Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Argentine/Costa Rica (3-0)

L'Argentine revit

Après deux matches nuls ternes, l'Albiceleste a renoué avec la victoire et avec son public contre une faible équipe du Costa Rica (3-0). Et Lionel Messi, auteur de deux passes décisives, a retrouvé son jeu.

Modififié
Argentine 3-0 Costa Rica

Buts: Agüero (45e+2, 53e), Di Maria (64e)



Toutes les craintes de la troupe de Batista et de leurs quarante millions de compatriotes se sont évanouies dans la nuit. Tout n'a pas été parfait, mais l'essentiel est bien là : la qualification pour les quarts de finale. Car contrairement à ce que le tableau d'affichage peut laisser penser, la victoire de l'Argentine contre le Costa Rica, ce bol d'air dont elle avait tant besoin pour se qualifier, se rassurer et apaiser ses supporters, n'a pas été un long fleuve tranquille. Avant de dérouler, Messi et ses partenaires ont beaucoup vendangé dans les quarante-cinq premières minutes, par l'intermédiaire d'Agüero –finalement double buteur, juste avant (dans les arrêts de jeu) et après (53e minute) la pause - et d'Higuain, qui a manqué une occasion incroyable seul face au portier costaricain, cinq minutes avant que le gendre de Maradona n'ouvre la marque. Si la formation de Batista a eu la maîtrise du ballon, le manque de vitesse et de percussion dont elle a fait preuve ont failli avoir raison de cette domination.

Une victoire qui compte triple

Pendant toute la première mi-temps, les Ticos, acculés sur leur but comme il était à prévoir, ont vu le cuir circuler d'un côté à l'autre du terrain et revenir par vague successive sans que ne tremblent vraiment leur gardien et encore moins leurs filets. Puis Agüero est passé par là, sur un ballon repoussé à la va-vite par Leonel Moreira consécutif à une frappe de Fernando Gago aux vingt-cinq mètres, pour redonner vie à tout un peuple (1-0, 45e+2). Lionel Messi était particulièrement attendu au tournant et après une première mi-temps correcte lors de laquelle on l'a senti bien plus à l'aise dans ce 4-2-3-1 où il évoluait finalement sur le flanc droit, combinant naturellement avec les autres milieux et Gonzalo Higuain, il est passé à la vitesse supérieure pour offrir deux passes décisives similaires à Agüero (2-0, 53e) et à Di Maria (3-0, 64e), qui sont venues conclure une soirée réussie dès la soixante-quatrième minute. Hier soir, l'Argentine a signé une victoire qui compte triple, en remportant la rencontre, le capital confiance qui lui faisait défaut jusqu'à présent et l'adhésion du public.


Messi, la renaissance

Messi, sifflé à Santa Fé mercredi dernier, a été acclamé par les Cordobeses, tout comme son pote Agüero, qui en a profité pour s'adjuger seul la tête du classement des buteurs du tournoi (avec trois réalisations, ndlr). Abattu la semaine dernière, Messi est apparu revigoré à sa sortie du terrain. Il a tenu à s'exprimer en conférence de presse d'après match. « J'avais besoin de cette affection » , a lancé le Barcelonais d'adoption, qui cherche toujours à se faire accepter par ses compatriotes. « Nous avons mal commencé, mais dorénavant, c'est un autre tournoi qui débute. Nous souhaitons plus que quiconque le meilleur pour l'Argentine » , a déclaré le Rosarino dans un monologue inhabituel et spontané. En quart de finale, les Ciels et Blancs pourraient disputer un clásico contre le voisin du Rio de La Plata (l'Uruguay) ou celui de la Cordillères des Andes (le Chili), à moins que le Pérou ne vienne déjouer les pronostics. Si ce dernier paraît plus abordable, l'Argentine ne fera pas la fine bouche : elle a survécu à l'épreuve des poules et attaque « cet autre tournoi » avec un appétit aiguisé. Comme la France en 2006 ?

Par Florent Torchut, à Cordoba

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 7 heures Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4 il y a 8 heures Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 27

Le Kiosque SO PRESS

il y a 11 heures Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 29
Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 12 heures Christian Vieri derrière les platines 23
À lire ensuite
Les onze révélations