Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Amiens (3-0)

L'OL fracasse Amiens

Lyon a expédié le cas d'Amiens sans rencontrer beaucoup de résistance. La lutte pour le podium continue à faire rage, mais pas de panique pour les Picards qui ont un petit matelas avant la zone rouge.

Modififié

Olympique lyonnais 3-0 SC Amiens

Buts : Díaz (30e), Depay (83e) et Traoré (86e) pour Lyon

Quand on est sur un terrain de football, on sent rapidement qu'un match va être compliqué. Par exemple, regarder l'équipe adverse avoir trois occasions de frapper au but dans les trois premières minutes est un bon indice. Voilà ce qu'ont dû ressentir les joueurs d'Amiens lors d'une entame de match au cours de laquelle les Lyonnais leur ont filé quelques sueurs froides. L'heure et demie suivante n'a pas été bien différente de ce début de match à sens unique. Lyon l'emporte logiquement et largement, même si l'addition aurait pu être bien plus salée. Amiens remonte dans le bus en voyant sa belle série de quatre matchs d'affilés sans défaite stoppée net.

Díaz 31 Díaz


Après le début de match en boulet de canon de l'OL, Amiens sort la tête de l'eau et rééquilibre un peu la balance. Les occasions s'arrêtent de pleuvoir, mais le pourcentage de possession des Lyonnais reste très élevé. Les Picards n'existent quasiment pas offensivement, mais montrent qu'ils ne sont pas la troisième meilleure défense du pays pour rien et Traoré en est réduit à dévisser une frappe dans la surface pour maintenir la pression sur la cage amiénoise. Mais comme la plupart des équipes qui défendent dur et bas, Amiens peut tout faire péter en un contre et c'est Manzala qui s'offre la première frappe cadrée du match après une longue course et un duel face à Marcelo. Heureusement pour Lyon, le sketch de l'arroseur arrosé fonctionnera toujours et c'est sur une contre-attaque conclue par Mariano que les Gones parviennent à ouvrir le score. Un but somme toute plutôt logique vu la physionomie du début du match, mais qui ne suffit pas aux Lyonnais qui continuent à cavaler vers l'avant en espérant enfoncer le clou avant la mi-temps. Les intentions sont belles, mais la volonté seule ne suffit pas dans ce bas monde, et Amiens réussit à verrouiller la fin de la première période.

Le petit nuage de Depay


Ne pas faire le jeu n'est pas dramatique et Amiens le sait bien. De toute manière, Pélissier avait probablement prévu ce scénario en conseillant à ses hommes de se focaliser sur les efforts défensifs, et de surgir en attaque seulement aux moments opportuns. Sauf que quand on opte pour cette stratégie, on ne peut pas se permettre de vendanger les coups de pied arrêtés qui sont des occasions en or de créer du danger. Une information qu'il faudrait transmettre à Kakuta, lui qui balance deux coups francs de suite n'importe où en début de deuxième mi-temps. Comme souvent depuis le début de saison, c'est Gurtner qui maintient les siens à flot en repoussant superbement une tête de Marcelo sur sa ligne, puis une grosse frappe de Depay, puis une autre de Traoré. Parfait pour entrer dans le top 10 des plus beaux arrêts de la semaine, mais inquiétant quand on voit les espaces colossaux dans la défense du SC. À force de jouer avec le feu, on finit souvent par se brûler, et c'est Depay qui crame définitivement les espoirs amiénois en reprenant de volée un bon centre de Traoré. Celui-ci plante le troisième dans la foulée pour faire mumuse, avant de fermer les lumières du Groupama Stadium et d'aller profiter de la fin du week-end.


Olympique lyonnais (4-3-3) : Lopes - Rafael, Marcelo, Morel, Mendy - Tousart, Ndombele (Cornet, 88e), Aouar (Ferri, 78e) - Depay, Díaz (Fekir, 75e), Traoré. Entraîneur : Bruno Génésio.


Amiens Sporting Club (4-5-1) : Gurtner - El Hajjam, Adenon, Gouano, Dibassy - Monconduit, Zungu, Gakpé (Fofana, 70e), Kakuta, Manzala - Konaté (Mendoza, 60e). Entraîneur : Christophe Pélissier.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible