Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Eibar-Real Madrid (3-0)

Le Real perd l'équilibre à Eibar

Au cœur du Pays basque cet après-midi, le renouveau du Real de Solari a pris une bastos en pleine figure. Le sans-faute du nouveau coach madrilène est déjà terminé.

Modififié

Eibar 3-0 Real Madrid

Buts : Escalante (16e), Enrich (52e) et Kike (57e)

Invaincus depuis la rouste du Clásico, les Merengues, incroyables de fébrilité en défense, se sont fait gifler sur la pelouse d'Eibar face au modeste 13e de Liga, retombant ainsi dans leurs travers. Après quatre victoires de rang depuis la prise de fonction de Santiago Solari (Melilla en coupe, Valladolid, Plzeň en C1 puis le Celta), la chute a été douloureuse pour la troupe de Sergio Ramos. Et la remontada au classement attendra un peu.

Cucu c'est moi


Menés par un Marc Cucurella terrible (prêté par le Barça), les Armeros ont pris la partie par le bon bout et se sont donné les moyens de dévaliser la Casa Blanca. Après un poteau de Kike Garcia sur une action remarquable (3e) et un but de l'espace refusé à Gareth Bale pour hors-jeu (5e), Gonzalo Escalante a trouvé la faille en renard après une contre-attaque rondement menée (1-0, 16e), et signé l'ouverture du score après une bonne minute de suspense offert par la VAR. Quelques minutes plus tôt, sur l'un des rares assauts madrilènes convaincants, Karim Benzema avait battu Asier Riesgo, mais José Ángel Valdés s'était interposé sur la ligne (11e).


Le retour des vestiaires n'a été qu'une suite de maladresses pour le Real, qui a pris l'eau avant même l'heure de jeu. D'abord sur une action suicidaire des visiteurs dans leur camp, durant laquelle Odriozola s'est fait reprendre juste devant ses 16 mètres, offrant ainsi le break à un Sergi Enrich adroit (2-0, 52e). Puis cinq minutes plus tard, quand Cucurella (impliqué sur les trois pions) a trouvé Kike dans un trou de souris, pour faire passer ce succès au rang de fessée (3-0, 57e). Thibaut Courtois a eu beau sortir quelques parades de classe durant la dernière demi-heure pour éviter une énième bourrasque adverse, le Real s'était déjà bien trop sabordé pour espérer ressortir de cette partie avec autre chose qu'un zéro pointé. Le traquenard d'Ipurua est donc le théâtre de la première déroute de Solari. Et personne dans les rangs madrilènes n'a semblé désireux d'empêcher cela.




Eibar (4-4-2) : Riesgo - Peña, P. Oliveira, Ramis, José Ángel - Orellana (Álvarez, 84e), Jordan, Escalante, Cucurella - Enrich (Charles, 74e), Kike (De Blasis, 88e). Entraîneur : José Luis Mendilibar.

Real (4-1-4-1) : Courtois - Odriozola (Carvajal, 54e), Varane, Ramos, Marcelo - Ceballos - Bale, Modrić (Isco, 63e), Kroos, Asensio (Vinicius Junior, 75e) - Benzema. Entraîneur : Santiago Solari.


  • Résultats et classement de Liga

    Par Jérémie Baron
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:55 Une finale de Ligue des champions hors d'Europe ? 79
    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    À lire ensuite
    La bulle Fekir