S’abonner au mag
  • FA Cup
  • 4e tour
  • Sheffield United-Wrexham

Wrexham, l'autre FC Hollywood

Par Quentin Ballue
Wrexham, l'autre FC Hollywood

Tout proche de l'exploit le 29 janvier contre Sheffield United, deuxième de Championship, Wrexham tentera d’arracher sa qualification pour les 8es de la FA Cup ce mardi à Bramall Lane. Un gros coup de projecteur pour le club de National League, déjà dans la lumière depuis son rachat par Ryan Reynolds et Rob McElhenney.

Avant, Ryan Reynolds était arrêté dans la rue pour parler de ses rôles dans Deadpool, Green Lantern ou Hitman & Bodyguard. Maintenant, l’acteur est interpellé pour parler ballon. Voilà deux ans qu’il a racheté le Wrexham AFC, pensionnaire de cinquième division anglaise, avec une autre figure du cinéma, Rob McElhenney, impliqué dans des séries comme It’s Always Sunny in Philadelphia ou Mythic Quest. Avec un certain succès à l’heure actuelle, en témoigne le parcours des Gallois en FA Cup. Tombeurs de Coventry City le mois dernier (3-4), ils sont passés à quelques secondes de scalper un autre club de Championship, Sheffield United, au quatrième tour, en concédant le but égalisateur dans la cinquième minute du temps additionnel (3-3). Une épopée qui illustre à merveille le revival des Red Dragons, totalement revigorés, sur le terrain comme en dehors. Le scénario est bien ficelé. Même s’il a été rédigé par deux footix.

Wikipédia, Football Manager et David Beckham

La graine germe dans la tête de McElhenney pendant le confinement. L’acteur anglais Humphrey Ker lui conseille alors Sunderland ’till I Die sur Netflix. La dramaturgie du système anglais de promotion et de relégation fait son effet. Un simple e-mail suffit à convaincre Reynolds d’embarquer dans le projet. Ker est alors chargé d’identifier les clubs susceptibles d’être rachetés. « Je suis allé sur Wikipedia et sur Football Manager, expliquait-il au Tifo Football Podcast. J’ai sélectionné huit à dix clubs en National League, National League Nord et Sud, et en League 2. » Hartlepool et Macclesfield Town sont notamment évoqués, mais Wrexham, situé dans la partie septentrionale du pays de Galles, emporte la mise en partie grâce à son histoire et à sa base de supporters. « La saison avant notre arrivée, ils avaient une moyenne de 4500 personnes par semaine au Racecourse alors qu’ils étaient 19es en National League. Il y a aussi le côté romantique de l’histoire, dans la mesure où ces fans ont littéralement sauvé le club de propriétaires minables dans le passé. »

Le Wrexham Supporters Trust a racheté le club en 2011, au moment où il était en proie à de sérieux soucis financiers. Au moment de négocier avec les fans, les deux stars ne cherchent pas à faire illusion : leurs connaissances footballistiques sont très limitées, voire inexistantes. « Nous avons été honnêtes, un enfant de 5 ans à Wrexham en sait plus sur le football que nous, admettait Reynolds auprès de The Athletic. Dans ce genre de situation, il s’agit simplement de transparence. Nous sommes ici pour dire que nous allons être responsables, respectueux de l’institution qu’est Wrexham et que nous allons faire tout ce que nous pouvons pour faire grandir ce club. » David Beckham s’était d’ailleurs bien marré en voyant la paire célébrer un but hors jeu dans une loge de Wembley. « Nous étions en train d’applaudir, confiait McElhenney. On a regardé Beckham. Il secouait juste la tête. » Mais les dizaines d’heures d’échange avec les supporters gallois portent leurs fruits. En novembre 2020, ils donnent leur accord à plus de 98% pour le rachat. Le troisième plus vieux club du monde, créé en 1864, passe officiellement sous pavillon nord-américain le 9 février 2021.

