Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 96 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Jeux olympiques (F)
  2. // Canada-Grande-Bretagne

Fran Kirby, modèle de résilience

Absente depuis le début de la compétition en raison d'un bobo subi lors du stage de préparation, Fran Kirby devrait faire aujourd'hui ses grands débuts aux JO face au Canada. La Grande-Bretagne récupérerait alors son redoutable couteau suisse, parfaitement poli après une dernière saison lumineuse avec Chelsea. Pourtant, l'attaquante anglaise revient de loin. Entre une adolescence tragique et de graves problèmes de santé, la jeune femme a su surmonter les épreuves pour s'affirmer comme l'une des meilleures sur la planète foot.

« Je n'ai peut-être pas pu participer aux Jeux olympiques de 2012, mais il n'est jamais trop tard ! Être sélectionnée maintenant est l'un des moments les plus particuliers de ma vie. Eh, regarde maman... Nous l'avons fait. » Le 27 mai dernier, Fran Kirby publiait sur son compte Instagram ce message, accompagné de la photo d’une carte écrite par sa mère il y a quelques années, lorsque cette dernière, sa plus grande supportrice, était encore à ses côtés. En quelques lignes, Denise félicitait sa fille, une ado au talent déjà époustouflant. Cette maman voyait même déjà sa protégée atteindre son rêve ultime : disputer les Jeux olympiques de Londres en 2012 à Wembley et participer à une Coupe du monde. Une dizaine d’années plus tard, Fran Kirby a coché ces cases.

Solide prétendante au Ballon d’or


La polyvalente attaquante d’1,57m a été sélectionnée pour disputer les JO de Tokyo avec la Grande-Bretagne. Une annonce intervenue dix jours avant une autre excellente nouvelle. Le 6 juin 2021, Fran a en effet reçu le trophée de meilleure joueuse du championnat anglais. Pour la deuxième fois, tout comme Cristiano Ronaldo, Thierry Henry ou Lucy Bronze. Une récompense logique vu sa saison exceptionnelle. Positionnée à droite de l’attaque de Chelsea, la technique et robuste Anglaise a cartonné (16 buts, 11 passes décisives) grâce notamment au « Kerrby » , le duo prolifique qu’elle forme avec Sam Kerr et qui a été impliqué sur 37 buts et 18 passes décisives en championnat la saison dernière. Résultat, même si la Ligue des champions a filé entre les mains des Blues en finale, Fran Kirby fait partie de la short list pour le prochain Ballon d’or. Et en cas de coup de maestro, les JO pourraient bien faire pencher la balance en sa faveur.

Foudroyée une première fois...


Pourtant, tout aurait pu s’effondrer il y a quelques années. Alors qu’elle franchit les paliers les uns après les autres au sein des équipes de jeunes de Reading à l’ouest de Londres, Kirby perd soudainement sa mère, victime d’une hémorragie cérébrale. « On était toutes les deux à une réunion avec mes coachs de l’académie. Les entraîneurs étaient en train de dire que j’étais mentalement faible, car dès que je faisais une erreur sur le terrain, je sortais du match, raconte-t-elle. Et là, ma mère a dit qu’elle ne se sentait pas très bien. Elle avait mal à la tête, alors elle l'a posée sur la table. Tout s’est passé en une fraction de seconde. » À quatorze ans, son monde s'écroule.

« Il y a des jours lors desquels je ne voulais pas sortir du lit. Je n'allais pas à l'université. J'allais jusqu'à l'arrêt de bus, puis je m'effondrais en pleurs. »

Mais la déflagration n’intervient que trois ans plus tard. En stage avec l’équipe d’Angleterre U19, Francesca craque et décide du jour au lendemain d’arrêter le foot, rattrapée par une sévère dépression liée à la disparition de sa mère. « Les deux ou trois premières années après qu’elle nous a quittés, je n'ai pas vraiment montré mes émotions. J'essayais de faire abstraction de tout ça, se livre la jeune femme. Et là, tout est soudainement devenu dur. Il y a des jours lors desquels je ne voulais pas sortir du lit. Je n'allais pas à l'université. J'allais jusqu'à l'arrêt de bus, puis je m'effondrais en pleurs. » Pendant presque deux ans, celle qui était pressentie pour devenir la nouvelle star anglaise est au fond du trou, rongée de l'intérieur.

