Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // Ligue 1 2016-2017
  2. // Bilan

L’équipe type des mecs humiliés par l’AS Monaco

95 points et 107 buts entre 38 matchs. Les chiffres de l'AS Monaco donnent le tournis. Mais derrière le sourire final des Monégasques se cachent des hommes traumatisés par la force de frappe de l'ASM. Rendons-leur hommage.

Modififié
Thomas Didillon
Thomas
Didillon

Thomas Didillon

Deux matchs. 180 minutes. Douze buts encaissés. Cette saison, le gardien messin a dû aller chercher les ballons dans ses filets toutes les quinze minutes contre l’AS Monaco. Un cauchemar.

Serge Aurier
Serge
Aurier

Serge Aurier

Dès la troisième journée, le PSG prend une leçon tactique par l’AS Monaco. Et histoire de laisser une belle trace sur les fesses parisiennes, Djibril Sidibé pousse Serge Aurier dans ses derniers retranchements en fin de match, le forçant à marquer contre son propre camp.

Rod Fanni
Rod
Fanni

Rod Fanni

En prolongation en Coupe de France, Rod Fanni entre en jeu pour solidifier la défense marseillaise. Benjamin Mendy, avec 110 minutes dans les pattes et qui a déjà largement enchaîné les allers-retours, le crame complètement à la course. Un contraste qui fait froid dans le dos.

Damien Da Silva
Damien Da
Silva

Damien Da Silva

Kylian Mbappé, derrière sa tête de gentil garçon, est le plus cruel des Monégasques. Le 19 mars, Damien Da Silva rejoint l’association des victimes de Kyky, pris de vitesse sur une accélération de 50 mètres, obligé de se jeter pour l’arrêter irrégulièrement dans la surface. Des images qui pourraient heurter la sensibilité des plus jeunes.

Franck Béria
Franck
Béria

Franck Béria

Sprint, feintes de corps, crochets assassins, Franck Béria a tout encaissé et a eu le droit à la totale face au gamin de 18 ans. Une vidéo que le principal acteur a le droit de regarder légalement depuis seulement quelques mois.

Grégory Sertic
Grégory
Sertic

Grégory Sertic

Cette saison, l’Olympique de Marseille a pris cher contre l’AS Monaco en prenant 4-0 et 4-1. Une classe d’écart parfaitement illustrée par l’impuissance de Grégory Seric au milieu de terrain face à la roulette de l’infernal Kylian Mbappé. Encore et toujours lui.

Cheick Doukouré
Cheick
Doukouré

Cheick Doukouré

Éparpillé façon puzzle par le milieu Fabinho-Moutinho par deux fois, Doukouré a au moins eu le mérite de progresser. Expulsé dès l’heure de jeu la première fois pour un attentat sur le jeune N’Doram, il a tenu plus de 80 minutes la seconde fois avant d’exaspérer Philippe Hinschberger.

Julien Cétout
Julien
Cétout

Julien Cétout

Hormis Ndy Assembé, c’est le seul Nancéien à avoir pris part au 180 minutes de torture contre Monaco. Résultat, que de la souffrance, que ce soit au milieu de terrain ou en position de latéral droit. Et neuf buts dans la musette. C’est tout.

Ángel Di María
Ángel Di
María

Ángel Di María

Le 29 janvier, Bernardo Silva marque le tournant du championnat en égalisant dans les derniers instants contre le PSG. Mais le plus humiliant, c’est le duel Benjamin Mendy-Ángel Di María qui tourne à la boucherie. Mercé.

Dickson Nwakaeme
Dickson
Nwakaeme

Dickson Nwakaeme

Kamil Glik fait peur. C’est une certitude. Alors, dès septembre, quand Nwakaeme se retrouve au duel avec le Polonais sur coup de pied arrêté, il panique. Glik a déjà égalisé quelques minutes plus tôt, et pris dans la tempête, l’Angevin inscrit lui-même le pion de la victoire monégasque. Crise d’angoisse.

