Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Course au maintien

L’Italie cherche son mistigri

Si le Hellas Vérone et Benevento sont déjà condamnés à descendre en seconde division, la Serie A cuvée 2017-2018 doit encore distribuer un ultime ticket pour l’abysse de la Serie B. Un triste sort que vont tenter de s’épargner cinq formations, toutes concernées par la lutte pour le maintien. Faites vos jeux.

Modififié
Deux points d’écart, une journée, cinq équipes. Voilà comment résumer la lutte pour le maintien qui va secouer le dernier chapitre de cette édition 2018 du championnat italien. À 90 minutes de la fin de la compétition, bien malin sera celui qui pourra prédire quelle sera la troisième et dernière formation qui accompagnera le Hellas et Benevento en seconde division la saison prochaine. L’écart est en effet minime entre le Chievo, 14e avec 37 unités, et Crotone, 18e et premier relégable avec 35 points. Entre eux deux s’intercalent l’Udinese, Cagliari et la SPAL, qui comptent respectivement 37, 36 et 35 unités au compteur et sont donc aussi susceptibles de goûter à l'abîme d’une descente en Serie B. Particularité de ce duel à cinq têtes : aucune de ces équipes ne se feront directement face lors de l’ultime journée de la Serie A.


Il serait vain d’essayer de passer en revue tous les scénarios que cette lutte pour le maintien pourrait potentiellement engendrer : statistiquement, on dénombre 243 combinaisons de résultats possibles. Une donnée, cependant, reste cruciale : pour départager les clubs ayant le même nombre de points – un cas de figure qui, à l’issue de cette 38e journée, risque fortement de concerner certains des clubs qui se bastonnent pour assurer leur maintien –, le règlement de la Serie A est clair : on tient d'abord compte du nombre de points pris par les équipes à égalité au classement lors de leurs confrontations directes, puis de la différence de buts, lors de ces mêmes confrontations.

Tranquille comme le Chievo, stressée comme l’Udinese


À ce petit jeu-là, le Chievo (14e, 37 points) a une belle avance sur la concurrence : les Mussi Volanti ont un bilan positif aussi bien contre l’Udinese, Cagliari, la SPAL que Crotone. Le club ne sombrerait en Serie B que s’il perdait ce dimanche face à Benevento et que, dans le même temps, tous ses adversaires pour le sprint au maintien remportaient leurs matchs. Plutôt improbable. Surtout que les Veronesi ont quelques arguments en leur faveur, pour bien terminer leur saison : deux victoires lors des deux dernières journées, un ultime match qui sera disputé à domicile et une colonne vertébrale solide, où l’on retrouve l’ex-Florentin Tomović en défense, Valter Birsa pour réguler l’entrejeu et le charognard Roberto Inglese devant, qui totalise onze pions en Serie A.



Une situation somme toute confortable, à l’inverse de celle dans laquelle s’est empêtrée l’Udinese (15e, 37 points). Au contraire des Véronais, les Frioulans ont besoin d’une victoire pour assurer automatiquement leur maintien. S'ils s'inclinent face à Bologne ce dimanche, les Zebrette pourraient plonger si, dans le même temps, Crotone – premier relégable avec 35 points – et la SPAL s’imposaient: les Bianconeri pourraient alors terminer leur saison avec le même nombre de points que Cagliari. Un club contre lequel ils affichent un bilan négatif lors des confrontations directes. Ce qui les condamnerait de facto à la Serie B.

Cagliari peut y croire, Zenga a toujours la foi


La situation de Cagliari (16e, 36 points) semble finalement presque plus avantageuse : s’ils l’emportent dimanche face à l’Atalanta, les Sardes resteront dans l’élite. Dans le cas contraire, s’ils se retrouvent avec le même nombre de points que l’Udinese, la SPAL ou Crotone, ils s’en sortiront tout de même, puisqu'ils affichent un bilan positif lors de leurs duels face à ces trois clubs. La SPAL (17e, 35 points), elle, a l’avantage d’avoir un bilan positif lors de ses confrontations directes face à son premier poursuivant, Crotone. Elle sera quoi qu’il arrive assurée de se maintenir si elle l’emporte face à l’Atalanta ce week-end.



Tout s'annonce bien entendu beaucoup plus compliqué pour Crotone (18e, 35 points), premier relégable et condamné à affronter le Napoli au San Paolo pour l’ultime journée de Serie A. Qu’importe, le feu sacré qui anime les Rossoblù en cette fin de saison pourrait bien leur permettre de soulever une dernière montagne : après avoir tenu en échec la Juventus mi-avril, les Calabrais ont été à deux doigts de s’offrir le scalp de la Lazio la semaine dernière. De quoi regonfler à bloc leur Mister, Walter Zenga : « Il nous est impensable de penser que ce week-end, nous n’arriverons pas à gagner et à rester en Serie A. » L’ex-portier de l’Inter a sans doute de bonnes raisons de garder espoir. Ses hommes n’ont pas besoin de se confondre en calculs et en probabilités complexes : juste de garder en tête que, s’ils l’emportent ce dimanche, il suffira qu’un seul de leurs quatre concurrents dans la course au maintien s’incline, pour leur permettre de garder leur place en Serie A la saison prochaine.

Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 33 minutes Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 24 samedi 18 août Leeds enchaîne 20