Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 34e journée
  3. // Résumé

Metz sur le podium, Laval renverse Évian

Grâce à sa victoire 3-0 à Bourg-en-Bresse, Metz s'empare provisoirement de la troisième place. Lens, vainqueur d'Ajaccio, est quatrième à égalité avec Le Havre, qui joue samedi. Mené 1-0 à trois minutes de la fin, Laval s'impose finalement 2-1 contre Évian qui, du coup, se retrouve relégable. Niort sort de la zone rouge.

Modififié

Bourg-Péronnas 0-3 Metz

Buts : Bekamenga (6e, 56e), Candeias (11e) pour Metz

Attendre, c’est pour les faibles, et Metz n’est pas faible ce vendredi. Ça ne traîne pas pour prendre la troisième place du podium, grâce à Bekamenga. Servi parfaitement par Diallo après à peine six minutes, il trompe sereinement le gardien du plat du pied, deux mois et demi après son dernier but. Il ne faut pas longtemps pour que Candeias l’imite, plaçant le ballon dans un trou de souris, entre le portier et son poteau. Grâce à Fabri, Bourg-Péronnas s’en sort tout de même bien face à des Messins sans pitié. Pas de bol, Bekamenga a décidé de rattraper sa longue période de disette et s’offre un doublé sur un centre de N'Gbakoto à l’heure de jeu. Metz domine tranquillement jusqu’au coup de sifflet final et s’offre là une victoire posée, sans frayeur.

Sochaux 2-1 Brest

Buts : Toko Ekambi (21e), Ramaré (33e) pour Sochaux // Adnane (29e) pour Brest

S’il avait fallu choisir un match à suivre en particulier, ça aurait été sans aucun doute ce Sochaux-Brest totalement fou. On n’a pas le temps de checker la composition des équipes que Ramare s’en va toucher la transversale sur coup franc. Ekambi rattrape cette malchance peu de temps après, sur une erreur incroyable de Brest, laissant un véritable boulevard au Sochalien qui accélère vers le but et frappe du plat du pied pour une ouverture du score méritée. Adnane relance le suspense sur une tête opportuniste après une parade de Werner. De nouveau, on n’a pas le temps de réaliser que Ramare se charge de redonner l’avantage aux siens d’un ballon fouetté sur un coup franc indirect de Martin. La bataille se poursuit jusqu’au coup de sifflet final, même s’il n’y aura plus de but.

Lens 2-0 AC Ajaccio

Buts : Bourigeaud (46e), Gbamin (50e) pour Lens

Dès les premières minutes, il est clair que Lens a l’intention de prendre le match à son compte. Le jeu est pourtant longtemps fermé, avec de trop rares occasions et des frappes non cadrées. Pas de quoi inquiéter les gardiens, en somme. Il faut patienter jusqu’à la deuxième période pour se régaler avec deux buts qui surviennent coup sur coup. Le premier est signé Bourigeaud, opportuniste sur une incroyable parade de Mandanda après une lourde frappe de Cyprien. Les Sang et Or enchaînent immédiatement, de nouveau grâce au travail de Cyprien qui oblige encore Mandanda à repousser le ballon dans les pieds de Gbamin qui le met au fond, deux ans après sa dernière réalisation. Ça ne va ensuite que dans un sens, avec une domination complète des locaux.

Red Star 0-2 Niort

Buts : Dona N'Doh (16e), Sambia (88e) pour Niort

C’est une très bonne entame de match pour les Niortais, qui n’ont besoin que d’un quart d’heure pour ouvrir le score, via Ndoh, concluant un gros travail de Sambia qui avait dribblé un homme et laissé le but vide après une frappe enroulée repoussée par le gardien. Dire que le Red Star patauge est un euphémisme. Niort pousse davantage à mesure que les minutes défilent, mais les occasions se font paradoxalement plus rares, à croire que gagner sur le plus petit des scores est bien suffisant. Le Red Star se décide à réagir, sans grand succès, puisque, au final, les Niortais donnent une bonne leçon de réalisme à leurs adversaires du soir avec une dernière réalisation de Sambia en fin de partie.

