Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Ligue des nations
  2. // Finale
  3. // Espagne-France (1-2)

Les notes de l'Espagne

Malgré Oyarzabal, Gavi ou encore Sergio Busquets, la Roja s'est fait retourner par une équipe de France revancharde (1-2) en finale de la Ligue des nations.

Modififié

Espagne



Unai Simón
Note de la rédaction
4.5
Note des lecteurs
4.4Moyenne de 442 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Pourquoi nettoyer sa lucarne quand Benzema peut le faire pour toi ? Pour Unai Simón, la question est vite répondue. Has been.


Marcos Alonso
Note de la rédaction
Blade Runner
Note des lecteurs
5.6Moyenne de 455 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Le mélange d'un sprinteur et d'un marathon-man. Le couloir gauche de San Siro lui appartient désormais.


Aymeric Laporte
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
4.7Moyenne de 483 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Le seul joueur espagnol avec le sourire au coup de sifflet final. Car comme 68 millions de Français, Aymeric est désormais champion du monde et sur le toit de l'Europe.


Eric Garcia
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
4.7Moyenne de 438 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Moins drôle que José Garcia, mais plus malin que le sergent du même nom qui traque sans relâche Zorro. Un homonyme sur qui on peut compter.


César Azpilicueta
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
4.7Moyenne de 450 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Éric Di Meco peut souffler : ce n'est pas la prestation d'Azpi face aux Bleus qui l'obligera à engloutir un autre rat.


Rodri
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
5.1Moyenne de 423 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Simplicité, efficacité et maillot rentré : dommage, nous ne sommes plus en 1999. Remplacé par Pablo Fornals (84e), dégoûté par Lloris.


Sergio Busquets
Note de la rédaction
Caliente
Note des lecteurs
7.2Moyenne de 508 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
C'est désormais officiel : en espagnol, l'élégance se prononce « Busquets » .


Gavi
Note de la rédaction
6.5
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Un poil moins en verve que face à l'Italie, mais Gavi a encore toute la vie devant lui. Remplacé par la platitude nommée Koke (75e).


Pablo Sarabia
Note de la rédaction
Porté disparu
Note des lecteurs
3Moyenne de 451 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Aussi recherché qu'un trafiquant colombien. Pablo Escobar. Remplacé par Yeremi Pino (61e), danseur avec ballon.


Mikel Oyarzabal
Note de la rédaction
6.5
Note des lecteurs
6.7Moyenne de 452 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il rapporte des points au Scrabble et des buts à ses équipes. Mikel n'a que 24 piges, mais sait déjà tout faire.


Ferrán Torres
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
5.6Moyenne de 425 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Fort pour la bagarre, inusable dans l'effort et sympa à regarder. Mais ce dimanche soir, l'Espagne avait plus besoin d'un Fernando Torres. Remplacé par Mikel Merino (84e), le Mikel de secours.

Les notes des Bleus


Par Adel Bentaha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié






Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
Hier à 15:30 Les joueurs de Cruzeiro stoppent leur grève 4
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 12:33 Viens mater PSG – Leipzig lors d’une projection So Foot !
À lire ensuite
Les rois de la renverse