Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir du week-end

Un week-end sucré-salé en Europe

La hype bergamasque qui reprend, le petit poucet du Shropshire, le premier flop de Quique Setién et le réveil du Vésuve : l'histoire qui nous a été contée ce week-end offrait bien des douceurs. Et tout ça sans même parler d'Erling Braut Håland.

Modififié

Le bonhomme du week-end : Josip Iličić

À l'image de la raclée monumentale collée au Torino de Salvatore Sirigu (0-7), l'Atalanta est en état de grâce. Et qui d'autre que le Slovène pour illustrer cela ? Le bougre y est allé de son triplé sur la pelouse turinoise pour désormais facturer 8 pions sur ses 5 dernières apparitions en Serie A. Mais si son nom était sur toutes les lèvres samedi soir, c'est pour un geste. Ce coup franc stratosphérique dont on ne se lasse pas, inscrit un peu après la pause. Dire qu'il plantera le troisième dans la minute suivante...




L'équipe du week-end : Shrewsbury Town

22 victoires sur 23. 67 points sur 69. 54 pions marqués, 15 encaissés. Ça, ce sont les statistiques du bulldozer Liverpool FC en Premier League cette saison. Mais ce week-end, c'était coupe de l'autre côté de la Manche. Et le Shrewsbury Town FC, actuel 16e (sur 23) de League One (D3), n'a pas été effrayé par l'aura de son hôte, même si c'était une équipe de coiffeurs (avec Lovren, Matip Fabinho et Origi) que Jürgen Klopp alignait, et que Mohamed Salah, Roberto Firmino ou encore Alex Oxlade-Chamberlain ne sont entrés qu'en fin de partie. Il n'empêche : menée deux buts à rien juste après la pause à la suite d'un but absolument gag de son latéral Donald Love, l'équipe bleu et or a trouvé les ressources pour aller arracher une manche 2, grâce à un doublé de Jason Cummings, ancien de Nottingham Forest et des Rangers. D'abord buteur sur peno, l'Écossais s'est ensuite joué de Lovren pour ajuster Adrián et combler New Meadow. Magic of the Cup.



Le gros bide du week-end : le Barça

Après l'avertissement Ibiza, la patte Quique Setién prend décidément du retard à l'allumage. À Mestalla, face à un Valencia CF qui ne figure même pas dans le top 4 de Liga, les Blaugrana, malgré un penalty de Maxi Gómez repoussé par Marc-André ter Stegen en début de match, se sont inclinés pour la première fois avec leur nouveau coach (2-0). Le tout à cause de ce même Maxi Gómez : en seconde période, l'Uruguayen a planté un premier but chanceux, puis a signé le doublé sur un joli plat du pied. C'est tout de suite plus compliqué quand Leo Messi est mis en échec. Conséquence directe : le Real, tombeur de Valladolid (0-1), reprend possession du trône et creuse même l'écart.



Vous avez manqué Alavés-Villarreal et vous n'auriez pas dû

Même si Karl Toko-Ekambi a déserté le sous-marin jaune, regarder les parties de Villarreal peut encore être une bonne idée, et pas seulement parce que c'est une opportunité de voir à l'œuvre Zambo Anguissa. Sur la pelouse de Mendizorroza, le suspense s'est invité, puisque après une première réalisation rapide de Carlos Bacca, on s'est répondu dans les dernières minutes : égalisation à la 80e pour des Babazorros pensant tenir là le point du nul ? Punition à la 89e par Fernando Niño Bejarano, entré... une minute plus tôt à la place de Bacca. Limpide.


Le pion du week-end : Florian Neuhaus

Avec son doublé et son match plein, Alassane Pléa a été un grand artisan de la victoire de Gladbach contre Mayence (3-1). Mais le bijou de la rencontre est pour le jeune Allemand (22 ans), auteur de ce lob sucré. Ça ne vaut pas non plus Iličić, mais quand même.




Le réveil du week-end : Napoli

Il fallait bien une performance de cet acabit pour se faire pardonner. Au fond du trou depuis des semaines et incapables de trouver la victoire en championnat depuis l'arrivée de Gennaro Gattuso, les Partenopei ont choisi le meilleur des moments pour s'offrir le grand sursaut : la réception du leader bianconero, défait une seule fois cette saison avant ce week-end. Le trio CR7-Pipita-Joya contenu en première période, les patates de Piotr Zieliński et Lorenzo Insigne pour ravir le San Paolo, et l'affaire est pliée (2-1) : vainqueur de la Lazio cinq jours plus tôt en coupe, le Napoli confirme son regain de forme. Le tout sans Dries Mertens et Kalidou Koulibaly.



Et sinon ?


Toujours aucune titularisation, mais c'est déjà un poncif outre-Rhin : Erling Håland est un monstre. Après son triplé face à Augsbourg, le Norvégien en a claqué deux face à Cologne (5-1) en entrant à la 65e.


Leader de BuLi, Leipzig a perdu du terrain en chutant contre l'Eintracht (2-0) alors que le Bayern explosait Schalke (5-0).


Des nouvelles de Sofiane Boufal : en Cup, le Marocain de Southampton a envoyé Tottenham en replay (1-1) en plantant son premier pion de la saison à la 87e.



Décidément en feu lorsqu'on fait appel à lui en coupe outre-Manche, le malheureux Michy Batshuayi a marqué contre Hull (1-2).

Pour la troisième saison de rang, West Ham s'est fait sortir de FA Cup par une équipe de division inférieure. C'était cette fois West Brom (0-1). Complètement à l'ouest.

Empêtré dans un bourbier au sens littéral du terme, United s'en est quand même sorti à Tranmere (0-6).

Radja Nainggolan a joué un bien vilain tour à l'Inter, qui concède encore un nul, contre Cagliari (1-1).

Le derby romain a accouché d'un nul (1-1) alors que les Biancocelesti restaient sur 11 (!) succès de rang en Serie A.


L'Atlético a encore déçu, avec un triste 0-0 contre Leganés.

Par Jérémie Baron
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Des révélations, des confirmations, des déceptions, des disparitions




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Hier à 19:10 Les joueurs du FC Gueugnon racontent leur Alex Dupont 2
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine