Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // PSG-Angers

Quels sont les vrais enjeux de cette finale de Coupe de France ?

Invaincu en Coupe depuis le 22 janvier 2014 et une défaite contre Montpellier (1-2), le Paris Saint-Germain devrait, selon toute vraisemblance, remporter à nouveau la Coupe de France face à Angers. Heureusement, le score final n'est pas le seul intérêt de cette finale.

Modififié

Cavani va-t-il détrôner Zlatan Ibrahimović ?


Repositionné en attaquant de pointe à la suite du départ de Zlatan Ibrahimović l'été dernier, Edinson Cavani a passé son année à empiler les buts. Beaucoup de buts. Toutes compétitions confondues, El Matador a fait trembler les filets à 49 reprises cette saison sous le maillot parisien. Un chiffre fou, mais insuffisant pour dépasser le Z et ses 50 pions la saison dernière. Muet lors de la dernière journée de championnat face à Caen, et ce, malgré le travail de ses partenaires, Edinson Cavani n’a plus qu’une solution pour détrôner l’attaquant suédois : inscrire un doublé face à Angers. Sur le papier, la mission semble compliquée, mais l’Uruguayen a toujours marqué en finale de Coupe de France, que ce soit face à Auxerre en 2015 (1-0) ou l’OM l'an dernier (4-2). Une fois ce record battu, Cavani pourra ainsi se reposer pour en attaquer un autre : celui du nombre de buts au PSG. Avec 130 réalisations, l’attaquant parisien n’est plus qu’à vingt-six unités du grand Zlatan. Autant dire que la question n’est pas de savoir s’il dépassera le Suédois, mais plutôt si cela se fera en 2017 ou en 2018.


Marcelo Bielsa sera-t-il en tribunes pour observer Pépé ?


Saïd Chabane : « Ne pas avoir de regrets »

L’image avait fait le tour de France. Alors que Lille, son prochain club, recevait Nantes pour la dernière journée de Ligue 1, Marcelo Bielsa, lui, se trouvait à 500 kilomètres du stade Pierre-Mauroy. À Angers plus précisément. Mais que foutait l’entraîneur argentin en tribunes du stade Raymond-Kopa pour un match entre le SCO et Montpellier ? Amoureux du ballon rond, l’ancien coach de l’OM n’était pas là pour le plaisir, mais pour observer l’attaquant d’Angers, Nicolas Pépé, présent sur sa liste de courses pour le mercato estival. Malgré des jambes en feu, l’Ivoirien n’a pas pu prouver tout son talent offensif au nouvel entraîneur de Lille. Adepte des secondes chances, Bielsa pourrait très bien s’asseoir dans les travées du Stade de France ce samedi soir pour scruter le match de Nicolas Pépé. À moins que ce soit pour Karl Toko-Ekambi.



Le PSG va-t-il encaisser un but ?


Souvent mis en difficulté en Ligue 1 cette saison, le Paris Saint-Germain n’a pas vraiment fait de cadeaux en Coupe. Que ce soit en Coupe de la Ligue, que le PSG a remportée face à l’AS Monaco (4-1), ou en Coupe de France. Intraitables, les Parisiens n’ont pas encaissé le moindre but depuis le début de saison en Coupe de France. Bastia (7-0), Rennes (4-0), Niort (2-0), Avranches (4-0) et Monaco (5-0), autant d’équipes qui n’ont rien pu faire pour déchirer les filets de Kevin Trapp ou d’Alphonse Areola. Alors, avant d’espérer soulever le trophée, les Angevins vont déjà devoir réussir l’exploit de marquer un but aux Parisiens. Et si c’était le moment de ressortir du placard Grégory Bourillon pour perpétuer la tradition des ex qui marquent contre le PSG ?


Thomas Mangani remportera-t-il la bataille des champions d’Europe U17 ?


15 mai 2004, l’équipe de France U17 s’impose contre l’Espagne (2-1) au stade Gaston-Petit de Châteauroux et remporte ainsi le championnat d’Europe de la catégorie. Parmi cette belle bande de talents, la fameuse génération 87 de Samir Nasri, Jérémy Ménez, Karim Benzema et Hatem Ben Arfa. Moins bruyant médiatiquement que ces quatre hommes, Thomas Mangani était, lui aussi, titulaire face à l’Espagne en finale. Désormais à Angers, où il rayonne dans l'entrejeu, Mangani retrouvera ce samedi soir son partenaire d’aventure, Hatem Ben Arfa. Problème, le Parisien n’est jamais vraiment entré dans les plans d’Unai Emery et devrait assister à la rencontre depuis le banc des remplaçants, ou depuis les tribunes du Stade de France. Une aubaine pour Thomas Mangani qui n’aura besoin que de fouler la pelouse et d’ajuster quelques coups francs pour remporter le duel des champions d’Europe U17 par K-O. Dommage, HBA avait remporté la première manche un soir de janvier 2016 en inscrivant un doublé face au SCO sous le maillot de l’OGC Nice.



Stéphane Moulin tentera-t-il de nouveau le coup de poker Mateo Pavlović en pointe ?


22 janvier 2017. En déplacement sur la pelouse de Saint-Étienne pour la 21e journée de Ligue 1, l’entraîneur du SCO, Stéphane Moulin, est bien embêté. Tous ses attaquants sont soit à la CAN, soit à l’infirmerie. Après quelques jours de cogitation, le tacticien Stéphane Moulin décide d’installer au poste d’avant-centre le Croate Mateo Pavlović, habituellement utilisé en stoppeur. Bingo, après dix-sept minutes de jeu, le nouveau Dado Pršo ouvre le score. Malgré la défaite, Moulin tentera à nouveau l’expérience lors de la journée suivante face à Metz, avant de renvoyer Pavlović derrière. Au frigo depuis trois semaines, à la suite d'une suspension de trois rencontres après son tacle sur Corentin Tolisso, Mateo Pavlović est prêt à retourner au combat. Et pourquoi pas en pointe où il pourrait se servir de ses 194 centimètres pour bouger Thiago Silva et reprendre les centres de Vincent Manceau. De quoi changer les cibles de Marcelo Bielsa ?


Lo Celso peut-il briser le Pastorisme ?


« Il n’y a qu’un seul et unique Javier. Il n’y en a pas deux. Lo Celso, c’est une pale copie. Pastore c’est l’élégance, c’est la finesse, c’est le raffinement, c’est la fragilité. Lo Celso on ne sait pas trop ce qu’il vaut encore. Il a la même origine, on a l’impression qu’il sait bien jouer au ballon, il a l’air d’être fragile et discret. Mais ce n’est pas Javier. Après, Lo Celso est très prometteur, et j’aimerais beaucoup qu’il devienne aussi fort que Pastore, ce serait génial de les voir associés au PSG. Je pourrais alors faire une musique sur les deux, même si ça risque d’être difficile au niveau la rime. » Pastoriste de première heure, Hervé, auteur de la chanson sur Javier Pastore, n’est donc pas encore prêt à abandonner son Javier pour le jeune Lo Celso. Même en cas de but victorieux face à Angers ce samedi soir ?




par Steven Oliveira Propos de Hervé recueillis par SO.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE