Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Real Madrid-Liverpool

Les papys du Real Madrid font de la résistance

Trois ans après la finale de Kiev, le Real Madrid et Liverpool se retrouvent en Ligue des champions. Et s'il s'est passé beaucoup de choses à la Maison-Blanche durant ces trois ans, les Reds n'auront pas cette impression, puisque les trentenaires (Ramos - blessé pour ce quart de finale -, Casemiro, Kroos, Modrić et Benzema) sont toujours les patrons des lieux.

Modififié
31 mai 2018. Cinq jours après avoir remporté une troisième Ligue des champions consécutive avec le Real Madrid, Zinédine Zidane prend tout le monde par surprise en annonçant son départ de la Maison-Blanche. Pour justifier son choix, le technicien français parle d’un « besoin de changement » : « Si j’ai la sensation que je ne vais pas pouvoir gagner, c’est qu’il faut partir. Je ne vais pas dire ce qu’il faut changer dans l’équipe, c’est à moi de partir. » Bref, le double Z évoque à demi-mot une fin de cycle. Et visiblement, Zizou est visionnaire, puisque quelques jours plus tard, Cristiano Ronaldo quitte, lui aussi, le navire, appuyant la thèse de la fin de cycle. Pourtant, trois ans plus tard, le Real Madrid est de retour dans la bataille en C1 - après deux éliminations en huitièmes de finale consécutives - avec un onze qui ressemble fortement à celui qui s’est imposé face à Liverpool en 2018 (3-1). Les Reds ne devront donc pas trop être dépaysés au moment d’affronter ce Real Madrid en quarts de finale cette saison.

Courtois et Mendy comme exception


À première vue, pas grand-chose ne semble avoir changé pour le Real Madrid depuis trois ans : Zinédine Zidane est sur le banc, Sergio Ramos est toujours le patron, le trio au milieu Casemiro-Kroos-Modrić marche sur les adversaires et Karim Benzema continue de régaler. Sans oublier Raphaël Varane et Dani Carvajal qui sont toujours indéboulonnables. Pourtant, une fin de cycle a bel et bien eu lieu à l’été 2018. Voyant ses cadres approcher de la trentaine, Florentino Pérez a voulu injecter du sang neuf dans l’effectif. Et c’est ainsi que Vinícius Júnior (45 millions), Álvaro Odriozola (40 millions), Thibaut Courtois (35 millions), Rodrygo (45 millions), Éder Militão (50 millions), Luka Jović (60 millions), Eden Hazard (100 millions), Ferland Mendy (48 millions) ou encore Takefusa Kubo (2 millions) ont débarqué dans la capitale espagnole.


Il fallait bien cela, puisque lors de la saison 2018-2019, Modrić, Kroos et Marcelo n’étaient plus que l’ombre d’eux-mêmes et semblaient usés physiquement et mentalement après trois ans à régner sur l’Europe. Sauf que parmi toutes ces emplettes onéreuses, seul Ferland Mendy a réussi à mettre un trentenaire sur la touche, Marcelo en l'occurrence. Et si Thibaut Courtois et, dans une moindre mesure, Vinícius Júnior ont su profiter d’un départ à leur poste pour s’imposer, les autres n’ont jamais vraiment rayonné. Au vu des derniers résultats du Real Madrid, un nouveau cycle semble être parti. Or, il n’est pas mené par ses jeunes recrues comme prévu, mais par Sergio Ramos, Raphaël Varane, Casemiro, Toni Kroos, Luka Modrić, Karim Benzema et Thibaut Courtois. Sept hommes qui ont profité de la trêve liée au coronavirus pour souffler et retrouver leur niveau - même si KB9 ne l’avait jamais vraiment perdu - et ainsi remporter la Liga la saison dernière après un sprint final mené à la perfection.


L'avenir, ce n'est pas maintenant


En joueurs d’expérience, les trentenaires du Real Madrid savent que l’important est d’être en forme à partir du mois de février pour attaquer le sprint final. Et c’est ainsi qu’après des premiers mois difficiles cette saison - avec notamment deux défaites face au Shakhtar Donetsk en C1 -, les « vieux » sont de retour. Et comptent bien jouer un mauvais tour à tout le monde. Descendu après cette défaite à Donetsk (2-0) en décembre dernier, Zinédine Zidane a alors convoqué une cellule de crise où étaient présents Benzema, Ramos, Modrić, Casemiro et Kroos. Depuis, le Real Madrid s’est qualifié pour les huitièmes de C1 où il a échappé au piège Atalanta, puis comblé son retard au classement sur l’Atlético de Madrid en ne subissant qu’une défaite à Levante (2-1) lors des 19 dernières journées de Liga (pour 14 victoires et 4 nuls). Les Colchoneros avaient d’ailleurs subi la loi des hommes du double Z au stade Alfredo-Di Stéfano (2-0). Une rencontre au terme de laquelle Zizou s’était extasié de son duo Modrić-Kroos : « Ils sont putain de géniaux. »


Il est vrai que voir Luka Modrić envoyer des transversales de 30 mètres de l’extérieur du pied et Toni Kroos ne pas rater la moindre transmission de balle malgré ses 150 passes est exaltant. Tout comme le fait de voir Karim Benzema empiler les buts et les gestes de classe. Mais si cela fonctionne à court terme, le Real Madrid va bien devoir gérer la suite des évènements à moyen et long terme. Et si certains jeunes - Ferland Mendy, Marco Asensio, Federico Valverde, Martin Ødegaard, Vinícius Júnior - ont prouvé qu’ils pouvaient faire partie de la relève, ce n’est pas le cas des autres. En attendant de préparer l’avenir, Florentino Pérez et les supporters merengue profitent des dernières années de leurs trentenaires. Avant, pourquoi pas, de retrouver Cristiano Ronaldo cet été. Histoire de prouver encore plus que rien n'a changé entre 2018 et 2021 à Madrid.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
il y a 2 heures « The Super League » : c'est maintenant officiel 128
Hier à 19:30 Superligue : Emmanuel Macron « salue la position des clubs français » 60
Hier à 18:00 L'UEFA réplique et menace de bannir les clubs qui rejoindraient la Superligue 169
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom
Hier à 16:30 Le ciseau somptueux de Fousseni Diabaté en Turquie 1 Hier à 15:00 En MLS, Chris Wondolowski offre l’un des ratés du week-end 6 Hier à 12:30 Pascal Dupraz vole au secours de Pablo Longoria 65