Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Résumé

Le CSKA avale le Real, l'Ajax coince le Bayern

Bien aidé par une énorme bavure de Kroos, le CSKA a goulûment croqué le Real Madrid (1-0), qui a plusieurs fois touché les montants moscovites. Le Bayern a lui patiné face à l'Ajax (1-1), tandis que Manchester a signé un nul poussif (0-0) face à Valence.

Modififié

Bayern 1-1 Ajax

Buts : Hummels (4e) pour le Bayern // Mazraoui (23e) pour l'Ajax

Attention, crisounette en vue. Tenu en échec par Augsbourg puis giflé par le Hertha Berlin ce week-end, le Bayern a une fois de plus calé face à une solide formation ajacide. Un centre déposé de Robben, une tête autoritaire d'Hummels et le ton est pourtant donné : le Rekordmeister semble vouloir ressortir la boîte à gifles ce soir. De belles promesses, mais l'Ajax n'a pas envie de jouer les victimes expiatoires : Mazraoui s'offre ainsi un une-deux avec Tadić, avant de flinguer Neuer à bout portant. C'est tout et ça suffit pour les Lanciers, qui tiennent en échec des Munichois décidément friables depuis plusieurs semaines.

Bayern Munich (4-3-3) : Neuer – Alaba, Hummels (Sule, 90e), Boateng, Kimmich – Javi Martínez, Müller, Alcántara – Ribéry (Gnabry, 74e), Robben ( Rodríguez, 62e), Lewandowski. Entraîneur : Niko Kovač.

Ajax Amsterdam (4-3-3) : Onana – Tagliafico, Wober, De Ligt, Mazraoui – Van de Beek (De Wiit, 75e), Schöne, Blind – Tadić, Ziyech, Neres (Dolberg, 85e). Entraîneur : Erik ten Hag.



AEK Athènes 2-3 Benfica

Buts : Klonaridis (53e, 64e) pour l'AEK // Seferović (6e), Grimaldo (15e), Semedo (74e) pour Benfica

Un but de vautour de Seferović, un pion de renardeau de Grimaldo : Benfica signe un début de match bestial. Un peu trop même, puisque Ruben Dias, un chouia trop agressif, se chope un rouge peu avant la mi-temps. Pas une super idée, car l'AEK en a encore dans les chaussettes : Klonaridis réduit même le score d'un plat du pied de près, peu après la pause. Puis y va carrément de son doublé quelques minutes plus tard. Les Grecs s'enflamment, mais Semedo se la joue prédateur à sang-froid, en envoyant un caramel à ras de terre dans le but de Barkas. Un but reptilien qui achève l'AEK et permet au Benfica de glaner ses trois premiers points en C1 cette saison.

AEK Athènes (4-3-3) : Barkas – Hult, Chyhrynskyy, Oikonomou (Cosic, 68e), Bekakis – Simões (R. Galo, 79e), Galanopoulos, Klonaridis – Mantaios, Bakasetas – Ponce (Giakoumakis, 60e) Entraîneur : Marinos Ouzounidis.

Benfica (4-3-3) : Vlachodimos – Grimaldo, Dias, Conti, Almeida – Fejsa, Pizzi (Semedo, 62e), Fernandes – Rafa Silva (Cervi, 84e), Seferović, Salvio (Lema, 46e). Entraîneur : Rui Vitória.



CSKA Moscou 1-0 Real Madrid

Buts : Vlasic (2e) pour le CSKA

Le fameux baiser de Russie. Surpris par un but précoce du CSKA, le Real s'est royalement esquinté la tronche à Moscou. Notamment parce que Toni Kroos, manifestement handicapé par des lentilles de contact déconnantes, offre un service cadeau à Nikola Vlasic, qui vient tromper tranquillement Navas. La suite ? Trois poteaux de Casemiro, Benzema et Mariano et une Maison-Blanche qui pousse toujours et encore, mais sans jamais trouver la porte d'entrée du but d'Akinfeev. L'expulsion grotesque du portier moscovite en toute fin de match n'y changera rien : les Madrilènes doivent s'incliner et avalent donc déjà de travers en C1 cette saison.

CSKA Moscou (4-5-1) : Akinfeev – Fernandes, Becão, Chernov, Nababkin – Bijol, Akhmetov – Vlašić, Dzagoev (Efremov,65e) Oblyakov (Kyrnats,90 e) – Chalov (A. Sigurdsson, 78e). Entraîneur : Viktor Goncharenko.

Real Madrid (4-3-3) : Navas– Carvajal (Odriozola, 43e), Nacho Fernandez, Varane, Reguilon – Kroos, Casemiro (Modrić, 58e), Ceballos – Vázquez (Diaz, 58e), Benzema, Asensio. Entraîneur : Julen Lopetegui.



AS Roma 5-0 FC Viktoria Plzeň

Buts : Džeko (3e, 40e, 90e+2), Under (64e), Kluivert (73e) pour la Roma

Pas le temps de Džekoner. Muet avec la Roma depuis la fin août, le grand Edin décide de se passer les nerfs en tabassant d'entrée le petit Poucet du groupe G. D'abord en signant un tir croisé du gauche. Puis en dégommant les filets de Kozáčik à bout portant. Un peu trop violent pour Plzeň, qui se recroqueville sur son bout de ring, en espérant que la Louve se calme un peu. Mais les Giallorossi ont toujours la dalle, et Ünder, Kluivert, puis encore Džeko croquent successivement leur bout de viande en seconde période. Trois dernières bouchées pour la route, pour permettre aux Romains de prendre leurs trois premiers points en C1, après leur défaite initiale face au Real lors de la première journée.


AS Roma (4-3-3) : Olsen – Florenzi, Fazio, Juan Jesus, Kolarov (Pellegrini, 75e) – Pellegrini, Nzonzi, Cristante – Under (Zaniolo, 74e), Džeko, Kluivert. Entraîneur : Eusebio Di Francesco.

Viktoria Plzeň (4-2-3-1) : Kozáčik – Reznik, Hejda, Hubník, Limberský – Prochazka, Hrošovský – Zeman (Ekpai, 71e), Horava (Kolář, 65e) Kovařík – Krmenčík (Reznicek, 78e). Entraîneur : Pavel Vrba.



Manchester 0-0 Valence



Il paraît qu'une semaine de Ligue des champions est toujours « une bonne et belle semaine » . Du moins, c'est la théorie de José Mourinho, qui jouait mardi soir une partie de son avenir, à Old Trafford, face à Valence, après trois matchs consécutifs sans victoire toutes compétitions confondues. Qu'on se le dise : on a vu du mieux dans le jeu, Manchester United livrant notamment une grosse deuxième mi-temps où Neto aura sauvé Valence à quelques reprises, mais pas au niveau comptable. Un 0-0 plutôt logique, qui place MU à la deuxième place de son groupe avant d'aller défier la Juve, facilement victorieuse en début de soirée des Young Boys (3-0).

Manchester United (4-3-3) : De Gea – Valencia, Smalling, Bailly, Shaw – Fellaini, Matić, Pogba – Rashford, Lukaku, Sánchez (Martial, 76e).Entraîneur : José Mourinho.

Valence (4-4-2) : Neto – Gayà, Paulista, Garay, Piccini – Parejo, Kondogbia, Guedes (Cheryshev, 82e), Coquelin (Soler, 78e) – Batshuayi (Gameiro, 73e), Rodrigo. Entraîneur : Marcelino.



  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure Une finale de Ligue des champions hors d'Europe ? 33
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom