Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Inglostadt-Mayence (2-1)

Mais pourquoi Donati s’est hydraté les testicules en plein match ?

En aspergeant son sexe d’eau juste avant d'entrer en jeu, Giulio Donati s’est laissé aller à un geste rarement observé sur un terrain de football le week-end passé. Mais plusieurs raisons peuvent expliquer ce comportement.

Modififié
Sur le bord du terrain, Giulio Donati s’apprête à entrer en jeu. Son équipe est menée 1-0 par Ingolstadt depuis la dixième minute, il reste une période à disputer, et le numéro deux de Mayence est fin prêt pour prêter main forte aux siens. Enfin, presque. Alors que Martin Schmidt lui adresse les dernières recommandations, bloc-notes à l’appui, l’Italien s’affranchit de ses ultimes détails personnels et arrache alors une gourde d’eau à l’un de ses partenaires remplaçants. Pour s’offrir une petite gorgée d’eau avant le combat, se dit-on logiquement. Sauf que le joueur, sous le nez de son interlocuteur, ouvre son short et hydrate allègrement l’intérieur, avant de redonner la bouteille à son propriétaire, qui n’a rien vu. Tout comme son entraîneur, qui « était concentré sur les consignes qu’il lui donnait » et qui ne s’est « rendu compte de rien » .

Just Keeping Cool....😂 Credits:@bundesliga_en

Une publication partagée par Football Soccer Futbol (@rldesignz) le


Depuis, la vidéo a tourné sur tous les sites s’intéressant de près ou de loin au football. Avec une question, tout à fait compréhensible et humaine : pourquoi ? Pourquoi ce geste, trop préparé pour constituer un simple réflexe ? En l’absence d’une réaction de la part du principal intéressé, aucune réponse définitive ne peut être livrée. Mais plusieurs pistes peuvent être avancées. Avant de les évoquer, la première information à recueillir est de savoir si se mouiller le sexe est conseillé par les professionnels de santé. Patrick Constancis, urologue et andrologue au cabinet d'uro-andrologie de sexologie et de naturopathie, répond non, après quelques secondes de rigolade devant le sujet exposé – « Ah ah ah ! C’est vrai qu’on boit pas trop par ce côté-là, hein ! » – : «  Il n’y a pas d’indications médicales pour ce genre de choses. C’est lui qui a inventé ce geste. Sûrement parce que ça lui fait du bien. » Ok. Reste donc justement à savoir pour quelle(s) raison(s) cela lui fait du bien.

Stérilité et douleur


Très vite, le spécialiste des parties génitales masculine apporte une hypothèse : celle de la chaleur un peu trop présente. « Avec les frottements et ballottements qui ont lieu pendant un événement sportif, les testicules se réchauffent. Donc on peut penser qu’il a eu chaud à ce niveau-là, et qu’il a voulu se rafraîchir. C’est la seule explication scientifique que je vois. Mais ça ne sert pas à grand-chose, parce que ça ne va pas empêcher ses testicules de se réchauffer juste après. » Donati est-il un connaisseur du pénis ? Si oui, le défenseur a peut-être un peu trop pensé aux conséquences d’une surchauffe anormale. En effet, « les testicules s’abîment quand ils sont trop au chaud. C’est une des causes de l'hypofertilité, voire de stérilité, éclaire l’expert. Attention : rafraîchir les testicules n’augmente pas la fertilité, ça peut juste éviter l’hyperthermie. Sinon, tout le monde se lancerait de l’eau sur les couilles ! »

L’autre avantage de rafraîchir ses bourses, c'est la diminution des symptômes en cas de petit bobo. « L’eau bien fraîche peut, pourquoi pas, atténuer une douleur. Car le froid est un anesthésiant, il ralentit le message nerveux, rappelle Romain Daniel, infirmier spécialiste de la douleur. Ce n’est pas le plus efficace, mais ça peut aider. Sur le terrain, ils utilisent d’ailleurs des bombes froides. » Donati a donc pu se mouiller après avoir ressenti une douleur au niveau de son pénis. « Ou un grattement, une démangeaison à cause d’une mycose, reprend Romain Daniel. Il n’avait que de l’eau sous la main pour se soulager et voilà. Mais je trouve ça un peu bizarre, quand même. » « Ou alors, il a une varicocele » , tente le docteur Constancis. Une quoi ? Une varicocele. Soit une « dilatation des veines situées au niveau du cordon spermatique » dans les bourses, selon la définition de Doctissimo. «  Ça donne des douleurs testiculaires, et ça peut faire du bien quand on met de l’eau sur son sexe. La fraîcheur de l’eau peut soulager » , continue le médecin.


Starification et pipi


Bon. Et si on sortait du domaine médical ? Après tout, l’ancien du Bayer Leverkusen avait peut-être d’autres objectifs en tête en s’aspergeant de la sorte. L’action lui a tout de même offert une petite publicité. Sans doute pas négligeable pour un mec qui n’a jamais dépassé les trente matchs en championnat. Patrick Constancis n’écarte pas cette supposition : « Possible qu’il veuille se rendre intéressant. Il fait ça parce qu’il sait que ça va faire parler, qu’il va être pris en photo, que la vidéo va tourner... Qu’il va attirer l’attention, quoi. Imaginez s’il avait marqué, tout le monde aurait dit que c’était parce qu’il s’était mis de l’eau sur les couilles ! » Autre motif envisageable : l’urine. En mouillant son ensemble short-caleçon, Donati se laisse le droit de faire pipi en pleine rencontre sans se faire griller. « Ah oui, effectivement. Certains sportifs sont atteints de pollakiurie, une instabilité vésicale qui se signale par des urines très fréquentes. Dans ce cas-là, il est préférable de pouvoir se soulager dans n’importe quelle situation. Alors oui, il a pu faire ça pour camoufler ses envies urgentes. » Le football et la science vont décidément beaucoup trop vite.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 5 heures Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 9 il y a 5 heures Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 14

Le Kiosque SO PRESS