S’abonner au mag
  • Mondial 2023
  • Demies
  • Espagne-Suède (2-1)

Dans un monde Paralluelo

Par Anna Carreau

Salma Paralluelo est du genre clutch : un but qui propulse l’Espagne dans le dernier carré, un autre décisif envoyant sa sélection vivre sa première finale de Coupe du monde. À dix-neuf ans, celle qui fut également une championne d'athlétisme a déjà été élue deux fois joueuse du match lors de ce Mondial. Et rêve maintenant d’une étoile.

Dans un monde Paralluelo

Entrer en demi-finale d’une Coupe du monde en remplaçant la double Ballon d’or Alexia Putellas ? Check. Prendre la place dans l’axe de Jennifer Hermoso, meilleure buteuse de l’histoire de la sélection espagnole ? Même pas peur. À dix-neuf ans seulement, Salma Paralluelo est l’incarnation de la joueuse clutch, cette fameuse supersub qui vient bousculer une rencontre un peu trop fermée. L’attaquante du FC Barcelone avait déjà mis la misère aux Pays-Bas lors du tour précédent, entrant à la 71e et marquant au milieu de la prolongation d’une frappe croisée sans complexe, à la 111e. Spoiler : elle a récidivé ce mardi face à la Suède, alors que la Roja disputait la première demi-finale de son histoire. Une histoire que la native de Saragosse a poussé encore plus loin, en ouvrant le score pour l’Espagne d’une sublime frappe en pivot. « Lors de l’échauffement, l’entraîneur m’a dit que j’allais jouer en tant que numéro 9, et je me suis dit : “Allez !” », a expliqué au micro de la chaîne RTVE celle qui, pour la deuxième fois consécutive, a été nommée joueuse du match.

Un pied droit revanchard

L’habituelle ailière, gauchère, a choisi sa patte droite pour entrer dans la courte histoire de la sélection féminine espagnole. Une dédicace sans doute à Aitana Bonmatí, sa coéquipière au Barça, qui a confié en zone mixte : « À l’entraînement je lui dis toujours qu’elle doit tirer du pied droit, qu’elle doit utiliser les deux pieds pour être une joueuse plus complète ! » Un pari gagnant pour la tête pensante de l’Espagne, qui a embrassé ce même pied droit après le caramel inscrit. Derrière ce but, la buteuse d’origine équato-guinéenne ressasse beaucoup de choses : « J’ai pensé à ma famille, à tous ceux qui me soutiennent, à elles (ses coéquipières) parce que nous le méritions. Nous avons fait ce petit pas et il nous reste un dernier effort à faire. » Une sorte de revanche, déjà, pour la gamine qui devait être du voyage en Angleterre pour l’Euro la saison passée, mais qu’elle avait vécu depuis son canap’ en raison d’une énième blessure.

Lors de cet été 2022, celle qui évoluait à Villarreal a fait un choix déterminant : rejoindre le FC Barcelone. Une décision qui impliquait de lourdes conséquences. Depuis ses sept ans, elle partageait jusque-là son temps entre athlétisme et football, car suffisamment brillante dans les deux domaines pour pouvoir ambitionner une double carrière. Elle est même championne nationale junior du 400 mètres, du triple saut, du 60 mètres haies et du 400 mètres haies, et détient toujours les records espagnols U18 et U20 du 400 mètres et du 400 mètres haies. En 2019, à quinze ans et cinq mois, elle devient la plus jeune coureuse à participer à un championnat européen d’athlétisme. Sauf que l’athlète, lancée à vive allure, se heurte au Covid-19 puis à une rupture du ligament croisé antérieur, contractée lors d’une rencontre entre Villarreal et Granada (D2 espagnole), en mars 2021. Ce qui la prive d’un été potentiellement très chargé, aussi bien en compétitions d’athlé que de foot.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Salma Paralluelo (@salmaparalluelo)

Quitter l’athlétisme pour mieux briller en foot

« Ma blessure aux ligaments croisés m’éloignera des pistes et des terrains de football pendant un certain temps, me faisant manquer des dates importantes, telles que le championnat du monde de relais, les championnats d’Europe et du monde d’athlétisme U20, la première phase du championnat d’Europe de football U19, des championnats internationaux, et ma chance de participer aux Jeux olympiques… », liste la joueuse âgée de 17 ans à ce moment-là, qui assure qu’elle rêve toujours d’être « la meilleure athlète et la meilleure footballeuse du monde ». Sa rééducation la contraint à se rendre compte d’une évidence : revenir au plus haut niveau dans sa carrière de sprinteuse sera très compliqué, tant la cicatrisation du croisé demande un maximum de précautions, et donc de temps d’attente avant de rechausser les pointes. Celle qui – avec l’accord de Villarreal – alterne alors entre séances à Castellón, où se situe le meilleur club d’athlétisme d’Espagne, et entraînements à Vila-real, à vingt kilomètres de là, ne reviendra finalement plus sur la piste.