Laval 2-1 Évian TG

Buts : Afougou (87e) pour Laval // Kaye (74e) pour Évian

Pour la première fois de la saison, Évian tombe dans la zone rouge à l’issue d’une rencontre sans volonté. Pourtant, l’ETG domine de bout en bout la partie avec une poignée d’occasions manquant cruellement de réalisme pour conclure. Pendant ce temps, Laval subit mais résiste, même si ce sont plutôt les visiteurs qui ne profitent pas des espaces. En gros, il n’y a rien à se mettre sous la dent en première mi-temps et il faut attendre la reprise pour que Goncalves apporte quelques frissons avec une reprise de volée incroyablement repoussée par Leroy. Tout doucement, les Roses s’affirment de plus en plus et ça finit par rentrer, via Kaye. Les Lavallois ne faiblissent pas pour autant et trouvent l’égalisation sur corner en fin de match, avec une tête à bout portant d’Afougou. Trois minutes plus tard, sur une touche longue et un beau cafouillage, Afougou envoie contre toute attente le ballon au fond des filets pour une victoire incroyable. Évian réclame bien une position de hors-jeu, mais il n’en est rien. Ça sent mauvais pour les Roses, désormais à la 18e place.

Tours 1-2 Nîmes

Buts : Santamaria (45e) pour Tours // Lacourt (45e), Maoulida (66e) pour Nîmes

On ne s’attendait pas à un tel score, au vu de l’entame du match des deux formations. C’est très équilibré, il y a peu d’occasions des deux côtés, et la partie semble condamnée à demeurer sur un score vierge. De manière inopinée, Lacourt reprend un ballon avec peut-être une légère faute de main sur corner et débloque le score. Santamaria lui répond subitement, de la tête. Les occasions ne sont pas forcément plus nombreuses, mais Nîmes y croit, et Maoulida redonne l’avantage à son équipe. Le reste n’est qu’anecdotique dans cette rencontre sans grands enjeux.


Créteil 1-0 Auxerre

But : Mollet (44e) pour Créteil

Le défi est compliqué, mais Créteil veut absolument sortir de la zone rouge et ça se ressent dès le coup d’envoi. Mollet et Gerard se procurent les premières occasions de la partie, mais ce n’est pas vraiment représentatif de la suite de la partie, bien moins passionnante. Heureusement pour le public, Vincent apporte un peu d’intensité dans le match avec une frappe de loin qui touche la transversale. Le reste n’est que gâchis, que ce soit au niveau des passes ou des tirs, dans les deux camps. Mollet décide tout de même qu’il est temps de prendre l’avantage et s’en va seul enchaîner une feinte de frappe du droit et une frappe croisée du gauche pour faire la différence. C’est encore loupé pour Créteil.

Valenciennes 1-2 Clermont

Buts : Joia Da Costa (11e) pour Valenciennes // Diedhiou (20e), Boulaya (90e) pour Clermont

Valenciennes prend rapidement les commandes de la partie, via Da Costa, qui concrétise un penalty offert par Ndao sur une percée pleine de technique. Clermont pousse et, dix minutes plus tard, Diedhiou redonne de l’espoir à son public, alors qu’il n’avait plus fait trembler les filets depuis onze journées. Juste après, il oblige même le gardien adverse à sortir une claquette sur une tête magnifiquement placée. Les occasions sont partagées, comme la possession du ballon, mais les tentatives sont trop approximatives pour espérer renverser la vapeur, d’un côté comme de l’autre. Valenciennes pousse et essaie de faire plier son adversaire. Néanmoins, c’est sans compter sur Boulaya qui inscrit le but de cette journée de Ligue 2 à la dernière minute sur un tir enroulé au coin gauche de la surface, logeant le ballon dans la lucarne opposée. Valenciennes ne méritait peut-être pas ça, mais le foot est souvent cruel.

  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Giuliano Depasquale
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 6 heures Le joli but de Frenkie de Jong avec l'Ajax 10
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi