Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options

Dimitri Payet le Marseillais

La première recrue marseillaise de ce mercato estival se nomme donc Dimitri Payet. Une recrue de choix pour l'OM et un joli défi pour le joueur qui ont tous les deux beaucoup à gagner ensemble. Et beaucoup à perdre.

Modififié
En signant à l'été 2011 au LOSC pour remplacer Gervinho, Dimitri Payet pense alors avoir trouvé le club idéal pour progresser et confirmer ses jolies promesses stéphanoises. Un club stable, tout juste champion de France, qui se structure, attend un nouveau stade et n'a jamais paru aussi fort. Deux ans plus tard, le LOSC est un club qui cherche avant tout à vendre pour survivre et, rebelote, en signant pour 10 millions d'euros à l'OM, Dimitri Payet remet ça. Avec toujours ce goût d'inachevé, des belles promesses à revendre et une ambition qui n'a plus de secret pour personne : gagner, s'installer et durer. Enfin. Pour être autre chose que ce joueur qui « aurait pu » toute sa carrière.

Strass et Payet

« Check ! Toujours à la mode, j'mets toujours à l'amende à chaque set » , posait Booba dans Strass et Paillettes. Mode de l'été après six mois exceptionnels, envoyé un peu partout, Dimitri Payet en a mis à l'amende ces derniers temps : défenseurs, gardiens... Tous l'ont observé faire et se sont faits à l'idée : ce joueur peut être immense. À condition que. Auteur d'un double-double prometteur (12 buts, 12 passes décisives), le joueur a mué et s'est muté en profil polyvalent à tout faire. Si Lille n'a pas attrapé la Ligue des champions, ni même l'Europe malgré un joli come-back après un départ catastrophique, lui a trouvé le moyen de se mettre en valeur comme jamais et d'enfin lancer une carrière qui n'en pouvait plus d'attendre de démarrer vraiment. Nommé parmi les quatre meilleurs joueurs du championnat, titulaire en bleu contre l'Uruguay et le Brésil, Payet ose lui-même évoquer ce fameux déclic : « Oui, c'est ça, il y a eu un déclic cette saison, dans la mesure où l'on m'a fait comprendre que je pouvais être décisif tout le temps. Je me suis mis ça dans la tête et ça a tout changé. J'ai pris goût à marquer et à faire marquer. » Les supporters marseillais veulent y croire.


À l'exception de Alaixys Romao et Modou Sougou, Dimitri Payet est sans aucun doute la première recrue marseillaise depuis l'été 2011. Il vient épaissir une rotation très légère et devra faire sa place au milieu des joueurs polyvalents de l'effectif, les Ayew brothers et Mathieu Valbuena. Désormais, les deux meilleurs joueurs offensifs français du précédent exercice feront la paire. « Je crois que si l'on arrive à faire venir Payet, il n'y a pas un Marseillais qui ne sera pas heureux d'avoir un international qui peut jouer à gauche ou à droite, va super vite et s'entend super bien avec Valbuena » , assurait José Anigo peu avant sa signature. L'objectif et l'attente sont immenses. Après un an sous le spectre du « winning ugly » , des 1-0 cheap, les supporters attendront autre chose, ou juste mieux, soit une confirmation et une équipe prête à jouer la Ligue des champions, compétition dans laquelle Dimitri Payet a beaucoup souffert cette année, lui qui a paru toujours avoir du mal quand l'attente était trop importante. « J'ai envie d'y revenir et de passer au moins cette phase de groupes » , dit-il, conscient qu'à Marseille, il sera attendu au moins au niveau de ses derniers mois lillois. Sans quoi, sa carrière commencerait alors à ressembler plus à une ode à la Ligue 1 des années 2000 qu'à l'histoire d'un talent qui a éclos.

par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1 Hier à 15:00 Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 3 Hier à 13:01 La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 21
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Hier à 11:32 Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 68