Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // CDM 2022
  2. // Qualifs
  3. // Allemagne-Macédoine (1-2)

Et Goran Pandev écrabouilla l'Allemagne

La Macédoine du Nord, déjà qualifiée pour l'Euro, la première compétition internationale de son histoire, s'est offert une victoire de prestige ce mercredi à Duisburg, face à la Mannschaft (1-2), et a chipé la deuxième place du groupe J des qualifications à la Coupe du monde 2022. Auteur du premier but de son équipe, Goran Pandev, 37 ans, a profité de ce théâtre pour façonner un peu plus sa légende.

Modififié
Une mauvaise relance d'Emre Can dans l'axe de la Schauinsland-Reisen-Arena de Duisburg, et un homme surgit, puis ressurgit, quelques mètres plus loin, pour crucifier Marc-André ter Stegen du gauche et faire éclore l'un des plus grands succès de l'histoire d'un pays d'à peine plus de deux millions d'habitants (0-1, 45e+2). Quand le même Emre Can touche de manière flagrante le ballon du bras dans la surface à la 77e minute, il est le premier à aller dire à l'arbitre le fond de sa pensée, et à écoper de ce fait d'un carton jaune qui le suspendra pour la prochaine échéance. Qu'importe, tant que le succès est au bout du tunnel. Car à 37 ans, Goran Pandev n'a plus de temps à perdre et a donc prouvé qu'il en avait encore sous la semelle pendant 90 minutes, même s'il est plus proche en âge de son sélectionneur Igor Angelovski (44 ans) que de Vlatko Stojanovski (23 ans), l'attaquant de Chambly qui l'a remplacé dans les arrêts de jeu. Capitaine, joueur le plus capé (114 sélections) et meilleur buteur (36 pions) de l'histoire de la sélection macédonienne, le vieux briscard est une légende, une vraie. En novembre 2020, c'était déjà lui qui avait qualifié la Macédoine du Nord pour la première phase finale d’une compétition internationale de son histoire en marquant l'unique but lors de la finale des barrages à l’Euro 2020 face à la Géorgie (0-1).


Quand il n'endosse pas sa cape de héros de la nation, Goran Pandev est une valeur sûre de Serie A. Titulaire depuis six ans d'un Genoa qui incarne assez bien le ventre mou du championnat d'Italie, l'ancien de la Lazio n'a plus besoin de s'occuper d'une armoire à trophées qu'il s'était chargé de remplir en participant par exemple au quintuplé championnat-coupe-supercoupe-Ligue des champions-Coupe du monde des clubs de l'Inter de José Mourinho en 2009-2010. Ce Monsieur Pandev possède également un club à Stroumitsa, sa ville natale, qu'il a fait partir de la quatrième division en 2014 et atterrir au premier échelon national macédonien en 2017. Rien que ça.

Le lucky loser de l'Euro

Que personne ne dise que la participation de la Macédoine de Pandev à l'Euro 2021 relève du coup de chance ! Qualifiés pour les barrages en remportant leur groupe de la Ligue D des nations en 2019 après ne pas avoir réussi à se qualifier par la voie classique, les Lions rouges se sont transformés en étudiant qui réussit dans la vie sans passer par la case grande école tout en balayant au passage le Kosovo et la Géorgie pour y parvenir. Et ce n'est pas comme si la victoire face à l'Allemagne sortait de nulle part. Défait lors du premier match des qualifications à la Coupe du monde la semaine passée en Roumanie (3-2), les Macédoniens subissent eux aussi des coups du sort puisqu'ils étaient revenus à 2-2 en une minute à la 83e, et ce, après avoir été menés 2-0. Une remise en forme face au Liechtenstein (5-0) les a remis dans le sens de la marche, prêts à montrer à l'Allemagne qu'en alternant défense rugueuse et football collectif et culotté, il était totalement possible de créer des exploits sans passer pour un voleur. La qualification à l'Euro assurée, le petit pays des Balkans rêve désormais d'en obtenir une à la prochaine Coupe du monde.

Löw n'avait jamais perdu en éliminatoires d'un Mondial

Il faut dire aussi que l'ogre allemand n'en est plus franchement un depuis de nombreux mois. Les victoires sans prendre de but face à l'Islande (3-0) puis la Roumanie (0-1) étaient peut-être deux arbres qui cachent la Forêt-Noire. Ne pas savoir contourner le bloc bas de la 67e nation au classement FIFA, ce n'est pas forcément ce qu'on attend de la Mannschaft. Les difficultés de Leon Goretzka et Serge Gnabry, qui marchent pourtant sur l'eau avec le Bayern, confirment que le problème est plus profond que cela. Le collectif est loin d'être en symbiose et il est bon de rappeler qu'une bonne partie de l'équipe déchue face à la Macédoine a pris un set face à l'Espagne il y a six mois (6-0). Même quand Joachim Löw tente de ramener de la fraîcheur offensive, Timo Werner se met à rater un immanquable face-à-face sur un caviar de décalage d'İlkay Gündoğan. Une statistique significative du mal-être ambiant allemand ? Face à la Macédoine, Joachim Löw a subi son premier revers en éliminatoires d'une Coupe du monde (ce sera d'ailleurs son dernier puisqu'il quittera ses fonctions à l'issue de l'Euro). Un joli constat quand on souligne le fait que Löw est en poste depuis 2006. Goran Pandev avait alors 23 ans. Mais il était déjà vieux.

Par Alexandre Delfau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
Hier à 15:00 Viens défier Édouard Cissé sur un quiz spécial "Classico PSG-OM" ! 1
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:00 Expulsé pour un maillot enlevé 10 Hier à 10:59 Totti, le Mur Jaune... Offrez-vous un tirage photo So Foot exclusif ! 1
À lire ensuite
1, 2, 3... Lloris !