Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Burak 1er, roi de France

Qu’on ne s’y trompe pas : s’il n’a pas décroché le trophée honorifique de « meilleur joueur de la saison » , Burak Yılmaz est sans doute LE grand bonhomme du titre du LOSC. À la faveur d’une fin de saison canon, le Turc a réussi un pari fou : conquérir la Ligue 1 à 35 piges, pour sa première saison dans un championnat du Big 5 européen.

Modififié
« Déter’, crâne rasé, tel un militaire à trente piges » : sortie au débotté au milieu d’un couplet d’un des premiers sons du groupe L’Entourage, les mots du rappeur Deen Burbigo pour décrire sa dégaine de l’époque s’appliquent étonnamment bien à Burak Yılmaz. Le « Kral » a déjà la trentaine bien tassée, n’a a priori aucune expérience à faire valoir dans l’armée – sinon une main posée sur le front sous le maillot de la sélection turque –, mais il est aussi déterminé que les cheveux sur son crâne sont courts.



Débarqué quasiment incognito au LOSC cet été, sauf pour les fins observateurs du ballon rond et ceux pour qui le football turc n’a aucun secret, le buteur vient d’achever une saison pleine (18 buts, 5 passes décisives en 33 matchs toutes compétitions confondues) avec notamment un sprint final impressionnant de maîtrise qui a porté le LOSC à son premier titre national depuis dix ans. Si c’est toute une équipe et toute une ville qui prennent place sur le trône ce lundi, presque tous sont d’accord sur un point : c’est lui qui doit porter la couronne.

L'âge n'est qu'un chiffre


Il faut rapporter l’ampleur de ce qu’a accompli Burak Yılmaz à la taille du pari qu’il s’était lancé : à 35 piges, après n’avoir connu quasiment que la Turquie et sa Süper Lig dans sa carrière (à l’exception d’une pige d’un peu plus d’un an dans une autre Super League, la chinoise, au Beijing Guoan), l’attaquant turc débarquait à Lille dans un championnat du top 5 européen avec pour mission de faire oublier au club le jeune et virevoltant Victor Osimhen. Sur le papier, pas grand-monde ne pouvait prédire que neuf mois plus tard, il soulèverait l'Hexagoal en ayant planté 16 buts en 28 matchs de Ligue 1 (sixième meilleur buteur) et que l’image de ses larmes de joie, drapeau turc sur les épaules, après une ultime banderille sur le terrain du SCO attendrirait toute la France du foot.



Des larmes qu’il est allé chercher but après but, confirmant à chaque sprint fou et à chaque ballon gagné que, dans un pays qui a adulé Zlatan Ibrahimović, l’âge n’était qu’un chiffre et que les grands buteurs sont parfois ceux qui décident des titres. Son sprint final (7 buts sur les 7 derniers matchs), avec notamment son doublé décisif à Lyon, son doublé lors du derby à Lens et ce dernier but décisif dimanche soir, a maintenu les Dogues tout en haut du classement à bonne distance d’un PSG qui leur soufflait pourtant sur la nuque.

La meilleure pioche de Lopez


Surtout, il a apporté à Lille ce que Gérard Lopez, l’ancien président du LOSC, voyait en lui au début de saison : la sagesse, le calme et l’expérience. Après le nul contre Saint-Étienne dimanche dernier, c’est lui qui haranguait ses coéquipiers dès la sortie du terrain en leur répétant haut et fort : « Ne vous inquiétez pas, on va être champions. Vous êtes des chiens de combat, vous allez voir ! » Dans un groupe sublimé par une jeunesse pleine de promesses, Burak - comme José Fonte - a su allier des performances de patron sur le terrain à une attitude de patron en dehors.



Pour lui, les célébrations dans les rues de Lille auront peut-être un goût particulier : s’il a connu l’effervescence des nuits de liesse stambouliotes après la conquête des titres de 2013 et 2015 (avec Galatasaray) ou empilé tout au long de sa carrière turque une petite dizaine de trophées en tout, gagner la Ligue 1 à 35 piges (son troisième titre de champion, seulement) est forcément un accomplissement particulier. Parce que c’est devant le PSG, parce que c’est sa première saison avec Lille, parce qu’il a montré que son talent n’était pas limité aux frontières de la Turquie, parce que personne n’aurait parié un kopeck sur lui en début de saison. Parce que, surtout, il ne faut jamais enterrer les vrais guerriers avant de s’être assurés qu’il ne leur reste aucune balle dans le barillet. Heureusement pour Lille, les chargeurs de Burak sont encore pleins.

Christophe Galtier, un héros français


Par Alexandre Aflalo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
il y a 2 heures Robert Kempe finalement accrédité en Russie


il y a 4 heures Les dirigeants de clubs français s'insurgent contre l'attitude de Canal+ 26 il y a 5 heures (Podcast/ Épisode 3) On vous spoile le match des Pays-Bas
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
il y a 9 heures Timothy Castagne forfait pour le reste de l'Euro 19 Hier à 22:33 Procure-toi tes chaussettes So Foot «équipe de France» en édition limitée !