Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Real Madrid-Bayern Munich (2-2)

Les notes du Real

Benzema flamboyant + Keylor Navas décisif + un milieu de terrain coriace = le Real Madrid en finale de Ligue des champions. Pour la troisième fois en trois ans.

Modififié

Real Madrid CF



Navas (7,5) : Avec un autre gardien, le Real ne prenait sans doute pas le but de Kimmich à l'aller. Avec un autre gardien, Madrid aurait très bien pu en prendre deux ou trois de plus ce soir. Le paradoxe Keylor Navas court toujours. Rendez-vous demain au café du commerce pour débriefer son cas avec les copains.

zquez (4,5) : A passé sa soirée à se faire manger, croquer, dévorer. Petit Beurre de Lucas.

Varane (5) : Nadal ne met plus un pied devant l'autre à Wimbledon, Varane galère à tenir son rang à Bernabéu. En ce moment, c'est compliqué pour les Rafa sur gazon.

Ramos (5,5) : Un craquage horrible sur le premier but, avant de resserrer les boulons et de nettoyer tout ce qu'il pouvait. Et comme à la fin c'est le Real qui passe, on aura oublié sa dégueulasserie de la 3e minute dès demain.

Marcelo (6,5) : Il était partout, comme d'habitude. Des courses devant, des courses derrière, des dribbles, des passes, des centres... Infatigable. Un type avec des très très très gros poumons. MarceLolo Ferrari.

Modrić (6) : Parfait pour passer les plats entre la défense et l'attaque. Mais comme il avait décidé de ne pas faire de zèle ce soir, on ne laissera que 1€ de pourboire au moment de dire Auf Wiedersehen.

Kroos (6) : Toni est un type particulier. Quand on ne le voit pas, ça veut dire qu'il a fait un bon match. Pas vu, pas pris, et pas éliminé.

Kovačić (6) : LeBron James est en train de dégommer le concours des sportifs qui portent le numéro 23, alors Kovačić s'est contenté d'une prestation sobre et sans folie, mais solide. Du coup, il reste loin devant Danny Welbeck. A laissé sa place à Casemiro (73e), qui lutte contre Danny Green des Spurs dans la catégorie des numéros 14.

Asensio (6,5) : Qui a dit qu'on était obligé de ne rien faire le 1er mai ? Marco a envoyé un bras d'honneur à la fête du travail et s'est démené comme un beau diable. Pour se reposer, il attendra le 10 mai et le week-end de l'Asension. Changé pour Nacho (88e) en toute fin de match, histoire de bétonner.

Benzema (8) : Et pan, un doublé ! On se demande encore comment il a fait pour débrancher le cerveau d'Ulreich sur le deuxième but. Une prise de position forte dans le débat sur la fin de vie et l'euthanasie. Remplacé par Bale (72e), dont l'électrocardiogramme n'est pas super rassurant.

Ronaldo (4,5) : Faire des abdos, c'est bien. Mais quand on est pris par une marmule comme Süle qui soulève 170 kilos au développé-couché et qui a une dégaine à pousser des bobsleighs pendant la trêve hivernale, le beach body ne sert plus à grand-chose. Courage Cricri, le temps des vacances et des paparazzi sur la plage arrive bientôt.

Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le Real (encore) en finale de Ligue des Champions !




Dans cet article


Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 131
À lire ensuite
Les notes du Bayern