... puis touchée en plein cœur


À dix-neuf ans, Kirby réussit finalement à sortir la tête de l’eau et retrouve Reading et son football. Elle revient plus forte en inscrivant 33 buts lors de sa première saison avec l’équipe première. L'exercice suivant, elle enchaîne même les triplés en seconde division, poussant logiquement Reading à lui proposer le premier contrat professionnel de l’histoire de la section féminine du club. Pendant ces quelques années, le plus dur semble derrière elle. Surprise de la liste de Mark Sampson pour disputer la Coupe du monde 2015, elle est qualifiée de « mini Messi » par son sélectionneur. Dans la foulée de la troisième place glanée par l’Angleterre, la joueuse de 22 ans est transférée à Chelsea contre un chèque compris entre 40 000 et 60 000 livres, à l’époque un record.



« Je suis passée d’entraînements quotidiens à une interdiction de monter les escaliers plus de deux fois par jour. »

Mais cette belle histoire connaît à nouveau des accrocs. Lors de la saison 2016-2017, Kirby est d’abord plombée par une liste à rallonge de blessures. Et même si elle opère de nouveau un retour étincelant, récompensé par une quatorzième place au Ballon d’or 2018, le pire est encore à venir. Le 18 novembre 2019, l’attaquante des Blues est de retour chez elle avec des amies après l'entraînement, lorsqu'elle s’évanouit après avoir ressenti des douleurs aiguës à la poitrine. Le diagnostic tombe le lendemain : elle souffre de péricardite, une maladie du cœur présentée par les médecins comme potentiellement fatale pour sa carrière. « J'étais un fantôme, un zombie, je n'étais pas vraiment là, relate-t-elle plus tard. Au début, je dormais dix-huit heures par jour. J’avais quotidiennement l'impression d'avoir joué un match de 120 minutes. Je suis passée d’entraînements quotidiens à une interdiction de monter les escaliers plus de deux fois par jour. Je n'avais pas le droit d'aller me promener, je n'avais pas le droit de faire quoi que ce soit qui puisse me stresser, je devais rester allongée sur le canapé. »

Toujours plus forte


Sa maladie, Fran en fait un secret. À l’exception du staff et des médecins, personne au club, joueuses et supporters compris, ne sait vraiment ce qu’elle a. Quand il y a des questions, Emma Hayes, sa coach, évoque « un virus » et une « absence à durée indéterminée » . Les rumeurs enflent dans les médias et sur les réseaux sociaux, d’autant que Chelsea recrute Sam Kerr, la meilleure buteuse du championnat américain. Pour se protéger, la joueuse de 27 ans se retire d'Instagram et Twitter, mais les doutes sont déjà là. « J’ai pensé mettre un terme à ma carrière à de nombreuses reprises. J’étais parfois à deux doigts d’appeler Emma (Hayes) pour lui dire : "Écoute, je suis désolée, mais je ne peux pas continuer." »

Finalement, aussi soudainement que la maladie est arrivée, elle a reculé. Un matin de juin 2020, la jeune femme se lève. Les symptômes se sont apaisés. Un pas après l’autre, elle reprend alors le fil de sa vie, bien décidée à se transcender. « Je me souviens avoir dit à Emma : "Je vais revenir et être la meilleure version de moi-même que tu aies jamais vue. Je te le promets." » Bingo. Depuis son retour sur les terrains il y a onze mois, Fran Kirby a sublimé le jeu de Chelsea et battu de nouveaux records, en devenant par exemple la nouvelle meilleure buteuse des Blues. Des performances grandioses qu’elle aimerait rééditer dès aujourd’hui face au Canada pour emmener son équipe jusqu’à l’or olympique. En hommage à sa mère.

Par Tara Britton Propos de FK recueillis par le Guardian, The Player's Tribune, Alex Scott lors d'un Instagram live, ESPN.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
Hier à 15:15 La Ligue anglaise autorise cinq changements en Carabao Cup 2 Hier à 14:45 Le Steaua Bucarest décimé par la Covid-19 15
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 11:02 Entraîneur-joueur depuis dix jours, Nuri Şahin raccroche les crampons 3
Hier à 10:29 Une étude autrichienne chiffre l'impact de la Covid sur les joueurs 6 Hier à 09:58 Viens mater PSG – Leipzig lors d’une projection So Foot ! Hier à 09:37 Mondial tous les deux ans : Infantino défend le « droit de rêver » des petits pays 107