Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Lyon (4-2)

PSG : SOS, ma défense a besoin d'aide

Si le PSG s'est imposé face à l'Olympique lyonnais au Parc des Princes (4-2), ce n'est pas grâce à sa défense qui s'est une nouvelle fois montrée fébrile en seconde période. Après avoir été plutôt solide durant le premier acte. Une schizophrénie défensive qui pourrait se régler avec les retours de blessure de Thiago Silva, de Marquinhos et de Juan Bernat.

Modififié
Le Larousse définit l’inattention comme un « défaut d’attention. Une erreur commise par négligence ou par étourderie » . Et si le dictionnaire utilise comme exemple un accident de voiture, il aurait pu tout aussi bien se servir des deux dernières rencontres de Presnel Kimpembe avec le Paris Saint-Germain. Car après la talonnade manquée face à Nantes, le champion du monde français a récidivé face aux Lyonnais avec un tacle par derrière sur Moussa Dembélé qui aurait pu (dû ?) lui valoir un carton rouge juste avant la pause. Et ce, alors que le PSG menait tranquillement 2 buts à 0.


Deux moments d’inattention, ou de sur-confiance, qui viennent alors détruire tout ce que Presnel Kimpembe fait de bien avant ces erreurs. Et qui vient surtout relancer un adversaire alors sous l’eau et rendre ses coéquipiers défensifs tout fébriles. Qu'importe si cette fois-ci le réveil de l’Olympique lyonnais vient essentiellement de la main mollassonne de Keylor Navas sur l'ouverture du score de Martin Terrier : ce match, comme celui de Nantes, a montré la fébrilité défensive des Parisiens qui sont capables de passer du bon au très mauvais en un instant. À l’image de Layvin Kurzawa, auteur d’un retour défensif de grande classe avant l’ouverture du score d’Ángel Di María, avant de se faire effacer sur chaque accélération de Karl Toko-Ekambi.

Deux êtres vous manquent et tout est dépeuplé


Hasard ou plutôt coïncidence, la fébrilité défensive constatée contre Nantes et l’Olympique lyonnais a lieu alors que le PSG évolue avec une défense expérimentale composée de Thomas Meunier, Thilo Kehrer, Presnel Kimpembe et de Layvin Kurzawa. Soit un titulaire concurrencé par Colin Dagba et trois remplaçants. Ou alors deux titulaires en la personne de Presnel Kimpembe, aligné lorsque Marquinhos est utilisé au milieu de terrain par Thomas Tuchel. À la différence près que le défenseur français n'est pas exactement le même homme avec Thiago Silva à ses côtés.


Heureusement pour Paris, Thiago Silva (entorse à la cheville) et Marquinhos (ischio-jambiers) devraient vite retrouver leur place et être disponibles pour le huitième de finale face à Dortmund. Finalement, plus que par leur niveau, l’absence des deux hommes se fait ressentir au niveau du caractère. Il n’y a qu’à voir le visage des défenseurs parisiens après l’ouverture du score de Moses Simon à Nantes et de Martin Terrier ce dimanche soir. Des visages qui transpirent la fébrilité, celle qui ferait croire que l’équipe adverse semble se transformer en Barça de Pep Guardiola tant les défenseurs parisiens n’arrivent plus à suivre. Et si le PSG se sort de ces deux matchs avec la victoire, c’est avant tout en raison de la maladresse des attaquants adverses ou des cojones d’Edinson Cavani.

Les ailes de l'enfer


Si le Paris Saint-Germain est toujours plus solide lorsque Thiago Silva et Marquinhos sont sur le pré, cela n’est absolument pas une assurance tous risques pour autant. Preuve en est avec le match nul 3-3 face à l’AS Monaco en janvier dernier. La faute à un système en 4-4-2 où les milieux Ángel Di María et Neymar - ou Pablo Sarabia face à Nantes et Julian Draxler contre Lyon - sont assez logiquement plus portés vers l’offensive malgré quelques retours défensifs. La faute aussi à des latéraux qui ne sont pas encore au point avec le principe de ballon dans leur dos. Un problème face à Dortmund qui base la majeure partie de son jeu sur la vitesse de ses ailiers. Que ce soit celle de Jadon Sancho ou celle de Thorgan Hazard (en raison des blessures de Marco Reus et de Julian Brandt). De quoi annoncer des matchs spectaculaires avec des scores de tennis. Là encore, le retour de Juan Bernat devrait aider les Parisiens dans ce domaine. Mais il reste toujours Thomas Meunier sur son côté droit. Et surtout cette phobie des huitièmes de finale qui fait claquer des genoux l’ensemble de l’équipe à la moindre erreur défensive. Et ça, les retours de Thiago Silva et de Marquinhos n’y changeront rien.

Par Steven Oliveira, au Parc des Princes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

PUTACLIC! Carlos Valderrama signe à Nogent-Le-Rotrou ! 16 Hier à 14:40 Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! cet aprem 7 Hier à 12:00 Philadelphie et Jamiro Monteiro régalent en MLS 6 Hier à 11:00 15 000 ours en peluche en tribunes pour soutenir les enfants atteints du cancer 6
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom