Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options

Ettori et les festivités du titre de 1978

Modififié
Le fameux black-out.

Interviewé dans les colonnes de L'Équipe ce dimanche, Jean-Luc Ettori y est allé de son anecdote croustillante au moment d'évoquer la fête après le titre de champion de France 1978 du promu monégasque. « La plus grosse fête d'après-match de ma carrière ? C'était en 1978 pour fêter le titre de champion. Je me suis réveillé dans ma baignoire... Je ne sais plus ce que j'ai fait avant !  » , se souvient l'ancien portier.



Avant de poursuivre : « On venait de remonter de D2, les anciens, Jean Petit, Delio Onnis, Christian Dalger pleuraient dans le vestiaire. Ils me disaient : "On a galéré pendant des années", et moi c'était ma première saison pro. On a d'abord mangé au Bec rouge, et après, je ne sais plus. C'était une équipe de vrais fous furieux. Tout était prétexte à faire un barbecue, à boire un bon coup : une victoire, l'anniversaire du chien... »


Pas sûr que les barbecues soient aussi festifs en ce moment sur le Rocher. JB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:55 Une finale de Ligue des champions hors d'Europe ? 79
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Le but de raccroc d'Habibou