Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1er tour
  3. // Hoffenheim-Liverpool (1-2)

Liverpool fait le plus dur à Hoffenheim

Liverpool s'est imposé sans trembler ce mardi soir à Hoffenheim. Pour Sadio Mané et sa bande, il suffira de finir le boulot mercredi prochain à Anfield Road. En attendant, une seule certitude : Jürgen Klopp a donné une leçon de réalisme à Julian Nagelsmann.

Modififié

Hoffenheim 1-2 Liverpool

Buts : Uth (87e) pour Hoffenheim // Alexander-Arnold (35e) et Nordtveit csc (74e) pour Liverpool

À 18 ans, on n'était peut-être parfois pas bien sérieux, mais on peut aussi prendre ses responsabilités et marquer un coup franc des vingt-cinq mètres devant 30 000 personnes. Trent Alexander-Arnold en est le parfait exemple. On joue la trente-cinquième minute lorsque le gamin s'impose devant Firmino et Wijnaldum et place son ballon avec minutie. La suite ? Le remplaçant de l'habituel titulaire Nathaniel Clyne brosse son ballon et le loge dans le petit filet de Baumann. Qui a dit que les latéraux modernes n'étaient bons qu'à déborder et centrer ?

Hoffenheim : un poteau et un penalty raté


Dans le vacarme provoqué par les supporters d'Hoffenheim pour le premier match européen de son histoire, Gnabry s'enfuit dès le début du match sur le côté droit, s'engouffre dans la surface et s'effondre. Après un long temps d'hésitation, l'arbitre désigne le point de penalty. Dans ce duel de poids lourd, Nagelsmann marque le premier point en ayant fait le choix de sortir de son système l'habitué Mark Uth au profit de la recrue Gnabry. Mais Kramarić est trop indécis dans sa frappe et trouve la main ferme de Mignolet, à la grande joie de Jürgen Klopp. Mais alors qu'on attendait beaucoup de similitudes entre les équipes des deux techniciens allemands, les Reds semblent avoir laissé au vestiaire tous leurs principes. Avec un bloc très bas, Liverpool évolue en contre, à l'image de Salah qui est tout proche d'ouvrir le score, mais qui ne cadre pas (14e). Ce sont donc les joueurs d'Hoffenheim qui sont les plus entreprenants. Le penalty raté de Kramarić n'a pas interrompu leurs ardeurs et ils continuent de confisquer le ballon. Mais au moment de conclure, les joueurs de Nagelsmann paniquent pour cette première fois en Ligue des champions comme sur cette reprise de Wagner, qui, malgré le but grand ouvert, ne trouve que le poteau (43e). Le vainqueur de cette première mi-temps est le réalisme de Liverpool.

L'œuvre inachevée de Mané


Face au pragmatisme de son mentor, Julian Nageslmann ne tarde pas à faire évoluer son système. C'est la leçon que Klopp lui a assignée à la fin de cette première mi-temps : savoir s'adapter à son adversaire. Il abandonne rapidement son immuable 3-5-2 utilisé depuis près d'un an au profit d'un 4-4-2 apportant un peu plus de largeur. Mais ce changement de système n'a pour seul effet que de mettre encore un peu plus en lumière le meilleur joueur des Reds, Sadio Mané. Le Sénégalais régale sur son aile gauche en multipliant les crochets. Il est d'ailleurs tout proche d'offrir le deuxième but du match à Firmino qui bute à bout portant sur Baumann (52e). La défense d'Hoffenheim est totalement désorganisée, et son côté gauche prend l'eau. Kaderabeck souffre dans cette défense à quatre, mais il n'est pas le seul. À la 73e minute, Mané s'exfiltre et donne le tournis à Amiri qui l'accroche. Le coup franc est rapidement joué, et Milner, lancé par Wijnaldum, prend la place laissée vacante par l'ancien de Southampton, toujours au sol. L'international anglais veut centrer, mais le ballon est contré par Nordtveit, qui lobe son gardien. Mané, qui sortira à la 89e minute, n'a pas marqué, mais a totalement bousculé une équipe allemande qui peut vaguement encore rêver d'une qualification grâce à la belle réduction du score de Mark Uth en toute fin de match.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Hugo Lallier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 4 heures Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    il y a 5 heures Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 2 il y a 7 heures La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 16 il y a 9 heures Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 64
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom