Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Arsenal-United (2-0)

Arsenal accueille 2020 à bras ouverts contre United

Au vu de son début de match, on croyait Arsenal parti pour une nouvelle partie pleine de souffrances contre Manchester United. Et puis, Nicolas Pépé a ouvert le score dès la huitième minute, alors que Sokratis l'a clos avant la pause (2-0). Plutôt séduisant devant et efficace derrière, cet Arsenal version 2020 semble avoir de beaux jours devant lui.

Modififié

Arsenal 2-0 Manchester United

Buts : Pépé (8e) et Sokratis (43e) pour Arsenal

Au début de la précédente décennie, un Arsenal-Manchester United représentait l'affiche la plus respectée de Premier League. Aujourd'hui, les choses ont bien changé et on ose à peine parler de choc entre ces anciennes gloires qui cherchent encore la recette pour mener l'après-Ferguson et l'après-Wenger. Et si United ne va pas trop mal (5e du championnat), les Gunners - treizièmes au coup d'envoi - ne peuvent pas en dire autant, eux qui n'ont toujours pas gagné depuis l'arrivée de Mikel Arteta. C'est désormais chose faite, grâce à une victoire méritée et maîtrisée face à des Red Devils sans solutions (2-0). Parmi la pluie de bonnes nouvelles du jour : le magnifique réveil d'Özil, Aubameyang et Lacazette, un Pépé buteur, une défense étonnamment rassurante... Tous transfigurés par l'arrivée de la nouvelle décennie, assurément.


Si cet Arsenal en panne de résultats semblait une proie de choix pour des Red Devils qui pètent la forme, que dire de la défense des Londoniens, calamiteuse dans la gestion de la profondeur (jusqu'à aujourd'hui), véritable offrande en apparence pour le style direct de ce Manchester United avide d'espaces. Logiquement, ce rapport de forces déséquilibré ne met pas bien longtemps à se manifester : une quarantaine de secondes tout au plus, quand Marcus Rashford s'essaye à une frappe lointaine, alors que c'était déjà le souk dans l'arrière-boutique des Canonniers. Cinq minutes plus tard, Jesse Lingard and co pourront se mordre les doigts d'avoir gâché leurs situations favorables puisqu'ils n'en obtiendront quasiment plus pour le restant de la première période. Se mordre les orteils aussi, car Arsenal, lui, fait mouche sur sa première opportunité et contre le cours du jeu. Une percée de Sead Kolašinac, un bon relais avec Aubameyang et une reprise de Pépé plus tard, voilà les Gunners dans le siège conducteur (1-0, 8e). Une aubaine pour prendre la confiance après un début de match aussi hagard.


À la suite de l'ouverture du score, Arsenal fait tourner, Arsenal pose le ballon et ça fonctionne. Pile ce que souhaite Mikel Arteta. La tactique porte particulièrement ses fruits contre les hommes d'Ole Gunnar Solskjær : patiemment, les joueurs en rouge avancent leurs pions dans le camp adverse, leurs adversaires doivent alors accomplir plus de chemin à la récupération du cuir et se frottent à une défense en ordre de bataille. Méconnaissable il y a une semaine, Aubameyang semble revenu d'outre-tombe, au même titre que Lacazette, Özil et Pépé. Épaulés par un Kolašinac absolument intenable, ces zozos-là font vivre un calvaire aux défenseurs visiteurs. Reprise acrobatique du Gabonais, gros numéro de l'ancien Lyonnais dans la surface gâché par une frappe de l'extérieur du pied « clinton njiesque » , tentative laser de Lucas Torreira qui passe à un cheveu du poteau... Poteau que heurtera d'ailleurs Pépé d'une jolie frappe enroulée, avant que Sokratis ne mette tout le monde d'accord d'une reprise opportuniste sur corner (2-0, 43e). Et signe que rien ne va côté MU : Maguire manque inexplicablement la réduction de l'écart juste avant la mi-temps dans son exercice favori, le coup de boule sur coup de pied arrêté.

Nouveauté de 2020 : Arsenal sait gérer un résultat


De retour des vestiaires, le match prend une autre tournure : Arsenal laisse davantage le cuir aux hommes en noir, aussi parce qu'il prend plus de risques dans ses sorties de camp. Les Mancuniens n'en demandaient pas tant, eux qui s'étaient montrés incapables de trouver la clé par eux-mêmes, mais manquent de trop de choses pour au moins réduire le score. Il faudra même attendre les entrées en jeu d'Andreas Pereira et de la pépite Mason Greenwood à l'heure de jeu pour se rapprocher des cages, mais la mine du premier (63e) ne prend que le petit filet de Bernd Leno alors que la tentative cadrée du second (73e) est captée par le gardien allemand. Ce sont même les Londoniens qui se montreront les plus dangereux pour en coller un troisième en contre. Qu'à cela ne tienne, 2020 a apporté son lot de nouveautés pour Arsenal, dans lesquelles figure cette capacité à gérer un résultat. Quelques jours auparavant, ils n'avaient pas su le faire contre Chelsea. Et si 2020 était vraiment l'année du renouveau pour les Gunners ?



Arsenal (4-2-3-1) : Leno - Maitland-Niles, Sokratis, Luiz, Kolašinac (69e, Saka) - Torreira, Xhaka - Pépé (62e, Nelson) , Özil, Aubameyang - Lacazette. Entraîneur : Mikel Arteta.

Manchester United (4-2-3-1) : de Gea - Wan-Bissaka, Lindelöf, Maguire, Shaw - Fred, Matić - James (58e, Greenwod), Lingard (58e, Pereira), Rashford - Martial. Entraîneur : Ole Gunnar Solskjær.


  • Résultats et classement de la Premier League

    Par Douglas de Graaf
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi

    Hier à 14:04 Le président du foot pro allemand quittera son poste en 2022 6
    Partenaires
    Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 14:04 Le Gamba Osaka suspend Ademilson pour conduite en état d’ébriété 3 Hier à 13:56 Des supporters roumains comparent leurs joueurs à des choux 8
    Hier à 12:24 Le San Paolo en feu, Thuram 98... Offrez-vous un tirage photo So Foot exclusif 1