Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Atalanta-Juve (2-2)

La Juve coince à Bergame

La Juve a passé la seconde après la pause, mais a dû concéder le nul dans les derniers instants face à l'Atalanta. Un résultat sûrement anecdotique dans la course au titre, mais qui fait un peu désordre avant de défier Monaco en Ligue des champions.

Modififié

Atalanta 2-2 Juventus

Buts : Conti(45e), Freuler (89e) pour l'Atalanta // Spinazzola (50e csc), Daniel Alves (83e) pour la Juventus

La tête ailleurs. Sans doute déjà concentrée sur sa demi-finale de C1 la semaine prochaine face à l'ASM, la Juve n'a pas toujours semblé pleinement impliquée ce vendredi soir face à l'Atalanta. Sans allant en première période, remobilisée en seconde, mais approximative défensivement, la Vieille Dame a concédé deux points dans un stade Atleti Azzurri chauffé à blanc. Il faut dire que les Juventini sont aussi tombés sur une équipe de l'Atalanta dont les contres et les taquets décomplexés ont longtemps fait déjouer les hommes de Massimiliano Allegri.

L'étau de l'Atalanta


Un 3-4-3 flamboyant, un paquet de jeunes prometteurs et un vieux sorcier – Gian Piero Gasperini – pour tirer les ficelles en coulisses : l'Atalanta, cinquième à un petit point de la Lazio et du top 4, au coup d'envoi, a clairement le feu sacré depuis le début de la saison. Une flamme vivace que la Juve a évidemment pour but d'étouffer ce vendredi soir en ouverture du 34e acte du championnat, en alignant son équipe type. Ce qui n’impressionne absolument pas la Dea, qui imprime dès le début de la rencontre un pressing fou. Forcément, Higuaín a le droit à un traitement spécial de la part de Caldara et râle en se retrouvant rapidement le cul par terre, tandis que Dybala fait les frais d'un marquage individuel sacrément épicé. Tactiquement bien en place, les Nerazzurri perturbent salement la Juve. Et les Bianconeri concèdent une énorme occasion quand Chiellini, bousculé aux abords de sa surface, laisse Freuler armer une frappe détournée à bout portant par Buffon, sorti en catastrophe de ses cages. Si bien qu'à part une reprise de volée plat du pied de Cuadrado après un centre téléguidé de Chiellini, la Juve patine pour trouver un peu d'espace pour déployer son jeu. La punition de la Dea ne se fait alors pas attendre : juste avant la pause, Papu Gómez envoie un centre sublime sur le pied droit d'Andrea Conti, qui bat Buffon à bout portant. Le Stadio Atleti Azzurri explose, Massimiliano Allegri tire une tronche de mort-vivant et les Juventini rentrent au vestiaire en serrant les dents.

Berisha gardien du temple, la merveille de Pjanić


Pas de pot pour l'Atalanta, la Juve s'est décidée à monter radicalement de niveau en seconde période. C'est au tour des Piémontais de mettre une pression physique monstrueuse sur les Bergamasques, tandis que Dybala s'offre des slaloms diaboliques entre les lignes de la Dea. Ce qui réveille le côté obscur de Freuler, qui dézingue allègrement l'Argentin. Les hommes de Gasperini concèdent plusieurs coups francs et, sur l'un deux, Pjanić dépose une balle vicieuse sur la tête du pauvre Leonardo Spinazzola, qui marque contre son camp. La Vieille Dame fout maintenant un bordel monstre dans la défense de l'Atalanta, qui manque de peu de concéder un penalty, après une mimine dans la surface de Toloi. Mais c'est finalement un hors-jeu de Mandžukić qui est signalé. La Juve ne se décourage pas et continue de pousser, mais ni la frappe en première intention de Khedira , ni la reprise d'Higuaín ne font mouche, en se heurtant à un Berisha imperturbable sur sa ligne. Alors Miralem Pjanić décide d’arrêter de rigoler. Le Bosnien dépose une longue ouverture millimétrée que n'aurait pas reniée Andrea Pirlo sur le crâne de Daniel Alves, qui marque de près. Le scénario est idéal pour la Vieille Dame, mais les hommes d'Allegri retombent dans leurs travers en alignant les fautes de concentration derrière. Sur un contre furieux, l'Atalanta crée le chaos dans la surface et Freuler égalise d'un tacle rageur, après avoir buté une première fois sur Buffon. La Juve laisse deux points du côté de Bergame et a encaissé en un soir autant de buts que depuis le début de la saison en Ligue des champions. Monaco a cinq jours pour savoir si tout cela est une bonne nouvelle ou pas.


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 14

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 75