S’abonner au mag
  • Ligue 1
  • J13
  • Montpellier-Brest (1-3)

Incidents lors de Montpellier-Brest : toujours un peu plus violent

Par Thomas Morlec, avec Robin Ettori

Le car des supporters du Stade brestois a été caillassé à l'issue de la rencontre Montpellier-Brest dimanche. Si aucun blessé grave n'est à déplorer, le club breton et ses fidèles sont choqués par cette attaque. La préfecture de l'Hérault et le SB29 ont condamné ces violences, tandis que le MHSC n'a toujours pas communiqué sur le sujet.

Incidents lors de Montpellier-Brest : toujours un peu plus violent

Près d’un mois après le caillassage des bus lyonnais à Marseille avant la rencontre OM-OL, qui a failli coûter un œil à l’entraîneur de Lyon Fabio Grosso, un nouvel incident s’est produit ce dimanche à l’issue de la rencontre de Ligue 1 entre Montpellier et Brest, remportée par les Ty-Zefs (1-3). Peu après le coup de sifflet final, un bus transportant les supporters brestois a été attaqué après avoir quitté la ville occitane, à l’entrée de Juvignac. Deux personnes ont été légèrement blessées, et le bus a été sérieusement endommagé.

Les supporters vont bien, ils ne sont pas traumatisés.

Pak’

Avant la rencontre déjà, la tension était montée d’un cran. Selon la préfecture de police, qui condamne ces incidents, une centaine de supporters montpelliérains, en partie cagoulés et armés de barres de fer et de matraques, ont cherché à en découdre à l’arrivée des supporters brestois. L’itinéraire du bus a dû être modifié à la dernière minute, notamment en raison de son envergure selon la version officielle. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène et du bâton de défense. Bilan : trois interpellations et deux amendes adressées pour possession de fumigène et port de matraque télescopique. Mais c’est après le match que tout a dérapé. Deux kilomètres après la fin de l’escorte policière, des ultras montpelliérains, situés au niveau des balustrades de sécurité de l’autoroute, ont jeté plusieurs pavés en direction du véhicule, lancé à 90 km/h sur l’A750.

Pak’, porte-parole des Ultras Brestois 90, a pu échanger ce lundi avec les supporters présents dans le bus : « D’après les premiers retours que j’ai eus, les supporters vont bien. Ils ne sont pas traumatisés, même si ça reste toujours surprenant. » Fidèle au Stade brestois depuis 1991, il raconte les minutes qui ont suivi cet incident : « Peu de temps après le caillassage, le bus a dû s’arrêter pour constater les dégâts. Dans un premier temps, le chauffeur voulait montrer les dégradations à une caserne locale. Finalement, les supporters présents dans le bus ont donné un coup de main au chauffeur pour colmater les brèches et rentrer à Brest du mieux possible. » Le car a ensuite pu reprendre la route, bouclant les 1100 kilomètres en une douzaine d’heures et avec quelques courants d’air.

Mais pourquoi une telle violence ? Une source interne au club a confié à So Foot que plusieurs différends avaient eu lieu entre les groupes de supporters des deux équipes depuis quelques saisons. « Ce n’est pas l’amour fou, le bus des joueurs brestois avait été touché il y trois, quatre ans. Il y a un passif, mais de là à arriver à ces proportions… Quand tu vois la taille des pavés, on ne parle pas de fumigènes. On est sur une attaque, une agression, un guet-apens. Un pas a été franchi, comme rarement. »

À l’arrivée du bus à Brest ce matin vers 9h, les membres du club ont constaté ces dégradations « lunaires » et apporté leur soutien total aux supporters agressés autour d’un café. Tous s’accordent sur un point : un drame a été évité de peu. Dans un communiqué publié ce lundi, le club finistérien a « condamné avec la plus grande fermeté l’attaque menée à l’encontre du car de ses supporters sur le chemin du retour de Montpellier ». Si la préfecture de l’Hérault évoque « deux jets de projectiles », le club évoque « des dizaines de pavés qui ont impacté le car à différents endroits. » Pascal Robert, le directeur général du Stade brestois, a déclaré sur Twitter : « C’est très grave ce qui s’est passé. […] Si le jet du pavé sur la façade avant du car avait été deux mètres plus bas, c’est le chauffeur qui aurait été touché et par conséquent un risque fort d’accident alors que le car était lancé sur l’autoroute. Je n’ose pas imaginer le drame qui aurait pu en découler avec à bord nos 60 supporters… Nous allons nous concerter avec l’ensemble des forces de sécurité présentes pour mieux comprendre ce qui s’est passé. »

Attristé par cette violence, le SB29 ne peut pas porter plainte, puisque ces incidents se sont produits sur la voie publique et que ce déplacement était assuré par la société privée Michel Salaün, qui a porté plainte pour les dégradations. De son côté, la préfecture de police de l’Hérault assure qu’une enquête est en cours.

Plus de 24 heures après les faits, le MHSC n’avait toujours pas communiqué sur cette histoire. Peut-être parce qu’un mois après le pétard jeté sur Mory Diaw, le club ne pensait pas que ses supporters allaient surenchérir dans la bêtise et la violence.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Thomas Morlec, avec Robin Ettori

Tous propos recueillis par TM et RE

Articles en tendances
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
  • C3
  • Barrages
  • OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Brest

Montpellier

Logo de l'équipe Montpellier
08 Akor Jerome ADAMS (mhsc) during the Ligue 1 Uber Eats match between Montpellier Herault Sport Club and Le Havre Athletic Club at Stade de la Mosson on August 13, 2023 in Montpellier, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
08 Akor Jerome ADAMS (mhsc) during the Ligue 1 Uber Eats match between Montpellier Herault Sport Club and Le Havre Athletic Club at Stade de la Mosson on August 13, 2023 in Montpellier, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
Pronostic Montpellier Metz : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Montpellier Metz : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Montpellier Metz : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1