Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 27 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Rennes-Montpellier (5-0)

Rennes fait exploser Montpellier

Trois jours après son élimination en demi-finales de Coupe de France, le Stade rennais s'est consolé en cartonnant Montpellier (5-0), toujours aussi fébrile loin de la Mosson, au terme d'un match référence. Rennes met la pression sur Lille, revient à six unités de l'OM et conforte encore sa place sur le podium.

Modififié

Rennes 5-0 Montpellier

Buts : Maouassa (9e), Hunou (28e, 87e s.p.), Tait (68e) et Del Castillo (73e s.p.) pour le SRFC

Non, le Stade rennais n'a pas tout perdu. Après la défaite cruelle - et méritée - à Saint-Étienne, jeudi soir, aux portes d'une deuxième finale consécutive de Coupe de France, il pouvait y avoir des interrogations sur le jeu proposé par l'équipe de Julien Stéphan, et surtout sa capacité à rester dans la course au podium en championnat jusqu'au bout du printemps. Puis, il y a eu cette réponse claire et nette face à Montpellier, un concurrent direct, au Roazhon Park : un succès inattendu, éclatant (5-0), contre un MHSC toujours aussi fébrile hors de ses bases, et surtout à dix longueurs de Rennes à dix journées de l'épilogue. Pour le SRFC, c'est ce qu'on peut appeler un match référence.

Maouassa, homme à tout faire


La menace du coronavirus, l’élimination de jeudi et la météo lunatique n’empêchent pas le public rennais de s’offrir sa petite sortie dominicale du côté de la route de Lorient. Après le déluge, les tribunes du Roazhon Park se garnissent sous le beau temps. Et Stéphan sort une composition surprise de son chapeau : un 4-3-3, sans Niang, Raphinha ou Bourigeaud, laissés sur le banc. Un système bien rodé, un milieu plus dense et une équipe de Montpellier rapidement bousculée par la volonté rennaise. Les premières mèches allumées par Léa-Siliki (3e) et Del Castillo (6e) ne sont pas cadrées, puis Maouassa sort du bois. Le gaucher déborde, repique dans l’axe et envoie un cachou du pied droit dans la lucarne de Rulli (1-0, 9e). Premier rugissement.


Comme trop souvent loin de la Mosson, Montpellier subit. Dans la même minute, Hunou manque le break, puis Laborde fait parcourir un frisson dans l’enceinte bretonne en faisant trembler la barre de Mendy de la tête (22e). La rencontre est animée, plaisante, et Rennes ne se gêne pas pour bonifier sa belle première demi-heure. Au milieu de terrain, Léa-Siliki lance un contre d’une déviation astucieuse, qui permet à Tait d’aller fixer Congré et Rulli avant de servir le deuxième but sur un plateau à Hunou (2-0, 28e). Le public fait la fête, le banc rennais aussi. Der Zakarian, lui, peut se gratter le crâne, même si son MHSC termine mieux le premier acte, croyant même revenir sur une double occasion énorme : un ballon sauvé sur sa ligne par Gnagnon à la suite d’un corner, puis un ciseau claqué par Delort sur le poteau (35e). Pile le moment choisi par le ciel pour se couvrir.

Ciel bleu sur Rennes


Pour sortir de la grisaille, Der Zakarian mise sur un changement tactique : son équipe revient sur la vilaine pelouse du Roazhon Park dans un 4-4-2, Sambia ayant pris la place de Congré. Mais les deux formations ronronnent pendant que les grêlons font leur apparition pour un nouveau déluge. Sans inspiration, les Montpelliérains sont incapables de passer entre les gouttes pour inquiéter Mendy, alors que Traoré (50e) et Del Castillo (63e) manquent encore le cadre. Puis, Rennes décide de chasser les derniers nuages pour enfoncer les visiteurs et confirmer son match référence. Au bout d’une nouvelle percée, l’excellent Camavinga, libéré par la présence du serein Nzonzi, décale parfaitement Tait qui enroule sa frappe pour inscrire son deuxième pion de la saison en championnat (3-0, 68e). Troisième rugissement.


Et un quatrième dans la foulée : à peine entré en jeu, Bourigeaud est fauché par Sambia dans la surface et Del Castillo se charge de transformer le penalty pour plier définitivement l’affaire (4-0, 73e). À la rue, Montpellier lâche complètement prise et boit la tasse face aux vagues rennaises, au point d'être à deux doigts de craquer une nouvelle fois sur un missile de Traoré. Il faut finalement une énième erreur défensive pour offrir le clou du spectacle aux Rennais : Mendes concède un nouveau penalty sur Boey, puis Hunou fait rugir une cinquième et dernière fois un public en transe (5-0, 87e). Tiens, le ciel est redevenu bleu.



Rennes (4-3-3) : Mendy - Traoré, Da Silva, Gnagnon, Maouassa (Boey, 82e) - Léa-Siliki (Bourigeaud, 69e), Nzonzi, Camavinga - Tait, Hunou, Del Castillo (Raphinha, 76e). Entraîneur : Julien Stéphan.

Montpellier (3-4-1-2) : Rulli - Mendes, Hilton, Congré (Sambia, 46e) - Vargas (Ferri, 63e), Le Tallec, Savanier (Yun, 84e), Ristic - Mollet - Laborde, Delort. Entraîneur : Michel Der Zakarian.


  • Résultats et classement de la Ligue 1 2019-2020

    Par Clément Gavard, au Roazhon Park
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom

    il y a 25 minutes Wilshere s'entraîne dans un parc : « Ce n'est pas l'Emirates, mais c'est suffisant »
    il y a 5 heures Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! demain 6