Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Clermont

Clermont, l’éruption attendue

Après des années de flirt, le Clermont Foot 63 a conclu avec la Ligue 1. Deuxièmes, les Auvergnats vivront une première historique pour le club. Tout sauf une surprise.

Modififié
Les duels contre Toulouse, Clermont connaît. Depuis des années, les deux villes s’écharpent ballon ovale à la main, que ce soit en Top 14 ou en Coupe d'Europe. Et bien souvent, c’est la ville rose qui l’emporte sur la Yellow Army. Parce que dans le rugby, les traditions, ça se respecte. Mais pas en Ligue 2. Parce que l'habitué de l'antichambre a cette fois enlevé son costume de victime pour prendre le dessus sur l'habitué de Ligue 1 et a composté son billet pour l'élite, malgré sa défaite à Caen samedi. Un voyage historique pour la ville la moins bien desservie de France, qui aura longtemps attendu son train.

Une bande d'irréductibles auvergnats


À vrai dire, c’est aussi un peu la faute de Clermont. Car ces dernières années, ce train de la Ligue 1 est passé à de nombreuses reprises dans la ville auvergnate. Mais à chaque fois, le CF63 s’est cassé la gueule au moment de monter dedans. Depuis 2008, le club auvergnat a ainsi terminé sept fois dans le top 7 (dont trois fois cinquième). Mais à chaque fois, Clermont - en L2 depuis quatorze saisons, maintenant - a perdu (sur) le fil, se heurtant inlassablement à ce plafond de verre. Un manque de réussite fidèle à sa réputation de ville de la lose, grandement taillée par les épopées inachevées de l’ASM Clermont en rugby et surtout par la célébrité locale : ce bon vieux Vercingétorix. Eh oui : tout vainqueur à Gergovie qu’il fut, le héros gaulois a surtout fini par déposer les armes aux pieds de Jules César. Sauf que les armes, le Clermont Foot les a reprises en main après avoir encaissé les coups. Un exemple ? La saison dernière, stoppée par le coronavirus alors que le CF63, cinquième, était sur une dynamique prometteuse. « C’était l’année pour monter en Ligue 1 » , pestait alors le milieu Jonathan Iglesias, face aux médias. Comme le chanteur, il avait tout faux puisque c’est la saison 2020-2021 qui est la bonne. Les signes ne trompent pas, que ce soit un penalty adverse frappé sur la barre à Niort début avril ou une victoire clé contre un adversaire direct (le Paris FC) acquise sur un but hors jeu. Sans oublier un arrêt miraculeux en fin de match à Châteauroux, alors que le ballon a peut-être franchi la ligne...



Aucun doute : les planètes se sont alignées en faveur du Clermont Foot 63, dixième budget de L2 avec onze millions d’euros. La lose, c’est fini pour les Gaulois, emmenés par leur Abraracourcix à eux : Pascal Gastien. Le vent a tourné en Auvergne autour de la deuxième meilleure attaque du championnat et meilleure défense, que l’on parle des buts encaissés (25) ou du nombre de clean sheets (19). Des chiffres qui commencent à dessiner le portrait-robot d’un promu, mais ce n’est pas tout. Dans le peloton de tête, Clermont est également l’équipe la plus efficace et régulière. Simple : sur 30 points possibles à prendre contre les autres membres du Big 6 de L2 (Troyes, Toulouse, Auxerre, Paris et Grenoble), les Auvergnats en ont empoché 22. Soit le meilleur total de ce peloton. Autrement dit, au petit jeu des confrontations directes, Clermont a tapé tous ses rivaux.

Une juste récompense


À cette gueule de vainqueur, il faut ajouter quelques manitas passées à Dunkerque, Guingamp et Valenciennes. Et ce, en ayant eu la moitié de l’effectif touchée par la Covid en mars. Du solide, qui ne doit rien au hasard. Parce que cela fait des années que Clermont travaille bien, malgré des moyens moins élevés que la concurrence. Que ce soit sous Didier Ollé-Nicolle (2006-2009), Michel Der Zakarian (2009-2012) ou Corinne Diacre (2014-2017), le club a su performer. Sur le banc depuis 2017, Pascal Gastien a accéléré la dynamique, faisant de son groupe un épouvantail. De quoi impressionner l'entraîneur grenoblois Philippe Hinschberger, lucide en conférence de presse après la défaite des siens : « En première mi-temps, il n’y avait pas photo, on ne faisait pas le même sport. On n’a pas été suffisamment costauds pour rivaliser avec cette très belle équipe de Clermont. » Fond de jeu, force collective, régularité : aux quatre coins du championnat, on loue les qualités de ce Clermont emballant. Un autre exemple ? Fred Bompard, coach de Guingamp, juste après avoir encaissé un 5-0 : « Si Clermont ne monte pas, je n’y comprends plus rien. Pour moi, c’est déjà une équipe de L1. » Flatteur. Mais ce constat n’est pas si étonnant pour un club qui, depuis des années, a pris l’habitude de débusquer les talents de demain : Romain Alessandrini, Fabien Centonze, Mehdi Benatia, Pierrick Capelle, Ludovic Ajorque, Adrien Hunou, Mathias Pereira Lage ou plus récemment Adrian Grbić.




Rien de bien ronflant, mais que des valeurs sûres. Cette année, les cracks se nomment Dossou (12 buts), Allevinah (12 buts, 6 passes décisives), Berthomier (6 buts, 11 passes décisives) ou encore Houtondji, roc défensif. Et comment ne pas parler de Mohamed Bayo, l’enfant de la ville et du club qui, après avoir fait monter Dunkerque l’an passé, a déjà claqué 22 pions cette saison en Ligue 2 du haut de ses 22 ans ? L’arrivée d’un nouveau président-propriétaire en mars 2019, le Suisse Ahmet Schaefer, a sûrement joué un rôle aussi. Tête de gondole du Core Sports Capital (CSC), qui regroupe l’Austria Lustenau (D2 autrichienne) et le FC Vendsyssel FF (D2 danoise), le Clermont Foot 63 a réussi son pari.

Chambly 'til I Picardie


Par Adrien Hémard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
il y a 3 heures Suivez Paul Taylor et Paul Le Hool aux commentaires d'Angleterre - Écosse vendredi 20h30 sur notre Twitch ! 2
Partenaires
Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 11 heures Vincent Labrune : « Il faudrait être fou pour refuser Amazon » 82 il y a 11 heures (Podcast) L'Angleterre a-t-elle été victime d'un vampire ? PUTACLIC! Arsène Wenger retrouve un club 18 il y a 16 heures Suivez France - Hongrie avec nous, Adrien Cachot et Jérôme Niel samedi 15h sur notre Twitch ! Hier à 23:11 Pierre Ménès poussé vers la sortie par Canal+ 186