Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Barcelone-Atlético

Griezmann-Simeone, duel à plus d'un titre

À l’aube d’une rencontre entre le Barça et l’Atlético ultra décisive dans la course au titre, Antoine Griezmann, qui porte une estime incommensurable à son ancien coach Diego Simeone, n’aura d’autre choix que de bousiller les espoirs de son père spirituel en virant les Colchoneros de la place de leader. Parce que tuer le père est le meilleur moyen de lui montrer qu’on a grandi, non ?

Le 15 juillet 2018, Antoine Griezmann remporte la Coupe du monde avec l’équipe de France. Son premier message n’est pas destiné à sa femme, encore moins à ses parents. Mais plutôt à son autre père, rencontré des années après sa naissance et qui l’a éduqué footballistiquement : Diego Simeone. « Je lui envoie une photo de la coupe et je lui dis "Regarde comme elle est belle. Si je l’ai fait, c’est aussi grâce à toi. Cette coupe, elle est aussi pour toi."  » Cette anecdote, racontée par le Français à France Football, résume la relation particulière qui unit El Cholo et Grizou depuis 2014. Pourtant, Antoine compte se montrer sans pitié pour son père spirituel ce samedi, où sa mission est de terrasser l’Atlético de Madrid. Tel Œdipe, il serait alors reconnu coupable de parricide. Sauf qu'à la différence du héros de la mythologie grecque, l'assassinat sera prémédité.

L’idylle parfaite


D'un jeune garçon arrivé en provenance de la Real Sociedad, Diego Simeone fait un homme, un vrai. À son effigie, il lui apprend à laisser ses tripes sur le terrain et à ne jamais rien lâcher. « Nous avons beaucoup travaillé ensemble, notamment sur le plan physique, et nous avons développé tout ce qu'il y avait de bien en lui » , se rappelait le coach en 2018, dans les colonnes de France Football. Les débuts sont difficiles pour le Français et El Cholo est toujours plus exigeant, bien conscient qu’il a entre ses mains un diamant à polir.



« Je me suis retrouvé avec un entraîneur tout le temps sur mon dos, avouait l’ancien Txuri-urdin au site de l’UEFA. Il ne me faisait pas faire ce que je faisais à la Real, il y avait toujours sa voix, son exigence qui résonnaient en moi. Il m'a aussi demandé de faire des choses que je ne pensais pas savoir faire. J'ai dû travailler très dur pour le collectif. » Grizi met alors du temps à peser sur le jeu des Matelassiers, mais sa relation avec son entraîneur est de plus en plus fusionnelle. Buteur, Griezmann le restera et se montrera même encore plus redoutable dans l’exercice avec ses 133 réalisations en 257 matchs sous les couleurs des Rojiblancos. Pourtant, c’est surtout le goût de l’effort, le sens du sacrifice et l’esprit du collectif que Simeone va inculquer à son petit protégé. La générosité que le plus espagnol des Français démontre sur la pelouse, il la doit ainsi à son ancien coach. L’idylle va durer cinq merveilleuses années, avec une Ligue Europa remportée et deux Supercoupes, une d'Espagne et l'autre d'Europe. Pas assez, pour l'ambitieux Français.

Antoine Grise Mine


Car comme toutes les belles histoires, il y a une fin. En 2019, Diego Simeone doit se résigner quand le fils veut prendre son envol et rejoindre un plus gros club dans sa quête de trophées majeurs. Problème, le séjour du blondinet au Barça n’est pas loin d’être une catastrophe industrielle. Cantonné sur l'aile gauche par Ernesto Valverde, un coach qui ne le comprend définitivement pas comme El Cholo, les médias ne facilitent pas son adaptation en polluant son esprit de rumeurs contant sa mauvaise entente avec le grand chef des Blaugrana, Lionel Messi.



Ses contre-performances ont de quoi lui faire regretter son départ, faisant même de la peine à son ancien coach. Lors du match opposant les deux équipes l’année dernière, Antoine Griezmann prend place sur le banc comme trop souvent. L’éphémère coach Quique Setién décide de ne le faire entrer qu’à la 91e minute, tel un remplaçant banal qu’on utilise pour que le temps s'écoule plus vite. Diego Simeone hallucine, dépité de voir ce qu’est devenu son ancien poulain. À plusieurs reprises, il regarde d'ailleurs le panneau du quatrième arbitre. Comme s’il ne pouvait pas y croire, avant de bouger la tête de gauche à droite en signe de désapprobation.

Mettre à terre le Cholo


Depuis, Ronald Koeman est passé par là, et cet épisode semble se transformer en lointain souvenir : Antoine est devenu l’homme providentiel du Barça, en cette fin de saison haletante. Les pions du Petit Prince, décisif contre Valence et double buteur sur la pelouse de Villarreal, maintiennent sa formation à portée de tir du leader madrilène. Si bien que les Colchoneros n’ont plus que deux points d’avance sur leurs deux poursuivants, contre onze à l’issue de la 21e journée. La défaite leur est donc interdite sur la pelouse du Camp Nou ce samedi, au risque de ne plus être maître de leur destin.



Alors qu'il rêve de remporter un second championnat depuis 2014, l’entraîneur argentin en vient à douter de son fils spirituel. Celui qu'il a pris sous son aile dès son arrivée, le monstre qu'il a façonné. Avec une confiance retrouvée dans le onze concocté par son coach batave, Antoine Griezmann affiche désormais un niveau similaire à celui qu’il démontrait tous les week-ends sous les directives de Diego Simeone. Et si, avant la rencontre, le père et le fils vont sans doute se faire un grand abrazo en se rappelant la bonne époque, le champion du monde aura une nouvelle arme en main : l'hypocrisie. Avec une idée en tête : détruire celui qui l’a créé, et mettre un terme aux espoirs de l’Atlético de Madrid.

Par Lilian Fermin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 3 heures Suivez Paul Taylor et Paul Le Hool aux commentaires d'Angleterre - Écosse vendredi 20h30 sur notre Twitch ! 2
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
il y a 11 heures Vincent Labrune : « Il faudrait être fou pour refuser Amazon » 82 il y a 12 heures (Podcast) L'Angleterre a-t-elle été victime d'un vampire ? PUTACLIC! Arsène Wenger retrouve un club 18 il y a 16 heures Suivez France - Hongrie avec nous, Adrien Cachot et Jérôme Niel samedi 15h sur notre Twitch ! Hier à 23:11 Pierre Ménès poussé vers la sortie par Canal+ 186