Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Benfica-Liverpool (1-3)

Liverpool couche Benfica

Motivés, mais presque inoffensifs face à un Liverpool solide, les Benfiquistes n’ont pas réussi à s’offrir l'ogre anglais dans un Estádio da Luz des grands soirs (1-3). Longtemps dominés, les Portugais ont profité de la seule erreur des Reds, pour marquer. Il faudra donc une belle surprise dans une semaine pour voir Benfica en demi-finales de la Ligue des champions. En attendant de retrouver Anfield, Liverpool a le droit de considérer qu'il a neuf orteils dans le dernier carré.

Modififié

Benfica 1-3 Liverpool

Buts : Núñez (49e) pour le SLB // Konaté (17e), Mané (33e) et Diaz (87e) pour les Reds

Dix-sept minutes, c'est le temps qu'il aura fallu à ce match pour choisir de quel côté basculer. Pas que personne ne l’avait vu venir. Bien au contraire. Mais plutôt que, même en totale démonstration, Liverpool aurait pu être cueilli par des Benfiquistes opportunistes, rêvant de réaliser le même coup qu’à Amsterdam au tour précédent. D’un coup de casque rageur d’Ibrahima Konaté, les Reds vêtus de jaune ont vite pris les commandes d’un match contrôlé jusqu’au bout. Même dans un Estádio da Luz plein à craquer, les supporters britanniques ont vite grillé la priorité aux Portugais. Le célèbre « Allez Allez Allez » prend la place au « Glorioso SLB » . Sur le rectangle vert comme dans les tribunes, Liverpool a imposé sa loi face à Benfica (1-3).

La vague jaune


En sautant plus haut que tout le monde sur un corner encore bien tiré par Robertson, Ibrahima Konaté vient ouvrir le score et récompenser une entame de match parfaite des hommes de Jürgen Klopp (0-1, 17e), devenant dans le même temps le premier Français à marquer en Ligue des champions sous la tunique de Liverpool depuis David N’Gog et un but contre Debrecen en décembre 2009. Aussi, le défenseur tricolore ouvre son compteur avec les Reds. Son coup de tête représente le premier but de sa carrière dans la coupe aux grandes oreilles. Bref, Konaté n'oubliera a priori jamais cette soirée. En début de rencontre, c’est aussi l’ancien pensionnaire du RasenBallsport Leipzig qui vient reprendre Rafa Silva in extremis avec autorité (3e). Le coéquipier de Virgil van Dijk donne aussi une leçon à Nuñez en stoppant l’attaquant uruguayen à l’entrée de la surface (12e) dans le premier quart d’heure, avant de parfaitement anticiper sa course sur une contre-attaque avant le retour aux vestiaires (44e).

C’est donc en étant très serein derrière que les Reds ont entamé de belle folies devant. À la manœuvre : Sadio Mané. Le champion d’Afrique tente dans un premier temps de servir ses camarades de classe. Après un super travail sur le côté gauche de la surface de réparation d’Odysséas Vlachodímos, le Sénégalais sert Naby Keita qui ne parvient pas à cadrer sa tête (19e). Plus tôt, il avait servi Mohamed Salah d’une sublime talonnade avant de voir l'Égyptien buter sur le portier grec (8e). La sentence arrive finalement à la demi-heure de jeu passée. Sur un service parfait de Trent Alexander-Arnold, Luis Diaz sert tranquillement l’attaquant de pointe du soir de la tête. En poussant le ballon au fond des filets (0-2, 33e), Mané fait le break et dépasse Steven Gerrard au classement des buteurs de Liverpool en Ligue des champions (22 buts).

Le SLB opportuniste


Malmenés en première période, les Benfiquistes ont ensuite profité d’une erreur de Konaté pour réduire l’écart dès le début du second acte. Pourtant brillant sur l’ensemble de la rencontre, le défenseur français manque complètement son dégagement et laisse Darwin Núñez bien seul face à Alisson. Le « nouveau Cavani » ne tergiverse pas et marque son cinquième but de la compétition d’un délicieux plat du pied (1-2, 49e). Et si les Portugais semblent être en mesure de revenir au score durant les minutes qui suivent, Liverpool coupe court grâce à ses individualités. Au terme d’une contre-attaque bien menée, Everton bute sur le gardien brésilien (60e). En pleine confiance, les hôtes surfent sur l’ambiance folle pour presser les visiteurs et récupérer des ballons plus haut. Mais rien de bien dangereux. Pire, Luis Diaz punit le manque de lucidité des visiteurs en fin de rencontre en remportant son duel (1-3, 87e). « Ils sont dans les huit derniers candidats. On a beau dire que c'est l'un des tirages les plus faciles, s’ils sont là, c’est pour une raison. Ça va être dur » , expliquait Van Dijk en conférence de presse d’avant-match. Liverpool a gagné, Liverpool a bien géré son avantage et Liverpool oblige les Lisboètes à réaliser un exploit le 13 avril prochain à Anfield.



Benfica (4-3-3) : Vlachodimos - Gilberto, Otamendi, Vertonghen, Grimaldo - Everton (Yaremchuk, 82e), Weigl, Taarabt (Meite, 70e) - Rafa Silva, Núñez, Gonçalo Ramos (Mario, 86e). Entraîneur : Nélson Veríssimo.

Liverpool (4-2-3-1) : Alisson - Alexander-Arnold (Gómez, 89e), Konaté, Van Dijk, Robertson - Keita (Milner, 89e), Thiago (Henderson, 61e), Fabinho - Salah (Jota, 61e), Mané (Firmino, 61e), Diaz. Entraîneur : Jürgen Klopp.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Coucou Ibou


    par Matthieu Darbas
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
    il y a 1 heure Instant boulard : le nouveau tatouage du « mur » Thibaut Courtois 64
    Hier à 14:00 Čeferin défend les calendriers surchargés et prend exemple sur « les ouvriers dans les usines qui gagnent 1000 euros par mois » 74
    À lire ensuite
    Coucou Ibou