Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Tottenham-Manchester City (1-3)

Manchester City fait de l’origami avec les Spurs

Quelques jours après sa douloureuse élimination de la Ligue des champions, Manchester City s’est consolé en dominant sans trop de soucis Tottenham, à Wembley. Les joueurs de Guardiola, qui ont construit leur succès en début de match, s’approchent encore un peu plus d’un cinquième titre de champion d’Angleterre.

Modififié

Tottenham 1-3 Manchester City

Buts : Eriksen (42e) pour Tottenham // Jesus (22e), Gündoğan (sp, 25e), Sterling (72e) pour City

Quand ? Voilà plusieurs mois que Guardiola et ses hommes plient, presque chaque week-end, leurs adversaires sur la scène nationale. Ils ont élucidé brillamment, au long de la saison, toutes les énigmes posées par la Premier League. Sauf une, la dernière avant la fin de leur quête : quand le Royaume aura-t-il son champion ? Après avoir gâché l’occasion d’y apporter une réponse dans le derby face à United, Manchester City a repris sa course en avant à Tottenham, où les Sky Blues ont envoyé valdinguer 3 à 1 des Spurs trop dociles en première période. Le titre n’est pas tout à fait acquis, mais il pourrait l’être dès dimanche en cas de défaite du rival, Manchester United, contre West Bromwich. Même un match nul pourrait, officieusement, suffire à sacrer la bande de David Silva, tant la différence de buts est conséquente entre les deux clubs de Manchester. Pas encore de confettis, donc, mais une victoire tranquille qui fera office de pommade pour Guardiola et City, éliminés cette semaine en Ligue des champions.

City envoie la nitro d’entrée


Dès les premières minutes, les (très probables) futurs champions d’Angleterre enfilent leur costume de mâle dominant et monopolisent le ballon. Troisième minute : Sterling réussit un une-deux avec Silva et adresse un centre parfait vers Sané, qui fouette une reprise du gauche sur le poteau d’un Lloris immobile. Le serpent mancunien s’enroule doucement autour de sa proie et les scuds de Sterling puis De Bruyne frôlent le but adverse, alors que le chrono n’affiche pas encore dix minutes de jeu. Tottenham, qui manque d’oxygène, tente sa chance en contre. Et c’est justement sur une phase de jeu où toute l’équipe était positionnée dans le camp adverse que les Spurs se font prendre une première fois : sur une longue ouverture millimétrée de Kompany, Jesus fausse compagnie à Sánchez et s’en va battre Lloris d’une frappe au sol. 1-0, puis 2-0 très rapidement, lorsque le gardien des Bleus dégomme Sterling, parti dans le dos du même Sánchez, pour offrir un penalty facilement transformé par Gündoğan. Peinards, les Citizens ralentissent avant la pause et laissent Eriksen, trouvé par Kane, réduire le score en profitant d’un contre favorable lors d’un duel avec Laporte, préféré à Otamendi dans la base arrière de City.

Les rôles s’inversent, pas le score


Revigoré, Tottenham attaque le second acte comme Manchester City avait attaqué le premier : fort. Les joueurs de Pochettino se positionnent haut sur le terrain et multiplient les centres sans parvenir à se montrer réellement dangereux. Le tableau noir de la première période s’inverse, City se replie et joue le contre. Une stratégie pas loin d’être payante, mais Jesus et Sterling s’emmêlent tour à tour les pinceaux devant Lloris à l’heure de jeu. Sterling, dans la foulée d’un nouveau face-à-face manqué, va finalement apporter le break aux siens à la 72e minute en reprenant une frappe de Jesus repoussée par Lloris. De quoi refroidir définitivement le cadavre d’un Tottenham courageux, mais un peu trop naïf pour espérer s’en sortir. Les Londoniens, qui restaient sur 14 matchs sans perdre en championnat depuis une défaite 4-1 face à... Manchester City, restent à trois points du podium et de Liverpool. Les Sky Blues, eux, sont désormais tout près d'un cinquième sacre.


Tottenham (4-3-3) : Lloris - Trippier, Sánchez, Vertonghen, Davies - Dier, Dembélé, Lamela, Eriksen, Dele - Kane. Entraîneur : Mauricio Pochettino.


Manchester City (4-3-3) : Ederson - Walker, Kompany (C), Laporte, Delph - Gündoğan, Silva, De Bruyne - Sane, Sterling, Jesus. Entraîneur : Pep Guardiola.


  • Résultats et classement de Premier League

    Par Albert Marie
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur