Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages
  3. // Nice-Naples (0-2)

Ce Napoli était trop fort pour Nice

Si Nice a fait de son mieux, ce n'était pas assez. Contre Naples, les hommes de Lucien Favre n'ont même pas fait illusion et ont pu mesurer la distance qui les sépare du plus haut niveau européen. À eux désormais d'utiliser la leçon en Ligue Europa, une compétition plus à la mesure des Aiglons.

Modififié

Nice 0-2 Napoli

Buts : Callejón (48e), Insigne (89e) pour Naples

Les notes de Nice

On retiendra que Mario Balotelli était en train de s'embrouiller avec le quatrième arbitre sur le bord du terrain. Qu'il voulait se faire mettre un strapping alors qu'il aurait très bien pu le faire aux vestiaires deux minutes plus tôt... En clair, qu'il était sorti de son match, et avait laissé ses potes à 10, quand José Callejón a marqué et plié l'affaire. On pourrait donc être de mauvaise foi et dire que tout est la faute de Super Mario. Ce serait oublier l'absence totale de marquage sur Callejón, et aussi – ou surtout – la nette supériorité de Naples sur Nice. En clair, la bataille était perdue d'avance, mais on a voulu y croire pendant les 45 minutes où les Italiens n'avaient pas achevé les Aiglons. Aucun regret donc, la marche était trop haute pour les hommes de Lucien Favre, et parfois, il faut simplement savoir l'admettre.

Naples contrôle le premier acte...


Deux frappes. L'une faiblarde de Wesley Sneidjer (5e), une autre largement hors cadre de Christophe Jallet (25e). Deux bonnes séquences niçoises, avec des passes, du mouvement. Mais quasiment tout ce que le Gym a réussi à produire en 45 minutes, en plus de deux débordements sans bénéfice d'Allan Saint-Maximin. En clair, c'est trop peu pour une équipe de Nice qui doit rattraper un retard de deux buts. Il faut dire qu'en face, Naples est solide.

D'entrée de jeu, les hommes de Maurizio Sarri ont mis le pied sur le ballon, ou imposé un pressing très haut quand ils ne l'avaient pas. Et se sont donc procuré les meilleures opportunités : une frappe puissante du gauche de Dries Mertens, sortie avec brio par Yoan Cardinale (14e), un corner de Faouzi Ghoulam qui a fusé dangereusement devant le but (20e), ou encore une percussion de Lorenzo Insigne à gauche, achevée par une frappe du droit de peu à côté (26e). José Callejón a même eu l'opportunité de définitivement plier l'affaire juste avant la pause, mais l'Espagnol a trop croisé sa frappe (45e+1), et involontairement préservé le peu de suspense qui restait. Un suspense bien fragile tant le Napoli a paru contrôler les débats durant le premier acte.

... avant de plier le match au début du second


D'ailleurs, Callejón se rattrape au retour des vestiaires. Totalement oublié par la défense, l'Espagnol crucifie Cardinale sur un centre à ras de terre de Marek Hamšík, et enterre par là même les derniers faux espoirs niçois (48e). Une action pendant laquelle Mario Balotelli, soucieux de se faire mettre un strapping qu'il avait visiblement oublié aux vestiaires, se prenait le bec avec le quatrième arbitre sur le bord du terrain. Heureusement pour les Azuréens, Naples continue de gaspiller ses opportunités, via une frappe de Mertens sur le poteau (49e). Quand ce n'est pas Cardinale – le meilleur Niçois du soir avec Saint-Maximin – qui sauve les siens devant Zieliński ou Insigne. En réponse, Nice n'offre que quelques timides offensives par Allan Saint-Maximin, dont le centre ne trouve pas preneur (55e), Rémi Walter, qui aurait pu obtenir un penalty sur une frappe contrée du bras en pleine surface (60e) ou enfin un coup franc cadré de Sneijder (84e).

Pas de quoi, néanmoins, relancer le suspense ou laisser des regrets à des Niçois beaucoup trop loin de l'exploit et définitivement pliés par Insigne dans les dernières minutes (89e). La barre transversale touchée par Pierre Lees-Melou n'en est donc qu'anecdotique (90e). Il faudra désormais oublier les rêves de Ligue des champions et se remettre la tête à l'endroit pour refaire une bonne saison en Ligue 1. Et sait-on jamais, donner un peu de piment à la saison avec un bon parcours en Ligue Europa, une compétition où le Nice actuel aura plus de marge pour s'exprimer.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions



    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Ligue des champions - Nice-Naples (0-2)




    Dans cet article


    Hier à 09:51 GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
    Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 10
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom
    Hier à 09:25 Pochettino compare l'expérience à des vaches devant un train 27 Hier à 08:54 Infantino contre les matchs de Liga aux USA 28
    À lire ensuite
    Les notes de Nice