Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Real Madrid-Liverpool

Pourquoi le retour de Fabinho en 6 change tout

Liverpool vient d'enchaîner trois victoires, sans prendre de but, pour la première fois de la saison. Les Reds semblent avoir mis derrière eux leurs tourments, pile au moment où Fabinho a retrouvé son poste de numéro 6. Tout sauf une coïncidence. Ce qui laisse augurer une fin de saison palpitante, et un sacré combat ce soir au stade Alfredo Di Stéfano, contre un Real Madrid invaincu depuis onze rencontres.

Modififié
Une éclaircie, enfin, dans le ciel de Liverpool, beaucoup plus chargé que d'habitude ces derniers temps. Les cumulonimbus s'étaient faits particulièrement nombreux au-dessus de Kirkby, qui abrite le tout nouveau centre d’entraînement des Reds. La faute à des résultats cataclysmiques et une série noire de six défaites en sept journées de championnat entre février et mars. Jürgen Klopp a toutefois retrouvé un début de stabilité et un semblant de sourire aux lèvres en l’espace d’un mois. Ce regain d’optimisme porte un nom : Fabinho.

Le Brésilien ne revient pas d’une absence longue durée, mais sa présence a manqué. Les graves blessures de Virgil van Dijk et Joe Gomez l'ont rapidement contraint à reculer pour occuper l’axe central de la défense. En bon pompier de service, l’ancien Monégasque est allé au charbon sans hésiter, évitant à la maison de prendre feu à maintes reprises, à l’image de ses sauvetages contre Midtjylland et l’Ajax. Liverpool n'a encaissé que 12 buts lors des 15 matchs de Premier League joués par Fabinho en défense. Honorable bilan, qui ne reflète cependant pas à quel point les Reds se trouvèrent fort dépourvus, sans son abattage au milieu de terrain, quand l'hiver fut venu.


Une question d’équilibre


Son absence dans l'entrejeu a fini par se faire sentir, et les performances de Liverpool à sérieusement en pâtir. Tout particulièrement offensivement, durant la période hivernale, puisque le champion d'Angleterre n’a marqué que deux fois lors de ses sept derniers matchs de championnat avec Fabinho dans le back four (contre West Brom, Newcastle, Southampton, Manchester United, Burnley, Manchester City et Chelsea). Pour la première fois depuis le mois d’octobre, Fabulous Fab a débuté au milieu de terrain le 10 mars contre Leipzig. Un retour qui a coïncidé avec celui d’une équipe plus tranchante, plus pressante, et surtout plus confiante.

Le positionnement en numéro six de l’international auriverde, désigné homme du match par l’UEFA, n’est pas étranger au fait que les Roten Bullen ont été réduits au silence, alors qu’ils avaient marqué lors de vingt de leurs vingt-deux derniers matchs. L’ancien Monégasque a permis de solidifier défensivement, comme en attestent ses douze ballons récupérés. « En tant que défenseur central, si les ballons sont déjà défendus par les joueurs devant vous, la vie est beaucoup plus facile » , soulignait Jürgen Klopp le mois dernier. Sur le papier, la charnière expérimentale formée par Ozan Kabak (21 ans) et Nathaniel Phillips (24 ans) peut légitimement soulever des questions.

D’autant que l’Anglais évoluait encore en D2 allemande la saison passée. La présence de Fabinho devant elle en a pourtant fait une tenaille redoutable. Un rempart de choix pour faire l’essuie-glace et protéger la surface. Contre Arsenal, il a effectué deux fois plus de tacles que n'importe lequel de ses coéquipiers et a remporté tous ses duels aériens. Il a aussi mis Martin Ødegaard dans sa poche, empêchant le Norvégien de s'exprimer et de créer le danger (seulement 39 ballons touchés et 22% de duels gagnés).


Il est libre, Thiago


« En perdant notre dernière ligne [à cause des blessures], nous avons aussi perdu notre milieu de terrain, explique Pep Lijnders, assistant de Klopp. Nous avons perdu notre moteur, et c'est un gros problème. Cela a créé des doutes dans de nombreux aspects tactiques. [Fabinho] a la capacité de rendre les joueurs qui l'entourent meilleurs. Il est vraiment difficile de trouver des joueurs qui ont le talent nécessaire pour faire s'épanouir les autres. » Au-delà du bénéfice défensif, le natif de Campinas, que le Néerlandais décrit comme « un phare » , apporte un énorme plus offensif.

Démonstration contre les Gunners avec une tentative intéressante des 25 mètres, mais surtout une passe en profondeur en première intention pour lancer Mo Salah sur le but du break. Autre avantage, non négligeable : positionné en numéro six, Fabinho rassure et libère les autres milieux de terrain. N’y voyez aucun hasard si Thiago a sorti sa meilleure prestation sous le maillot rouge contre Leipzig, puis fait l’éloge de son coéquipier : « C’est un grand joueur. C'est génial de jouer à ses côtés. Il nous donne beaucoup de confiance derrière. Tu peux jouer plus près du but, tu peux créer plus d’occasions et échanger davantage avec les attaquants. » Klopp ne dit pas autre chose : « Fabinho aide tout le monde sur le terrain s'il peut jouer à son poste naturel. C'est aussi simple que cela. Oui, cela facilite la vie de Thiago également. Vous voyez la différence que Fabinho peut faire dans l’aspect défensif, mais aussi dans la liaison et ce genre de choses. Son poste est celui de numéro 6 et il y est l'un des meilleurs au monde, c'est clair. »


Un poste qu'il ne devrait (a priori) plus quitter, son coach espérant enfin donner de la continuité à sa charnière centrale. Ce qui a fait cruellement défaut cette saison, puisque le technicien allemand a aligné une quinzaine de duos différents. « S'ils sont physiquement prêts à recommencer, ce que j'espère, alors pourquoi devrions-nous changer ? Vous voulez avoir de la constance, et nous n'en avons jamais eu. J'espère qu'ils pourront jouer beaucoup de matchs, voire tous ceux qui restent. » Bonne nouvelle pour Fabinho, qui confiait il y a peu que jouer au milieu lui « avait un peu manqué » . Certainement pas autant qu'il avait manqué aux Reds.

Par Quentin Ballue
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 15:00 Viens défier Édouard Cissé sur un quiz spécial "Classico PSG-OM" ! 1
Partenaires
Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 12:00 Expulsé pour un maillot enlevé 10 Hier à 10:59 Totti, le Mur Jaune... Offrez-vous un tirage photo So Foot exclusif ! 1