Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Coupe d'Allemagne
  2. // Quarts
  3. // Résumé

Leverkusen renverse l'Union, Francfort enterre le Werder

Modififié

Bayer Leverkusen 3-1 Union Berlin

Buts : Bellarabi (72e), Aránguiz (86e), Diaby (90e+2) pour le Bayer // Ingvartsen (39e) pour l'Union
Expulsion : Lenz (70e) pour l'Union

Dans une première période à l'ambiance pesante en raison de la prise en charge médicale d'un supporter dans les tribunes, c'est l'Union Berlin qui a fait preuve du plus grand sang-froid en ouvrant la marque. Profitant d'un super numéro de Marius Bülter sur l'aile droite, Marcus Ingvartsen n'a plus eu qu'à ajuster Lukáš Hrádecký de la tête. De quoi refroidir pour de bon une BayArena inquiète pour l'un des siens.


Mais alors que les hommes d'Urs Fischer tiennent la rencontre face à des locaux pas pressés de se réveiller, le capitaine Christoph Lenz vient tout gâcher en récoltant un second jaune complètement inutile (70e). Plus du tout sereine, la défense des Berlinois panique, et Kai Havertz offre l'égalisation à Karim Bellarabi, entré en jeu deux minutes plus tôt. L'Allemand ne lésine pas sur le terme de supersub, puisqu'il dépose un corner sur la tête de Charles Aránguiz avant de distribuer une galette à Moussa Diaby dans le temps additionnel pour garantir aux siens une qualif' inespérée un quart d'heure plus tôt. Le foot va vite, parfois.



Bayer Leverkusen (3-4-2-1) : Hrádecký - Tah (46e, Diaby), Sven Bender, Tapsoba - Amiri (46e, Weiser), Aránguiz, Demirbay, Sinkgraven - Havertz, Bailey (69e, Bellarabi) - Alario. Entraîneur : Peter Bosz.

Union Berlin (3-4-3) : Gikiewicz - Friedrich, Schlotterbeck, Parensen - Ryerson, Andrich, Prömel (82e, Kroos), Lenz - Ujah (70e, Andersson), Bülter (74e, Trimmel), Ingvartsen. Entraîneur : Urs Fischer.



Eintracht Francfort 2-0 Werder Brême

Buts : Silva (45e+6, sp), Kamada (63e) pour l'Eintracht
Expulsion : Kostić (90e) pour Francfort

C'est le moment ou jamais pour le Werder Brême, relégable en Bundesliga, de sauver sa saison. Ce sera finalement jamais, la faute à un monstrueux Kevin Trapp pour stopper la tête de Davie Selke ou la frappe pure de Maximilian Eggestein en première période. La faute, aussi, à la VAR qui contraint l'arbitre à accorder un penalty cruel contre les Werderaner pour une main de Ludwig Augustinsson passée inaperçue. Florian Kohfeldt a beau jeter sa bouteille d'eau de rage, André Silva transformera bien la sentence pour placer son équipe devant de façon un peu miraculeuse.



Revenus le couteau entre les dents, les partenaires de Leonardo Bittencourt font néanmoins preuve d'individualisme dans le dernier geste. Et à force de laisser des espaces derrière pour tenter de recoller, les visiteurs se font punir par Daichi Kamada, irrésistible en C3 (six pions), qui profite d'un centre cadeau de Filip Kostić pour mettre les siens à l'abri. Seule ombre au tableau pour les Adler : l'expulsion tout aussi stupide de leur maître à jouer Filip Kostić, auteur d'une énorme semelle sur Ömer Toprak dans le temps additionnel qui le privera de la demi-finale.


L'Eintracht et le Bayer rejoignent ainsi le Bayern et Sarrebruck (D4) en demies de la DFB Pokal. Ne reste plus qu'à trouver le « petit poucet » du groupe.



Eintracht Francfort (4-3-2-1) : Trapp - Touré, Abraham, Hinteregger, N'Dicka - Chandler (77e, Da Costa), Ilsanker, Sow - Kamada, Kostić - Sila. Entraîneur : Adolf Hütter.

Werder Brême (3-4-3) : Pavlenka - Toprak, Vogt (82e, Sargent), Moisander - Gebre Selassie, Eggestein, Klaassen, Augustinsson - Bittencourt (65e, Osako), Selke, Rashica. Entraîneur : Florian Kohfeldt.


  • Résultats et classement de Bundesliga DDG
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons