Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Reims-PSG

Ce que Messi doit savoir de Reims

C’est donc à Auguste-Delaune que Lionel Messi va officiellement découvrir la Ligue 1 ce dimanche 29 août 2021, à l’occasion d’un Reims-PSG comptant pour la quatrième journée du championnat. Une soirée tout sauf ordinaire pour la Cité des sacres et ses ouailles, bien qu’habitués aux rendez-vous historiques. Et si Reims attend Messi depuis plusieurs jours, l’Argentin, tout sextuple Ballon d’or qu’il est, ne sait pas encore où il met les pieds.

Modififié
En 21 ans à Barcelone, Lionel Messi a, comme tout le monde, perdu patience devant le chantier interminable de la Sagrada Família. Pas de quoi faire perdre sa foi à l’homme qui arbore un tatouage Jésus-Christ sur son épaule droite, mais quand même. Bonne nouvelle pour l'Argentin : pour ses grands débuts en France, il pourra admirer une vraie cathédrale - achevée - depuis le stade Auguste-Delaune, et pas n’importe laquelle : Notre-Dame de Reims. Plutôt que de lancer son règne parisien au Parc des Princes après la trêve contre Clermont, la Pulga a en effet eu la présence de Saint-Esprit d’opter pour une véritable ville royale : Reims, Cité des sacres qui a couronné 31 rois de France entre 1027 et 1825 après avoir baptisé le premier d’entre eux : Clovis.

Joue-la comme Beckham


Croyant, le bien nommé Messi met ainsi toutes les chances de son côté pour un long règne prospère à une grosse centaine de kilomètres plus à l’ouest, comme d’autres avant lui. Et pas comme Neymar, qui avait lui opté pour un couronnement à Guingamp suivi d’un règne chaotique et contesté. Attention toutefois : faire son premier déplacement en Ligue 1 à Reims n’est pas synonyme de promenade assurée. À ce petit jeu, David Beckham avait ainsi abîmé son si beau sourire en se cassant les dents sur le sextuple champion de France. C’était le 2 mars 2013. Le Stade de Reims, qui n’avait gagné qu’un de ses dix-huit matchs précédents, recevait alors le PSG de Zlatan Ibrahimović, Ezequiel Lavezzi et Javier Pastore.

David et Auguste


Ce jour-là, tout le monde n’a eu d’yeux que pour le roi David, fraîchement revenu de MLS. Face aux tribunes archicombles de Delaune, la plus belle mèche d’outre-Manche a aimanté tous les regards, alors que le PSG se montrait impuissant sur la pelouse. À 11 contre 10, les Parisiens ont même encaissé le seul but du match par Grzegorz Krychowiak, affamé sur corner. C’est alors que Carlo Ancelotti a lancé David Beckham dans le grand bain de Delaune. Les flashs ont crépité, mais la prestation de l’Anglais est moins restée dans les annales que la sortie de Leonardo après la défaite : « Notre équipe est davantage taillée pour la Coupe d'Europe que pour les joutes du championnat. » Huit ans plus tard, Messi est prévenu.



Pour se rassurer, le génie argentin pourra toutefois se dire que Delaune, c’est un peu chez lui. Car oui : Reims, c’est le Barça. Si, si. Attention, ici on ne parle pas de finances : le Stade de Reims est bien mieux géré que le FC Barcelone de ce point de vue-là. On ne parle pas non plus de qualité de jeu, restons lucides. Non, le propos est de rappeler que sans le grand Stade de Reims, le FC Barcelone n’aurait peut-être pas été le cocon idéal pour l’envol du papillon Messi. Car quid du tiki-taka de Pep Guardiola sans les préceptes de football total de Johan Cruyff, eux-mêmes proches cousins du football champagne prôné par le Grand Reims d’Albert Batteux ?

Bianchi, Kopa et Abdelhamid


Bon, si cela semble capillotracté, rappelons que le club champenois a désormais une filiation directe avec le Barça : Óscar Garcia. L’entraîneur rémois a en effet porté pendant cinq ans le maillot blaugrana avant d’entraîner la réserve du club, et a été « un peu triste » de voir Messi quitter le club. Fan, mais adversaire, le Catalan va faire payer sa trahison à la Puce en gâchant sa première au PSG, c’est évident. D’ailleurs, en trois confrontations, Messi n’a jamais marqué à l'extérieur contre une équipe entraînée par Garcia (bon, ok, il a planté un triplé contre le Celta de Vigo au Camp Nou). Autre mauvais présage pour les Champenois : ils viennent de perdre leur Sergio Busquets à eux, Xavier Chavalerin, parti à Troyes. Mais le Stade de Reims peut toujours compter sur son arrière-garde qui a fait sa force ces dernières saisons. Devant Predrag Rajković, le gardien préféré de tous les joueurs de MPG, Lionel Messi devra composer avec une autre valeur sûre du petit gazon : Yunis Abdelhamid. À 33 ans, le défenseur central marocain est toujours aux affaires. Tant mieux pour les Rémois, évidemment, puisqu'on parle d’un capitaine toujours au rendez-vous et rarement pris en défaut, mais tant mieux aussi pour Léo Messi.




Doté d’un master de science de la gestion, option finance, le comptable rémois pourrait aider la Pulga à dribbler les problèmes avec le fisc français, après ceux rencontrés en Espagne. Mais sur le terrain, Abdelhamid a prévenu : pas de cadeau. « C'est important de faire abstraction. C'est une fierté pour tout le monde et pour le club de recevoir un joueur de cette envergure. Mais voilà, la priorité, c'est de faire notre travail et on a un match à gagner. » Car si une partie des 20 000 chanceux présents ce soir à Delaune sera indéniablement là pour Messi plus que pour le Stade de Reims, cela ne reste qu’un match de foot avec trois points en jeu. D’autant plus que des meilleurs joueurs du monde, Delaune en a vu.


Certes, ces dernières années riment plus avec solidité défensive qu’avec folie offensive du côté de la chaussée Bocquaine. Et il faut remonter au duo Kamel Ghilas-Cédrid Fauré pour retrouver la trace d’une attaque effervescente au pays du champagne. Mais Lionel Messi ne sera pas pour autant le premier meilleur joueur du monde à honorer Delaune de sa présence. Loin de là. Et on ne parle pas d’adversaires des Rouge et Blanc, mais bien de Rémois. Au premier rang d’entre eux : Raymond Kopa, Ballon d’or 1958 (deux ans après son départ, et un an avant son retour). Le Grand Reims des années 1950 a également poli le diamant Just Fontaine et ses fameux 13 buts en un seul Mondial, que Messi n’ira jamais chercher, disons-le. On s’arrêtera là pour les gloires d'antan, mais la Pulga doit aussi savoir que deux Argentins ne l’ont pas attendu pour briller à Delaune. Leurs noms : Delio Onnis et Carlos Bianchi. Alors, qui a la pression maintenant ?

Par Adrien Hémard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 16:47 Pour Wenger, le projet d’un mondial tous les deux ans « est tout sauf une motivation financière » 47