Welcome to Wrexham

La RR McReynolds Company annonce investir un peu plus de deux millions d’euros. Le club espère retrouver la lumière, plus durablement qu’à l’occasion de coups d’éclat comme l’élimination d’Arsenal en coupe en 1992. Il frappe fort dès le mercato estival en s’offrant l’arme fatale de Cambridge, Paul Mullin (32 buts en League Two en 2020-2021), l’international U21 écossais James Jones, arrivé de Lincoln City (pensionnaire de League One), mais aussi un coach réputé, Phil Parkinson, finaliste de la League Cup avec Bradford en 2013. Les Red Dragons font parler le feu tout au long de la saison, mais butent sur Grimsby en demi-finales des play-offs (4-5 après prolongation) et s’inclinent en finale du FA Trophy – réservé aux semi-pros – à Wembley, contre Bromley (1-0). Au bord de la relégation en 2020, ils sont aujourd’hui en pole position pour retrouver la League Two, quinze ans après l’avoir quittée. Le club tout entier retrouve un nouveau souffle. Des sponsors d’envergure comme TikTok ou Expedia sont arrivés. Les plans pour accroître la capacité du Racecourse Ground à 15 500 places ont aussi été approuvés.

<iframe loading="lazy" title="Wrexham Almost Pull Off Major Cup Upset! | Wrexham 3-3 Sheffield United | Emirates FA Cup 2022-23" width="500" height="281" src="https://www.youtube.com/embed/UCnUQcttN_o?feature=oembed" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture; web-share" allowfullscreen></iframe>

Ses célèbres nouveaux propriétaires ont boosté la visibilité du club gallois, désormais suivi par un million et demi de personnes sur les réseaux sociaux. Au taquet, ils nourrissent activement le phénomène sur leurs comptes personnels. À l’image de la séquence de l’urinoir inauguré par Reynolds, au stade, pour l’anniversaire de son business partner. Un coup de projecteur accru par le documentaire Welcome To Wrexham, sorti l’été dernier sur Disney+. Conséquence : le merchandising a explosé – générant quelques problèmes d’approvisionnement. Reynolds a lâché le chiffre de 24 000 maillots vendus dans le monde entier cette année, et le club table déjà sur 35 000 en 2023-2024.

Mais la plus grande réussite des deux stars reste probablement d’avoir réussi à ne pas se couper de la base et d’avoir embarqué toute la ville avec eux. Sur Twitter, Reynolds n’hésite pas à conseiller le burger et la bière du pub The Turf, qui jouxte le stade. La brasserie historique Wrexham Lager s’est engagée pour trois ans comme sponsor-titre d’une tribune, et le club lui a adressé un clin d’œil en sortant un maillot away bleu ciel, couleur emblématique de l’entreprise locale. Les proprios ont aussi temporairement « Wrexhamisé » leurs noms en « Wryan » et « Wrob » au moment du rachat. Le nombre d’abonnés, qui a presque triplé par rapport à 2019-2020, culminant à 6820 fidèles cette saison, témoigne de l’adhésion globale au projet. « Nous voulons être en Premier League, aussi fou que cela puisse paraître à certains. C’est un projet sur plusieurs décennies », poursuit Reynolds, « comme un lion en cage » avant le 3-3 au Racecourse Ground. « Il y a deux ans, je n’avais pas cette passion pour le sport. J’aimerais que ça ne domine pas autant mes pensées que ces jours-ci, mais on ne fait rien de grand sans enthousiasme. » Il ne maîtrise pas le hors-jeu, mais il est bien à fond dans le game.

Dans cet article :
Le Wrexham AFC, club de Ryan Reynolds, valide une deuxième montée consécutive
Dans cet article :

Par Quentin Ballue

À lire aussi
Articles en tendances
23
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
  • C1
  • Quarts
  • PSG-Barcelone
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
43
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
  • Ligue 1
  • J29
  • Lyon-Brest (4-3)
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
Logo de l'équipe Manchester City
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport)   Photo by Icon sport   - Photo by Icon Sport
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport) Photo by Icon sport - Photo by Icon Sport
  • C1
  • Quarts
  • Real Madrid-Manchester City (3-3)
Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable
Logo de l'équipe Bayer 04 Leverkusen
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
  • Bundesliga
  • J29
  • Leverkusen-Brême (5-0)
Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen
22
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
  • Ligue des champions
  • Quarts
  • Arsenal-Bayern
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Wrexham