Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Bilan
  2. // Ligue des champions & Ligue Europa
  3. // Demi-finale retour

Les nommés de la semaine européenne sont...

On connaît l'affiche des deux finales européennes. Mieux, on sait les types qui ont brillé cette semaine. Et ceux qui n'arriveront pas à dormir dans les prochaines semaines.

Modififié
Ceux qui peuvent prétendre au Ballon d'or, mais ne l'auront finalement pas, puisque Lionel Messi, avec ses 90 buts par an, en braquera un cinquième tranquillement

Franck Ribéry. Trois finales de Ligue des champions en 4 ans et deux passes décisives sur la pelouse du Nou Camp en demi-finale.
Thomas Müller, 8 buts en Ligue des champions dont trois contre le Barça.
Óscar Cardozo. 19 en finition, un bronzage permanent et une classe unique devant le but. Surtout face à Fenerbahçe (un doublé).
Roman Weidenfeller. Le portier de Dortmund a maintenu les siens au-dessus du niveau de flottaison à Bernabéu. Un mur allemand. Solide pour plusieurs décennies.



Ceux qui ont préféré rester planqués pour le match retour

Lionel Messi. La Pulga faisait de la peine sur son banc de touche, coincé dans une doudoune et bouffant ses ongles.
Tito Vilanova pour son « Messi ne se sentait pas bien » . En prison, on appelle ça une balance.
Florent Malouda. Ça devient inquiétant cette absence.
Le docteur Fuentes. Parti se reposer à l'ombre.



Ceux dont on se demande encore ce qu'ils sont venus faire dans cette galère

Cesc Fàbregas. Okay, il voulait revenir dans son club formateur, jouer avec ses potes d'enfance, gagner des trophées, toussa. Sauf que depuis deux ans, le milieu de terrain espagnol a perdu son sourire, son football et son brassard.
Alexandre Song. Monstrueux à Arsenal, le Camerounais a été braqué plus de 20 millions par le Barça au cœur de l'été. Tout ça pour jouer autant de match que Frédéric Déhu en son temps.
Marko Marin. Le seul Allemand qualifié en finale d'une Coupe d'Europe et qui tire la tronche. Faut le comprendre, Rafael Benítez lui préfère Victor Moses.
Nico Gaitan. Un ailier monté sur piles, qui voit tout avant tout le monde. Snobé depuis trop longtemps par les grands clubs européens. Merde, c'est minimum 4 étoiles au rapport FM 2013.



Ceux qui assument leur calvitie

Víctor Valdés. Chauve depuis ses 28 ans.
Gerard Piqué. Chauve depuis une semaine.
Karim Benzema. Cherche à brouiller les pistes.
Arjen Robben. Chauve depuis sa naissance.
Raul Meireles. Chauve depuis les Solidays 2004.
David Luiz. Palmito porte un postiche.



Ceux qui se servent mieux des mots que des crampons

José Mourinho : « M. Webb a cessé d'être arbitre. »
Xavi : « Le Bayern mérite sa finale. » Perspicace.
Gerard Piqué : « Au plus bas. »
Tito Vilanova : « On aurait aimé faire mieux. » Beau perdant.



Ceux dont le prénom n'est pas un vrai prénom, ou alors un prénom tout pété, mais restent quand même de bons joueurs

Ilkay Gündogan.
Marcel Schmelzer.
Robert Lewandowski.
Lionel Messi.
Cesc Fàbregas.
Pedro.
Gerard Piqué.



Ceux qu'on ne reverra plus jamais dans un dernier carré européen

Florent Malouda.
Franck Lampard.
Pablo Aimar.
Marc Bartra.



Ceux qui font l'amour dans la même position depuis dix ans

Arjen Robben. En 2001, le Batave se la racontait avec son crochet extérieur pied gauche. Visiblement, ce combo marche toujours en 2013 lors d'une demi-finale retour de Ligue des champions. Et les préparations vidéos, c'est pour les chiens ?

Óscar Cardozo. Dans une surface, c'est toujours pareil : ficelle.
Jupp Heynckes. Comme au Real en 1998, l'homme au coup de soleil facial permanent vient pour faire le trait d'union et se barre avec une finale de C1 en guise d'adieu. Viens le chercher.
Rafael Benítez. Plus tu lui craches dessus, plus il va loin en Europe. Peut-être une troisième victoire avec un troisième club différent.



Ceux qui ont passé leur vie avec l'étiquette « sous-coté » sur le front

Philipp Lahm. Méprisé depuis son adolescence. Actuellement le meilleur latéral droit du monde.
David Luiz. Méprisé depuis son adolescence. Actuellement le meilleur chevelu du monde.
Óscar Cardozo. Méprisé depuis son adolescence. Actuellement le meilleur numéro 9 de la Ligue Europa.
Dirk Kuyt. Méprisé depuis son adolescence. Actuellement le meilleur albinos du circuit.



Ceux qui n'ont pas tout misé sur le physique

Andrès Iniesta. Le dernier mec qui lui a piqué un ballon est un Argentin. Il s'appelle Lionel Messi et lui doit un Ballon d'or.
Franck Ribéry. A-t-il déjà été aussi fort en club ? Par contre, on ne peut plus rien faire pour ce visage.
Thomas Müller. Il banalise l'impensable. Vraiment très, très, très, très fort.
Eden Hazard. Un magicien taillé dans une allumette.



Ceux pour qui on a dû faire un « contrôle C + contrôle V » pour bien écrire le nom

Robert Lewandowski.
Jakub Błaszczykowski.
Łukasz Piszczek (attention, petite frivolité sur le « L » ).
Bastian Schweinsteiger.
Anatoliy Tymoshchuk.
Ilkay Gündogan



Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 20 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Hier à 08:00 Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 14