Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 96 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Barcelone

Que faut-il attendre de ce Barça ?

Une nouvelle fois affligeant de médiocrité face à Grenade hier soir (1-1), le FC Barcelone continue de balbutier son football. Après un mois de compétition, une question se pose : ce Barça va-t-il montrer le même visage pendant toute la saison 2021-2022 ? Eléments de réponse.

Modififié
La séquence a fait saigner des yeux les fans du Barça, mais elle était pourtant bien réelle. Durant les arrêts de jeu d’une rencontre largement qualifiable de purge contre Grenade, la défense catalane concède un coup franc dangereux aux abords de sa surface de réparation. Dès lors, Ángel Montoro se charge de centrer dans le paquet pour mettre la panique à bord chez les Culés. Incapable de relancer proprement, le collectif blaugrana se dégage à l’aide d’une succession de chandelles qui feraient passer un Dunkerque-Rodez pour une affiche européenne. Une parodie de football qui a de quoi pousser le légendaire Johan Cruyff à se retourner dans sa tombe. Depuis plusieurs années déjà, le Barça n’est plus un club, c’est un cirque en totale décrépitude. Semaine après semaine, la chute libre continue. Mais jusqu’à quand et jusqu'où ?

Koeman : « Le Barça d’aujourd’hui n’est pas celui d’il y a huit ans »


Soyons honnêtes : la gifle reçue face au Bayern Munich mardi dernier était prévisible. Le Barça a beau être encore perçu comme un grand club européen par la plèbe, il ne pouvait pas se remettre facilement d’un revers 8-2 un an plus tôt avec la présence de Leo Messi et Luis Suárez dans sa propre équipe. Alors quand ces deux légendes quittent le club l’une après l’autre, de nouveaux traumatismes apparaissent. Mais après ce match contre Grenade, les stigmates de la crise traversée par le Barça sont encore plus présents. Sur le terrain, l’équipe ne dégage aucunement ce sentiment de révolte pour sauver les apparences devant son public. Au contraire : elle s’est fait surprendre sur la première incursion adverse avant de passer le reste du temps à courir derrière le score. Voilà un immense aveu d’impuissance, vecteur de beaucoup de questions et d’inquiétudes vis-à-vis de la fiabilité sportive du Barça.



Pire encore, Barcelone s’émiette. Confronté à un casse-tête pour pallier l’absence de Jordi Alba, Ronald Koeman accorde sa confiance à Alejandro Baldé, envoyé au front à tout juste 18 ans. Résultat ? Le garçon est tombé les armes à la main contre Munich, puis il a joué 42 minutes lundi soir avant de céder sa place en raison de douleurs lombaires. Par compassion envers son protégé de la Masia, le Camp Nou s’est mis à l’applaudir et scander son nom pour le féliciter d’endosser de telles responsabilités à un âge aussi jeune. Cependant, cette marque d’affection du public est un arbre qui cache une forêt de problèmes à régler de toute urgence. Et l’urgence, Koeman ne semble pas s’en soucier plus que cela. « Je crois que nous avons fait un bon match, ose le Batave en conférence de presse après la rencontre. Avec un peu plus de temps, nous aurions même pu gagner. [...] Le Barça d’aujourd’hui n’est pas celui d’il y a huit ans. Nous gardons le même style, mais nous n’avons pas de vitesse sur le côté, car Coutinho rentre dans l’axe et Demir ne prend pas assez la profondeur. C’est comme ça. » Fataliste.

Le spectre de la non-qualification en C1


À la décharge de Koeman, les chiffres du rendez-vous contre Grenade sont flatteurs à leur simple lecture. 78% de possession de balle, 17 tirs dont 6 cadrés, 14 corners obtenus, 91% de précision de passes... D’accord, mais le souci principal réside dans la partie analytique : Barcelone peut grandement remercier la frilosité de Grenade (5 tirs, 2 cadrés) pour maintenir la possibilité d’égaliser dans le temps additionnel. Face au Bayern, cela ne se serait jamais passé. Et face aux deux autres membres du groupe E de la Ligue des champions, à savoir le Dynamo Kiev et Benfica, cela ne passera peut-être pas non plus. Le Barça peut-il terminer dernier de sa phase de poules en C1 ? Après cette copie indigeste contre Grenade, rien ne paraît impossible. Aussi, le Barça peut-il terminer sa saison 2021-2022 sans aucun trophée ? Quand on observe à la fois l'effectif réduit du Barça et le capital confiance engrangé par des équipes comme Villarreal, Valence, Séville, l’Atlético ou le Real, il y a des raisons légitimes d’y penser. Le Barça va-t-il terminer sa saison hors des places qualificatives pour la prochaine Ligue des champions ? Cela n’est pas arrivé depuis la saison 2002-2003, soit la dernière campagne azulgrana avant l’arrivée salvatrice de Ronaldinho. Une autre époque, mais une mécanique orange similaire, puisque Louis van Gaal dirigeait l’équipe jusqu’au... 23 janvier 2003. Koeman tiendra-t-il son poste jusqu’au 23 janvier 2022 ? Les paris sont ouverts.

Le Barça piétine (encore) face à Grenade


Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié






Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Hier à 15:15 La Ligue anglaise autorise cinq changements en Carabao Cup 1 Hier à 14:45 Le Steaua Bucarest décimé par la Covid-19 15
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 11:02 Entraîneur-joueur depuis dix jours, Nuri Şahin raccroche les crampons 3
Hier à 10:29 Une étude autrichienne chiffre l'impact de la Covid sur les joueurs 6 Hier à 09:58 Viens mater PSG – Leipzig lors d’une projection So Foot ! Hier à 09:37 Mondial tous les deux ans : Infantino défend le « droit de rêver » des petits pays 107