Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Bleus : Bouba et bouchons

À cinq mois du début du Mondial au Qatar et alors que les Bleus ont quatre rendez-vous de Ligue des nations en juin, Didier Deschamps a décidé de faire monter Boubacar Kamara dans le train et de laisser de nouveau Olivier Giroud sur le quai.

Modififié
« Les parasites, ils arrivent vite et prennent rapidement de l'ampleur. Je vous fais confiance là-dessus. » Didier Deschamps s'attendait à vivre un jeudi de liste internationale ensoleillé, sans le moindre nuage dans le ciel et sans peau de banane posée sur le sol, mais à 53 ans, dont bientôt 10 passés sur le banc le plus exposé du pays, le sélectionneur des Bleus savait aussi qu'un petit truc flottait dans l'air. À savoir : une lettre ouverte publiée dans la nuit par Amnesty International, adressée aux joueurs de l'équipe de France et au staff, pour inciter toute la troupe à s'exprimer publiquement sur les conditions de vie des travailleurs immigrés au Qatar, pays hôte du prochain Mondial. « Vous entrerez dans la légende si, en tant que champions du monde en titre, vous nous aidez à défendre et soutenir les personnes migrantes travaillant dans des conditions indignes au Qatar, et sans qui ce Mondial n'aurait jamais pu voir le jour. Votre talent vaut de l'or, votre parole doit peser tout autant » , a ainsi écrit jeudi l'ONG, poussant ainsi un journaliste présent dans l'assemblée de la FFF jeudi à relancer - à plusieurs reprises - une énième fois Deschamps sur le sujet. Deschamps qui a répondu en plusieurs temps : « C'est un sujet sensible, très sensible. Ce n'est ni mon rôle ni celui des joueurs de mettre la pression sur la FFF. Ce que je peux dire, c'est que les dispositions nécessaires ont été prises pour être attentif à ce qu'il se passe au Qatar. Maintenant, je n'ai pas envie de rentrer dans un débat médiatique, ce qui n'empêche que chaque personne a et aura toujours sa liberté d'expression. Je ne suis pas là pour bâillonner les bouches. Si je réponds à votre question, j'entre pile dans ce que je refuse : le débat médiatique. Après, je pense avoir prouvé à maintes reprises que je fais en sorte de tout comprendre et d'être tolérant. » Puis, le sélectionneur est revenu aux affaires courantes : le jeu, les hommes, les échéances à venir.

Kamara, le coq plutôt que les Lions


Sur ce point, l'affaire a été, comme prévu, bien plus calme, car si Didier Deschamps a décidé d'élargir la liste à 24 convoqués, un seul petit nouveau pointera le bout de son nez à Clairefontaine le 28 mai prochain aux alentours de midi. Pas n'importe lequel : Boubacar Kamara, 22 ans, habitué des équipes de France de jeunes, qui flirtait pourtant depuis plusieurs semaines avec le Sénégal. Les images de la joie du joueur de l'OM, maillot des Lions de la Téranga sur le dos, lors de la récente finale de la CAN avaient marqué les esprits, et son avenir international semblait bouclé. Pourquoi un tel revirement ? Difficile à dire, mais Kamara, dont la sélection est tout sauf un vol et qui a été préféré à Eduardo Camavinga, convoqué avec les Espoirs, ou à Étienne Capoue, va bien profiter de la blessure de Paul Pogba, toujours en phase de récupération à Manchester United, pour débarquer chez les Bleus aux côtés de deux de ses potes en club (Guendouzi et Saliba). « Je veux quand même vous dire que je n'ai jamais appelé un joueur binational pour l'empêcher de pouvoir faire le deuxième choix, a précisé Deschamps, jeudi. À partir du moment où le joueur a une position claire, qu'il veut être international français... »



Interrogé au même moment à Marseille, Jorge Sampaoli a salué la convocation de son joueur, qui a « beaucoup progressé cette saison. C'est une récompense pour lui, pour son talent. Il a encore beaucoup de choses qu'il peut améliorer, mais c'est lui qui fixera sa limite. » Au cours des échanges de la journée, le cas d'Ibrahima Konaté, qui s'apprête à disputer la finale de la Ligue des champions avec Liverpool, a également été évoqué. Didier Deschamps ne s'est pas montré insensible au profil du défenseur des Reds, tout en justifiant son choix : « Il a une progression intéressante, les qualités d'un défenseur moderne, mais j'estime que William Saliba les a aussi. Après, William joue systématiquement dans un système à trois défenseurs, ce qui n'est pas le cas de Konaté à Liverpool. Ça peut être à son détriment sur ce coup. »

« Je vous laisse libre de vos conclusions hâtives »


Autre nom sensible du jour : celui d'Olivier Giroud, évidemment, en route pour devenir champion d'Italie avec le Milan, revenu en mars à la suite de la blessure de Karim Benzema et buteur à deux reprises, mais qui va cette fois regarder les quatre matchs de juin (Danemark, Croatie, Autriche, Croatie) sur son transat. Question logique : le deuxième meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France (48 buts) peut-il revenir dans le jeu sans le moindre pépin de l'un de ses concurrents d'ici au Mondial au Qatar ? Jeudi, Didier Deschamps a décidé de rappeler les sept attaquants (Ben Yedder, Benzema, Coman, Diaby, Griezmann, Mbappé et Nkunku) appelés dans sa liste de mars avant la blessure de Benzema. Que faut-il en déduire ? « Je vous laisse libre de vos conclusions hâtives, a souri le sélectionneur. Je ne vais pas répéter tout ce que je vous ai dit lors du dernier stage. J'essaie d'être cohérent par rapport à ce que je dis aux joueurs, et l'autre élément est que cette fois, je veux aussi avoir l'opportunité de donner du temps de jeu et de s'aguerrir aux autres attaquants de la liste. » Débat refermé pour cette fois, alors que le rassemblement de juin devrait être une nouvelle occasion d'affiner les réflexes d'un 3-4-1-2 que Didier Deschamps estime toujours être le système idéal pour que son onze éclabousse ses adversaires, même si des réglages sont toujours à faire sur le plan défensif. Réouverture du dossier équipe de France, début juin.



Par Maxime Brigand, à la FFF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 23:11 Willian quitte le Corinthians après avoir reçu des menaces 24
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine