Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Real Madrid-Rayo Vallecano

Gareth Bale, l'éternelle déception

Incertain face au Rayo Vallecano, Gareth Bale n'est pas dans la plus grande forme de sa vie. Un coup dur pour le Real Madrid qui en avait fait sa nouvelle tête d'affiche après le départ de Cristiano Ronaldo.

Modififié

Chacun gère sa colère comme il l’entend. Si certains refusent d’entrer en jeu comme Nikola Kalinić avec la Croatie pendant la Coupe du monde, d’autres préfèrent bouder dans leur coin. Et puis il y a Gareth Bale. Remplaçant au coup d’envoi de la dernière finale de C1 entre le Real Madrid et Liverpool, l’ailier gallois a confié en septembre dernier au Daily Mail qu’il n’était pas vraiment heureux de cette décision de Zinédine Zidane : « J’étais en colère pour être honnête. J’avais le sentiment que je méritais de commencer la rencontre. » Résultat, trois minutes après son entrée en jeu et alors que le score était encore de 1-1, Gareth Bale s’envole dans le ciel de Kiev et balance sa colère sur le pauvre Loris Karius qui encaisse un violent retourné, avant de se trouer sur une nouvelle praline du Gallois en fin de match. Grand héros de cette finale de Ligue des champions avec son doublé, Gareth Bale reste pourtant une nouvelle fois dans l’ombre de Cristiano Ronaldo, pourtant passé à côté de sa finale, en raison des déclarations troublantes du Portugais sur son avenir au Real Madrid.

Plus efficace sans CR7


C’est donc avec cette image de Gareth Bale qui s’envole dans le ciel de Kiev que Florentino Pérez entame son mercato estival où sa mission principale est de trouver un remplaçant à Zinédine Zidane, mais surtout à Cristiano Ronaldo. Harry Kane ? Eden Hazard ? Kylian Mbappé ? Non, selon le quotidien espagnol AS, le président du Real Madrid a trouvé le remplaçant idéal en la personne de... Gareth Bale. Et il n’y a qu’à regarder les chiffres de l’international gallois au Real Madrid lorsque Cristiano Ronaldo est absent pour comprendre que Bale n’est jamais aussi fort que lorsque CR7 n’est pas dans les parages. C’est bien simple, si lors de ses cinq premières saisons à Madrid, l’ancien joueur de Tottenham a tourné à une moyenne de 0,46 but par match avec Cristiano Ronaldo sur le pré, cette dernière grimpe à 0,81 but par match lorsque le Portugais n'est pas là. Avec en point d’orgue, cette finale de Coupe du Roi 2014 face au Barça (2-1) lors de laquelle Gareth Bale efface Marc Bartra d’un violent grand pont, avant d’aller battre Pinto et offrir le trophée aux Madrilènes.


Débarqué à Madrid durant le Mondial, Julen Lopetegui n’a donc pas d’autres choix que de tout miser sur Gareth Bale. Et cela ne semble pas le déranger, comme il l’avoue durant la préparation estivale : « On est ravis qu’il soit avec nous. Je ne vais pas évoquer le passé, mais ce que j’ai sous les yeux est un super professionnel qui travaille avec l’illusion d’un petit garçon. Nous sommes convaincus qu’avec son expérience et sa mentalité, il réalisera une grande saison. » Et le premier mois est plutôt productif pour Gareth Bale qui marque lors des trois premières journées de Liga. De quoi lui permettre de se lâcher un peu au Daily Mail sur son ancien coéquipier CR7 : « C’est peut-être un peu plus relaxé, oui. Je suppose qu’il est plus question d’équipe désormais, on travaille comme une seule unité, plutôt que pour un joueur. »

Bale dégonflé


Sauf que Gareth Bale n’est pas Cristiano Ronaldo. Et cela s’est très vite vu puisque la belle série de trois buts en trois matchs de Liga s’est suivie d’une disette de dix rencontres entre lesquelles Gareth Bale a fait quelques passages dans un endroit qu’il connaît un peu trop bien : l’infirmerie. Alors non, le Gallois n’est pas le seul responsable de ce mauvais début de saison du Real Madrid, mais ses quatre buts en championnat n’aident pas vraiment les Merengues à grimper au classement. Et ses trois pions inscrits en Ligue des champions, dont deux face à la Roma, n’arrivent pas à faire oublier aux supporters ses matchs face au Barça (5-1), le FC Séville (3-0) ou encore l’Atlético (0-0) traversés dans la peau de Casper le fantôme. Une nouvelle fois incertain lors de la réception du Rayo Vallecano ce samedi, Gareth Bale serait même sur la sellette selon AS qui annonce que Florentino Pérez souhaiterait se séparer du Gallois lors du prochain mercato estival. Une information qui pourrait énerver tout rouge Gareth Bale et lui faire marquer but sur but en Ligue des champions et ainsi raviver un cinquantième espoir de réussite de l’international gallois à la Maison-Blanche. Avant une cinquante-et-unième déception ?



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Austin nouvelle franchise de MLS 24 Hier à 17:46 La subtile repartie d'un entraîneur à une question aberrante 53
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom