S’abonner au mag
  • Espagne
  • Athletic Club

La fois où Marcelino a remporté un titre 14 jours après son arrivée sur un banc

Par Jérémy Lequatre-Garat

Lors de son arrivée à l’Athletic Club en janvier 2021, Marcelino a mis moins de deux semaines avant de remporter un titre. De quoi faire saliver les supporters de l’OM, sevrés depuis onze ans.

La fois où Marcelino a remporté un titre 14 jours après son arrivée sur un banc

Les supporters de l’Olympique de Marseille vont avoir le droit de rêver. Alors que l’arrivée de Marcelino sur le banc a été officialisée vendredi dernier, le coach asturien espère convaincre les habitués de « l’une des plus belles ambiances d’Europe ». Il n’a en tout cas eu aucun mal à le faire lors de sa venue à l’Athletic Club, sa dernière expérience comme entraîneur. De fait, Marcelino n’a mis que quatorze jours pour remporter un titre avec une équipe qui n’avait pas soulevé de trophée depuis 2015. Un exploit qui lui a permis de trouver rapidement une place dans le cœur des Bilbayens. Et qu’il est parvenu à conserver, malgré des résultats finalement en deçà de l’espoir qu’il avait suscité.

Il est 15h49 ce dimanche 3 janvier 2021 lorsque les Leónes s’imposent dans un stade San Mamés vide – pandémie oblige – par un but à zéro contre Elche. Gaizka Garitano est alors le coach de l’équipe basque, et sa victoire prend une saveur particulièrement amère lorsque, peu avant 18 heures, l’Athletic annonce son licenciement. Un entraîneur viré moins de trois heures après un succès en championnat, ce n’est pas commun. Mais l’effectif peinait beaucoup en Liga, et la sauce ne prenait plus. À 22h27, un certain Marcelino García Toral est officialisé. Et il n’a pas une minute à prendre. Il devra premièrement affronter le FC Barcelone, avant de disputer dans la foulée la Supercoupe d’Espagne.

Là réside l’exploit du coach tout juste nommé. Retrouvant un effectif qu’il ne connaît que de l’extérieur, il parvient à instaurer un 4-4-2 offensif et fonctionnel dès sa première rencontre. La défaite par 2-3 contre les Catalans est de bon augure, et sa tactique sera couronnée de succès dès la demi-finale remportée contre le Real Madrid (2-1). L’Athletic retrouve finalement le Barça en finale de la Supercopa, pour une rencontre rythmée qui verra la victoire des Basques en prolongation (3-2). En Andalousie ce jour-là, Asier Villalibre, auteur du dernier but, sortira la fameuse trompette pour la première fois de sa carrière. Marcelino crée l’illusion en Biscaye, et les fans se voient déjà dans les places qualificatives pour la Ligue des champions.

<iframe loading="lazy" title="RESUMEN | FC Barcelona 2 - 3 Athletic Club | Final de la Supercopa de España 2021" width="500" height="281" src="https://www.youtube.com/embed/lhGnpNjWaVM?feature=oembed" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture; web-share" allowfullscreen></iframe>

Un bonheur sans lendemain

« Cette équipe est incroyable, ils écoutent et apprennent directement. Je suis à Bilbao depuis peu, mais ça a été extrêmement productif », se réjouit Marcelino au moment de soulever son premier titre depuis la Coupe d’Espagne avec Valencia en 2019. Le mois de janvier se poursuivra sous les mêmes auspices, avec une manita contre Getafe (5-1) qui donnera l’impression d’un jeu offensif presque imparable. Mais le désenchantement finit par arriver avec quatre victoires sur les dix-huit dernières journées de championnat, et une série de trois défaites pour clore la saison. La finale de la Copa del Rey ne viendra d’ailleurs qu’empirer les choses, puisque le Barça se vengera de son précédent échec en y mettant la forme (0-4).

Marcelino ne semble pourtant pas être le principal fautif de cette désillusion. Le système offensif est inchangé et les occasions se multiplient lors de la grande majorité des autres rendez-vous. Le problème semble finalement venir de la qualité offensive de l’effectif. L’Athletic a un mal fou à concrétiser ses actions. Le meilleur exemple est sans doute la défaite contre le Real Madrid (1-0) du 1er décembre 2021. « Je n’ai jamais vu ça de ma vie, et pourtant je suis entraîneur depuis de nombreuses années. On a des problèmes de finition depuis quelques matchs, mais là, on méritait vraiment de gagner », s’emportera même Marcelino en conférence de presse. Ce qui s’apparente à de la mauvaise foi est pourtant justifié par les chiffres. Après quinze matchs en 2021-2022, l’Athletic présente un « Expected Goals » (xG) de 23,18, soit le quatrième meilleur score du championnat. Un classement difficilement compréhensible pour une équipe qui n’avait alors trouvé les filets qu’à treize reprises.

Marcelino a tout essayé

Marcelino comme Gaizka Garitano avant lui ont publiquement assuré que les buts « finiraient par venir ». Mais cela n’a pas été le cas. L’entraîneur asturien a pourtant changé son système à plusieurs reprises. Alors qu’Iñaki Williams devait être la solution offensive et que la consigne était de le trouver dans la profondeur pour qu’il fasse la différence par sa vitesse, Marcelino a instauré une nouvelle ossature avec des contre-attaques souvent menées par Iker Muniain. Mais là encore, l’absence d’un véritable buteur a fait tache. À la fin de la saison 2021-2022, les trois candidats à la présidence de l’Athletic veulent apporter un nouveau projet et aucun ne mise sur la continuité de Marcelino. Le coach termine son étape en laissant le souvenir de quelqu’un qui aura essayé de faire de grandes choses avec un effectif limité. Si la qualification européenne, encore aujourd’hui le graal de l’équipe basque, n’a pas été obtenue, le nouveau coach de l’OM a offert une coupe en s’imposant contre les deux ogres du football espagnol. Ce n’est quand même pas rien, et personne ne l’a oublié à Bilbao. Les supporters marseillais sont assurés d’avoir dans leurs rangs un coach ambitieux, respectable et prêt à tout donner. Reste à lui mettre entre les mains le buteur qui fera la différence.

Dans cet article :
Euro : Unai Simón joue malgré une blessure
Dans cet article :

Par Jérémy Lequatre-Garat

À lire aussi
Articles en tendances

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

01
Revivez Autriche-France (0-1)
Revivez Autriche-France (0-1)

Revivez Autriche-France (0-1)

Revivez Autriche-France (0-1)
01
Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)
Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)

Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)

Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)
30
Revivez Roumanie-Ukraine (3-0)
Revivez Roumanie-Ukraine (3-0)

Revivez Roumanie-Ukraine (3-0)

Revivez Roumanie-Ukraine (3-0)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus SDE

Athletic Club

Espagne