Ja Rule
Ja
Rule

Ja Rule

Pour célébrer leur sacre, les Monégasques ont décidé d’inviter 50 Cent. Gros coup dur pour Ja Rule, puisque son clash avec Fifty dans les années 2000 a mis fin à sa carrière dans le rap game. Pas très sympa de remuer le couteau dans la plaie.

Gardien

Thomas Didillon (Metz) : Deux matchs. 180 minutes. Douze buts encaissés. Cette saison, le gardien messin a dû aller chercher les ballons dans ses filets toutes les quinze minutes contre l’AS Monaco. Un cauchemar.


Défenseurs

Serge Aurier (PSG) : Dès la troisième journée, le PSG prend une leçon tactique par l’AS Monaco. Et histoire de laisser une belle trace sur les fesses parisiennes, Djibril Sidibé pousse Serge Aurier dans ses derniers retranchements en fin de match, le forçant à marquer contre son propre camp.

Vidéo

Rod Fanni (Marseille) En prolongation en Coupe de France, Rod Fanni entre en jeu pour solidifier la défense marseillaise. Benjamin Mendy, avec 110 minutes dans les pattes et qui a déjà largement enchaîné les allers-retours, le crame complètement à la course. Un contraste qui fait froid dans le dos.

Damien Da Silva (Caen) Kylian Mbappé, derrière sa tête de gentil garçon, est le plus cruel des Monégasques. Le 19 mars, Damien Da Silva rejoint l’association des victimes de Kyky, pris de vitesse sur une accélération de 50 mètres, obligé de se jeter pour l’arrêter irrégulièrement dans la surface. Des images qui pourraient heurter la sensibilité des plus jeunes.

Franck Béria (Lille) Sprint, feintes de corps, crochets assassins, Franck Béria a tout encaissé et a eu le droit à la totale face au gamin de 18 ans. Une vidéo que le principal acteur a le droit de regarder légalement depuis seulement quelques mois.

Vidéo

Milieux

Grégory Sertic (Marseille) Cette saison, l’Olympique de Marseille a pris cher contre l’AS Monaco en prenant 4-0 et 4-1. Une classe d’écart parfaitement illustrée par l’impuissance de Grégory Seric au milieu de terrain face à la roulette de l’infernal Kylian Mbappé. Encore et toujours lui.

Cheick Doukouré (Metz) Éparpillé façon puzzle par le milieu Fabinho-Moutinho par deux fois, Doukouré a au moins eu le mérite de progresser. Expulsé dès l’heure de jeu la première fois pour un attentat sur le jeune N’Doram, il a tenu plus de 80 minutes la seconde fois avant d’exaspérer Philippe Hinschberger.

Julien Cétout (Nancy) Hormis Ndy Assembé, c’est le seul Nancéien à avoir pris part au 180 minutes de torture contre Monaco. Résultat, que de la souffrance, que ce soit au milieu de terrain ou en position de latéral droit. Et neuf buts dans la musette. C’est tout.


Attaquants

Ángel Di María (PSG) Le 29 janvier, Bernardo Silva marque le tournant du championnat en égalisant dans les derniers instants contre le PSG. Mais le plus humiliant, c’est le duel Benjamin Mendy-Ángel Di María qui tourne à la boucherie. Mercé.

Dickson Nwakaeme (Angers) Kamil Glik fait peur. C’est une certitude. Alors, dès septembre, quand Nwakaeme se retrouve au duel avec le Polonais sur coup de pied arrêté, il panique. Glik a déjà égalisé quelques minutes plus tôt, et pris dans la tempête, l’Angevin inscrit lui-même le pion de la victoire monégasque. Crise d’angoisse.

Ja Rule (FC Hip Hop) Pour célébrer leur sacre, les Monégasques ont décidé d’inviter 50 Cent. Gros coup dur pour Ja Rule, puisque son clash avec Fifty dans les années 2000 a mis fin à sa carrière dans le rap game. Pas très sympa de remuer le couteau dans la plaie.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 32 il y a 4 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 126 il y a 5 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 14

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 7
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 14:35 Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 25 Hier à 14:27 Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1