Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lazio-Napoli (0-3)

Le Napoli balaye la Lazio

Quatre points séparent la Lazio et le Napoli au coup d'envoi, mais la formation romaine n'a pas su mettre à profit le facteur domicile et s’incline lourdement sur le score de 3-0. Callejón et Insigne par deux fois sont les buteurs.

Modififié

Lazio 0-3 Napoli

Buts : Callejón (25e) et Insigne (51e et 90e+2) pour le Napoli

Le second poteau est son habitat naturel, c’est là où il surgit dans le dos des défenses adverses pour planter ses pions, précisément le neuvième de la saison sur un service d’Hamšík bientôt meilleur buteur all time du Napoli, mais probablement déjà meilleur passeur sur la même période. Cette ouverture du score à la 26e minute lance les Partenopei vers une large et importantissime victoire permettant de porter à sept longueurs leur avance sur leur adversaire du jour. La troisième place est presque dans la poche, quant à la Lazio, elle voit ses poursuivants revenir pour une course à la Ligue Europa serrée, le meilleur moyen d'y aller sera encore de remporter la coupe.

Le banc trop court de la Lazio


C’est sans Lulić, De Vrij et Biglia qu’Inzaghino se présente au coup d’envoi du match qui peut changer le destin proche de la Lazio. Trois titulaires out sur blessure, ça la fout mal quand on sait que les limites des Biancocelesti sont les secondes lignes pas toujours à la hauteur. Bastos, Lukaku et Murgia ont donc la lourde tâche de les faire oublier au sein d’un 3-4-2-1. En face, 4-3-3 et équipe type pour le Napoli, avec Strinić qui a remporté le ballottage sur Ghoulam. Les absences se font sentir côté laziale, l’équipe est passive, peine à sortir de sa moitié de terrain, Bastos défend parfois... à genoux, la circulation de balle est laborieuse, du coup ça finit souvent en longs ballons devant. Seul Felipe Anderson essaye de prendre les choses en main, mais il n'est pas assisté. Les visiteurs concluent ainsi la première mi-temps avec une possession de 68% et en n'ayant subi qu’un seul danger à la suite d'une sortie hasardeuse de Reina, mais Immobile n’a pas le lob millimétré dans son registre. Sur l’action suivante, les Azzurri ne sont d’ailleurs pas loin du 2-0, mais l’enroulé du gauche d’Insigne finit hors cadre, on passe près du KO qui ne semble que reporté.

Insigne plie l'affaire


Le Napoli n'a pas besoin de trop forcer pour arriver au tir, Hamšík s'y essaie de loin à la reprise, mais Strakosha repousse ainsi le centre-tir à ras de terre du même Slovaque. C'est finalement Insigne qui inscrit le 2-0, un drôle de but avec un service lobé d'Allan vers la petite surface que le « scugnizzo » touche de la pointe du pied à la retombée. Finaud le Lorenzo. Cela a le mérite de réveiller la Lazio, moyennant notamment l'entrée de Keita. Le Sénégalais a une bonne opportunité tandis qu'Immobile trouve l'épaule d'Hysaj. À l'heure de jeu, Inzaghi a déjà effectué tous ses changements, mais ses autres jokers s’appellent Hoedt et Patric... À vrai dire, le défenseur néerlandais frôle le cadre d'une demi-volée sur corner, tandis que Patric est à deux doigts de la réduction du score à la suite d'un carambolage, mais Hysaj est miraculeux ! Les Partenopei lâchent du lest dans les vingt dernières minutes et souffrent face à la verve de Keita, Zieliński et Rog entrent ainsi en jeu pour renouveler le pressing. Suffisant pour que les hôtes retournent dans le rang et encaissent un dernier pion d'Insigne (14 buts cette saison), une demi-volée imparable à la limite de la surface à la suite d'une action rondement menée. À noter, pour finir, les 1059 ballons touchés par le Napoli, dont les 174 pour le seul Jorginho, auteur également de 162 passes avec un taux de précision de 93%. Fou.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Valentin Pauluzzi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
    Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 8
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 16
    À lire ensuite
    48 heures chrono