Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir du week-end

Un week-end de stars en Europe

Un Barça stratosphérique et un Real apathique lors du Clásico, un Cristiano Ronaldo fondamental, un match à couper le souffle en Bundesliga et un gros coup de mou venu de la Liga NOS. Ce week-end, toute l’Europe du football avait les yeux rivés sur les grandes figures et leurs performances.

Modififié

L’équipe du week-end : le FC Barcelone


C’était un match que toute la planète attendait depuis leur dernière confrontation en mai dernier, ponctuée par un match nul équitable (2-2). Cette fois-ci, le FC Barcelone et le Real Madrid se retrouvaient au Camp Nou après neuf journées de Liga et des statuts différents : un rôle de leader à assumer pour le Barça, une position inconfortable de septième à quitter pour le Real. Très tôt, le Barça a pris les commandes de la rencontre grâce à un trio Busquets-Rakitić-Arthur bien huilé et déclencheur des deux premiers buts inscrits par Coutinho et Suárez. Maître de la situation à l’image de sa partition contre l’Inter plus tôt dans la semaine, le Barça voit le Real revenir à la charge par Marcelo, mais punit son éternel rival dans le dernier quart d’heure de la rencontre. Luis Suárez s’offre un doublé et Arturo Vidal boucle le festival offensif barcelonais (5-1). Voilà comment le Barça confirme sa suprématie en Liga le temps d’un Clásico, avec sept championnats acquis sur les dix derniers.



Le joueur du week-end : Cristiano Ronaldo


Le quintuple Ballon d’or aurait sans doute été bien utile au Real Madrid ce week-end. Vendu à la Juventus cet été, CR7 s’est distingué de la meilleure des manières samedi au stade Carlo-Castellani d’Empoli. Pourtant, la donne était loin d’être acquise pour des Bianconeri bousculés par l’ouverture du score de Francesco Caputo (1-0, 28e) et menés à la pause. Peu en réussite en première période, la grande star turinoise va trouver une première fois le chemin des filets grâce à un contre-pied parfait sur penalty (1-1, 54e). Désireuse de remporter la rencontre, la Vecchia Signora va continuer d’appuyer sur l’accélérateur et trouver une seconde faille chez les locaux grâce à une frappe croisée lumineuse de CR7 dans la lucarne (1-2, 70e). Voilà maintenant le Portugais lancé aux trousses de Krzysztof Piątek pour l’obtention du titre de meilleur buteur de la saison 2018-2019 de Serie A, avec sept buts en dix matchs.



Vous avez raté Dortmund-Hertha Berlin et vous n’auriez pas dû


Quand un match réunit le mur jaune, Lucien Favre, Mario Götze et Salomon Kalou, c’est un rendez-vous à ne pas manquer. Dans son enceinte, le Borussia Dortmund défendait son statut de leader de Bundesliga face à un coriace adversaire berlinois prêt à tout pour ramener quelque chose de son déplacement en province allemande. Résultat ? Le Hertha est parvenu à ses fins en arrachant une égalisation dans les arrêts de jeu du fait de la malveillance de Dan-Axel Zagadou, fautif sur le penalty transformé par un Kalou double buteur (41e, 91e). Rageant, puisque le jeune buteur anglais Jadon Sancho, lui aussi auteur d’un doublé (27e, 61e), avait mis les Schwarz-gelben dans le sens de la marche. Mais l'histoire voulait que le BvB, toujours invaincu en neuf journées de championnat, laisse revenir le Bayern Munich à deux unités. Oui, il y a du suspense en Allemagne, et personne ne va s’en plaindre.


La déception du week-end : Benfica Lisbonne


C’est donc ça, une équipe en confiance ? Auteur d’un début de saison convaincant avec cinq victoires et deux matchs nuls, le Benfica Lisbonne se rendait sur la pelouse du modeste Belenenses et tirait même au but par Eduardo Salvio dès la douzième seconde de jeu. Assez pour prétendre s’imposer à l’extérieur ? Pas du tout. Malgré une domination constante en début de match, les Lisboètes se sont amusés à jouer à la baballe autour de la cage adverse sans trouver le chemin des filets, loupant même un penalty. Une bien mauvaise nouvelle puisque Belenenses ne va pas manquer l’occasion d’ouvrir le score par Eduardo Henrique Da Silva... sur penalty (1-0, 36e), avant d’enfoncer le clou par Alhassane Keita (2-0, 42e). Avec deux buts dans le buffet et une défense en béton à percer, ce n’est plus du tout la même histoire. Résultat des courses : Benfica laisse sa place de leader au FC Porto. Sympa, le cadeau !


La décla du week-end : Julen Lopetegui


« Le résultat final n’est pas le reflet de la réalité, je continue de croire que tout est inversable. » Visiblement, Lopetegui avait la défaite amère après la déroute face au Barça. Que le coach du Real se rassure, la fin de ce calvaire est toute proche.




Le but du week-end : Filipe Luís


Sans le refus catégorique de la direction de l’Atlético de Madrid, il était censé signer au Paris Saint-Germain cet été. Tant pis, l’arrière gauche brésilien s’autorise quand même un but de fou pour confirmer un succès autoritaire contre la Real Sociedad (2-0). Et du pied droit, s’il vous plaît.




Et sinon...


Kemar Roofe est un sacré filou. Grâce à son but du bras droit, l’attaquant de Leeds United permet à son équipe d’éviter une défaite à domicile contre Nottingham Forest (1-1). Vicieux.


Sept passes décisives et trois buts depuis le début de la saison avec l'AC Milan. Suso va bien, merci pour lui.


Jerry St Juste avait jugé bon d’effectuer un tacle de boucher cinq minutes après le début du choc entre l’Ajax et le Feyenoord. Une utilisation de la VAR et un carton rouge plus tard, les Ajacides plombent le dernier choc de Robin van Persie à la Cruijff ArenA d’Amsterdam (3-0). De quoi réjouir tout un stade.



Triste journée dominicale à Leicester à la suite de l’accident d’hélicoptère ayant coûté la vie au propriétaire du club Vichai Srivaddhanaprabha, sa fille et deux passagers supplémentaires.




Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 78

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:45 Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 70
À lire ensuite
Le grand quiz du week-end