Le Barça, très intéressé par cette crack qui vole au-dessus du terrain et a marqué un golazo contre l’écurie catalane, lui demande de choisir entre ses deux sports. Et l’oblige à prendre une décision qui la fera pleurer pendant des jours, comme l’explique son entraîneur d’athlé Félix Laguna, pour Relevo. Après avoir un temps pensé à mettre entre parenthèses sa carrière de footeuse pour redémarrer un cycle olympique qui la mènerait à Paris 2024, elle choisit finalement l’appel du Camp Nou et ce projet barcelonais en plein essor. « Là où d’autres voient une obligation de choisir, nous voyons des possibilités de briller dans tout ce que nous entreprenons. Faites ce que vous pensez être capable de faire, vous seul connaissez vos capacités », justifiait-elle sur son compte Instagram. Un choix payant puisqu’un an plus tard, elle remportera la Liga F et la Ligue des champions, avec une titularisation en tant qu’avant-centre lors de la finale continentale face à Wolfsburg (victoire 3-2). Déjà championne du monde U17 (en 2018) et U20 (en 2022) avec la Roja, Salma Paralluelo n’est plus qu’à une victoire d’être également championne du monde chez les grandes. Alors quand la sélection espagnole de football se demande « Mais d’où sors-tu Salma ? », la RFEA* lui répond : « De l’athlétisme ! »

Par Anna Carreau

* Real Federación Española de Atletismo (la Fédération espagnole d'athlétisme, en VF)

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Logo de l'équipe Liverpool
13.01.2024, Fussball 1. Bundesliga 2023/2024, 17.Spieltag, FC Augsburg - Bayer Leverkusen, in der WWK-Arena Augsburg, Trainer Xabi Alonso (Leverkusen) lächelt. DFL and DFB regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video. - Photo by Icon Sport
13.01.2024, Fussball 1. Bundesliga 2023/2024, 17.Spieltag, FC Augsburg - Bayer Leverkusen, in der WWK-Arena Augsburg, Trainer Xabi Alonso (Leverkusen) lächelt. DFL and DFB regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video. - Photo by Icon Sport
Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Liverpool (+100€ DIRECT de bonus)

Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Liverpool (+100€ DIRECT de bonus)

Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Liverpool (+100€ DIRECT de bonus)
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus ESP

Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Actus SWE

Logo de l'équipe Suède féminines
230815 Amanda Ilestedt of Sweden looks dejected after the FIFA Women's World Cup semifinal between Spain and Sweden on August 15, 2023 in Auckland. Photo: Jon Olav Nesvold / BILDBYRÅN / COP 217 / MB0694
230815 Amanda Ilestedt of Sweden looks dejected after the FIFA Women's World Cup semifinal between Spain and Sweden on August 15, 2023 in Auckland. Photo: Jon Olav Nesvold / BILDBYRÅN / COP 217 / MB0694 fotboll football soccer fotball fotbolls-vm världsmästerskap vm fifa womens world cup semifinal semifinals spanien sverige a sweden spain 27 dam bbeng fotball vm verdensmesterskap kvinner women depp - Photo by Icon sport
Suède : la mauvaise Blågult

Suède : la mauvaise Blågult

Suède : la mauvaise Blågult
Logo de l'équipe Espagne féminines
230815 Salma Paralluelo of Spain and Magdalena Eriksson of Sweden during the FIFA Women's World Cup semifinal between Spain and Sweden on August 15, 2023 in Auckland. Photo: Mathias Bergeld / BILDBYRÅN / kod MB / MB0694
230815 Salma Paralluelo of Spain and Magdalena Eriksson of Sweden during the FIFA Women's World Cup semifinal between Spain and Sweden on August 15, 2023 in Auckland. Photo: Mathias Bergeld / BILDBYRÅN / kod MB / MB0694 fotboll football soccer fotball fotbolls-vm världsmästerskap vm fifa womens world cup semifinal semifinals spanien sverige a sweden spain 27 dam bbeng fotball vm verdensmesterskap kvinner women - Photo by Icon sport
L'Espagne en finale après une bataille contre la Suède

L'Espagne en finale après une bataille contre la Suède

L'Espagne en finale après une bataille contre la Suède

Salma Paralluelo

10
Revivez Espagne - Angleterre (1-0)
Revivez Espagne - Angleterre (1-0)

Revivez Espagne - Angleterre (1-0)

Revivez Espagne - Angleterre (1-0)
Logo de l'équipe Espagne féminines
230815 Salma Paralluelo of Spain and Magdalena Eriksson of Sweden during the FIFA Women's World Cup semifinal between Spain and Sweden on August 15, 2023 in Auckland. Photo: Mathias Bergeld / BILDBYRÅN / kod MB / MB0694
230815 Salma Paralluelo of Spain and Magdalena Eriksson of Sweden during the FIFA Women's World Cup semifinal between Spain and Sweden on August 15, 2023 in Auckland. Photo: Mathias Bergeld / BILDBYRÅN / kod MB / MB0694 fotboll football soccer fotball fotbolls-vm världsmästerskap vm fifa womens world cup semifinal semifinals spanien sverige a sweden spain 27 dam bbeng fotball vm verdensmesterskap kvinner women - Photo by Icon sport
L'Espagne en finale après une bataille contre la Suède

L'Espagne en finale après une bataille contre la Suède

L'Espagne en finale après une bataille contre la Suède
21
Revivez Espagne-Suède (2-1)
Revivez Espagne-Suède (2-1)

Revivez Espagne-Suède (2-1)

Revivez Espagne-Suède (2-1)