Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options

Manchester United confirme sobrement

On le sait, en Angleterre, les footeux s’assoient sur les vacances de Noël. Après avoir croisé le fer mercredi, les clubs de Premier League ont remis ça, aujourd’hui, au pays de la Reine Elisabeth. Si Manchester United avance à petit pas vers son 20e sacre de champion, son rival, Manchester City, souffre, mais s’accroche tant bien que mal aux basques des Red Devils.

Modififié
Manchester, doucement mais sûrement
Manchester United, c’est une équipe qui ne joue pas forcément le plus beau football en Europe, certes, mais c’est une équipe qui gagne, souvent. Très souvent même. Cet après-midi, les Red Devils qui accueillaient West Bromwich, honnêtes sixièmes de Premier League, n’ont pas changé leurs habitudes. Dès la neuvième minute de jeu, les locaux sont mis sur la bonne voie, grâce au malheureux McAuley qui trompe son propre gardien, après un bon travail d’Ashley Young sur le côté gauche. Suite à cette ouverture du score, les hommes de Ferguson ont attendu, se satisfaisant de ce petit but d’avance. Il faudra finalement attendre la 91e minute et un éclair de génie signé Van Persie pour voir ManU se mettre définitivement à l’abri. Le Néerlandais qui inscrit là son 14e pion de la saison prend, ainsi, seul la tête du classement des buteurs. Après 20 journées et sept points d’avance sur City, les Diables rouges semblent bien partis pour filer droit vers leur 20e titre de champion d’Angleterre. Enfin, le chemin est encore long, mais en attendant, Sir Alex peut souffler sereinement ses 71 bougies après-demain, ses garçons ont encore fait le boulot.

Un nul à six pions, Reading pour sa deuxième
Avant cette 20e journée, Stoke City trimballe fièrement son statut de meilleure défense du Royaume. Avec seulement 14 pions encaissés depuis le début de la saison, les coéquipiers de Peter Crouch apparaissent comme l’équipe la plus imperméable de Premier League. Malheureusement pour eux, les choses sont souvent amenées à évoluer. Et après seulement 36 minutes de jeu, face à Southampton, voilà la défense des Potters transpercée à trois reprises, la faute à Lambert, Rodriguez et Wilkinson. Entre-temps, Jones avait permis aux locaux de ne pas perdre complètement la face, tout de même. Un but qui aura d’ailleurs son importance, puisqu’en deuxième période, Upson à la 67e, puis Cameron dans les arrêts de jeu permettent aux hommes de Tony Pulis d’arracher le match nul. Un résultat qui permet à Stoke de conserver sa huitième place, alors que Southampton retombe à la 17e place, première équipe relégable. Fin de tableau toujours, Reading met encore un peu plus de pression sur les Queens Park Rangers. En effet, les Royals, qui accueillaient West Ham, se sont offert, en guise de cadeau de fin d’année leur deuxième victoire de la saison. Un succès qu’ils doivent à leur attaquant russe, Pavel Pogrebnyak, auteur du seul but de la rencontre, après seulement cinq minutes de jeu. Une victoire précieuse pour les hommes de McDermott puisqu’elle leur permet de prendre trois points d’avance sur QPR, tout en revenant à quatre points de Southampton.


Wigan frappe fort et trois fois
En déplacement sur la pelouse d’Aston Villa, Wigan avait pour ambition de se sortir de la zone de relégation. Chose réussie pour les Latics, et de fort belle manière qui plus est. Dès la troisième minute de jeu, c’est le défenseur espagnol de Wigan, Ivan Ramis, qui ouvre le score pour les siens. Emmerson Boyce, puis Arouna Koné imiteront leur coéquipier pour un score final de 3-0 en faveur des joueurs de Roberto Martínez. Avec ces trois points en plus dans la besace, Wigan remonte à la 16e place doublant Southampton et les Villans, donc, qui descendent d’une place, à la 17e. Enfin, à Craven Cottage, Fulham recevait Wigan. Un match que les Swans ont su dominer dans son ensemble, pour finalement s’imposer 2-1. C’est Danny Graham qui ouvre le score pour les hommes de Michael Laudrup, avant que De Guzmán ne vienne doubler la mise en début de seconde période. Bryan Ruiz aura beau sauver l’honneur, il n’en sera rien, et les Cottagers concèdent leur neuvième défaite de la saison.

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 135