Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Bordeaux (1-1)

Pathétique, l'OL sauve un point devant Bordeaux

Pathétique et dominé dans tous les aspects du jeu par Bordeaux malgré le retour de Nabil Fekir, Lyon aurait pu sauver les illusions grâce à Aouar, mais a fini par céder devant Cornelius et laisse filer le podium. Le contenu du match est plus qu'inquiétant pour les Gones.

Modififié

Lyon 1-1 Bordeaux

Buts : Aouar (45e) pour l'OL // Cornelius (73e) pour Bordeaux.

Les séances vidéo vont être longues, à Lyon, quand il sera l'heure d'analyser la prestation des Gones face à Bordeaux. Et Bruno Génésio pourra regarder le match autant de fois qu'il le souhaite pour tenter de sortir des explications, un constat reviendra en boucle : rien n'est allé à l'endroit, cet après-midi. Miraculeusement en tête pendant une demi-heure grâce à l'ouverture du score d'Aouar, l'OL a très logiquement concédé l'égalisation des pieds de Cornelius, mais ne méritait rien d'autre qu'une défaite. Compte tenu de la physionomie du match, l'OL peut s'estimer heureux. Pour ce qui est du contenu, la déprime guette.

Nîmes souffle Dijon, Rennes redémarre, Monaco n'y arrive pas

Aouar remonte le courant


Après un mouvement inaugural prometteur des Gones, Lopes dégaine la première envolée à la 4e minute, sur une tête lointaine de Sankharé. Plus tranchant, Bordeaux croit embrasser l'ouverture du score cinq minutes plus tard, mais la VAR s'oppose à cette union : Karamoh était hors jeu sur ce service de Briand, qui avait profité d'une conduite de balle ratée de Denayer. À l'image de son défenseur central, Lyon se prend les pieds dans le grand tapis vert du Parc OL et n'existe que par le bon travail de ses latéraux. Le premier tir des locaux, l'œuvre trop écrasée d'un petit Fekir, n'arrive d'ailleurs qu'à la 30e. Et pendant que Baticle et Génésio se creusent la tête pour résoudre l'équation bordelaise, Lopes garde l'OL dans le match en envoyant sa main opposée déloger de la lucarne une frappe de Briand (36e). Mais le talent se moque du cours du jeu, et Aouar, à la réception d'un centre de Fekir, ouvre le score à la 45e, sauvant les illusions sur le deuxième tir lyonnais.

La solution Cornelius


Au retour des vestiaires, le 4-4-2 losange lyonnais se module en 4-4-1-1 avec la sortie de Ndombele pour Traoré, dont l'objectif est de consolider les couloirs. L'OL continue pourtant de subir, mais ni Karamoh (48e), ni Sankharé, merveilleusement servi par Briand (55e), ni Briand, lui-même lancé face à Lopes par Karamoh (60e), ne trouvent le cadre. Bordeaux s'obstine et fait bien, puisque Cornelius, épargné par le marquage élastique de Marcelo, ramène enfin les Girondins à hauteur d'une reprise de volée limpide à vingt minutes du terme (73e). Normal. La fin de rencontre ressemble au reste : pas de révolte des Gones, dont le dernier tir du match remonte à la 51e minute, et des Girondins qui flirtent avec la victoire sans l'empoigner, à l'image de ce dernier coup franc lointain de De Préville, qui frôle le poteau gauche (86e).



Lyon (4-4-2) : Lopes - Rafael, Marcelo, Denayer, Mendy - Ndombele (Traoré, 45e), Tousart (Terrier, 84e), Aouar - Fekir (Ferri, 70e) - Dembélé, Depay. Entraîneur : Bruno Génésio.


Bordeaux (4-3-3) : Costil - Palencia, Koundé, Pablo, Poundjé - Otavio, Plašil, Sankharé - Briand (Cornelius, 61e), Karamoh, Kamano (De Préville, 76e). Entraîneur : Éric Bedouet.


  • Résultats et classement de Ligue 1



    Par Albert Marie
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article