Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // Demies
  3. // Angleterre-Danemark (2-1)

Sterling, oops he did it again !

Encore une fois étincelant, Raheem Sterling est sorti de sa boîte pour permettre à l'Angleterre de ramener sur terre un Danemark bien parti dans cette demi-finale. Impliqué dans les deux buts de son équipe, l'ailier de Manchester City réalise un tournoi de grand calibre. Attention, il ne reste plus qu'une seule masterclass avant les vacances.

Modififié
38e minute de cette demi-finale entre l'Angleterre et le Danemark. Parfaitement mis sur orbite en pleine surface, Raheem Sterling bute sur l'un des grands bonshommes de la soirée : Kasper Schmeichel. C'était écrit : le natif de Kingston ne marquera pas ce soir. Mais le constat est une nouvelle fois évident, malgré une forme d'habitude depuis le début du tournoi : Sterling est l'homme à tout faire offensivement dans la formation de Gareth Southgate. Celui qui évite au sélectionneur d'avoir à se prendre la tête à établir un schéma tactique digne de ce nom à chaque sortie.

Les fesses du bonheur


Imprenable balle au pied pendant 120 minutes dans un Wembley qui n'en pouvait plus de hurler son plaisir, Sterling a tout fait à une défense danoise longtemps héroïque, mais qui a fini par céder. Comme la Croatie, la Tchéquie, l'Allemagne et l'Ukraine avant elle. Dès les premières minutes, celui qui a vécu une fin de saison compliquée avec Manchester City a été dans tous les bons coups, faisant perler les premières gouttes de sueur sur le front d'Andreas Christensen et sa bande. Bilan final : six frappes dont trois cadrées, mais surtout la bagatelle de dix dribbles réussis pour venir créer des décalages à chaque incursion, bien aidé par sa protection de balle hors du commun.


Il n'a donc pas marqué, mais le bonhomme a été à l'origine des deux pions des siens, renversant un Danemark qui se voyait beau après le coup franc téléguidé de Mikkel Damsgaard. En mettant la pression sur Simon Kjær, lequel taclait le ballon dans son propre but, d'abord. En obtenant un penalty de roublard, pris en sandwich entre Joakim Mæhle et Mathias Jensen en prolongation, ensuite. Une action survenue au cœur d'un énorme temps fort des Three Lions, sous l'impulsion de leur allumeur de mèche en chef. Justification de l'intéressé au coup de sifflet final auprès d'ITV : « Je suis entré dans la surface et il a sorti sa jambe droite. Tant que le ballon termine au fond des filets, c'est tout ce qui compte. »

Sterling-Kane, duo impérial


Jack Grealish, Jadon Sancho, Marcus Rashford, Phil Foden, Mason Mount ou encore Dominic Calvert-Lewin... Gareth Southgate a à sa disposition un matériel offensif absolument impressionnant, et pourtant le sélectionneur se repose presque exclusivement sur deux hommes : Harry Kane et Raheem Sterling. La preuve : qui sort pour laisser Kieran Trippier venir renforcer le mur d'Hadrien pour résister aux assauts nordiques en prolongation ? Jack Grealish, sur la pelouse depuis même pas 40 minutes. Les deux comparses ne quittent jamais le terrain, tout simplement parce que l'intégralité de la force de frappe anglaise – ou presque – repose sur leurs quatre épaules.


C'est pourquoi quand l'avant-centre de Tottenham a besoin de trois matchs et demi pour rentrer pleinement dans sa compétition, le Skyblue prend parfaitement le relais en inscrivant les trois premiers buts de son équipe en quatre matchs. Avant de le laisser récupérer (en partie) la lumière quand l'attaquant se décide à rejoindre Gary Lineker comme meilleur buteur de son pays en tournoi majeur. « Nous avons dû puiser dans nos réserves. C'était la première fois que nous encaissions un but, mais nous avons bien réagi et fait preuve d'un bon esprit, savourait-il encore. Nous sommes restés patients et nous savions que les jambes et l'agressivité que nous avons dans l'équipe nous permettraient de nous en sortir. » Surtout les siennes. Voilà l'Angleterre qualifiée pour la première finale de son histoire dans un Championnat d'Europe des nations. Raheem Sterling n'aime pas les anomalies, alors il s'applique à les réparer. Tout simplement.

Par Tom Binet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons