S’abonner au mag
  • Bilan du week-end

PSG, Manchester United, Leverkusen : un week-end de coupe

Par Steven Oliveira

La fin de saison est souvent synonyme de larmes, d’adieux, de relégation, de buts du maintien à la dernière seconde et surtout de finale de Coupe. Et ce week-end n’a pas échappé à la règle, puisqu’il y a eu de tout ça.

PSG, Manchester United, Leverkusen : un week-end de coupe

Le record du week-end

Deuxième club français le plus titré, l’Olympique de Marseille a remporté 28 trophées majeurs (en comptant la D2 en 1995 et la Coupe Intertoto en 2005) depuis 1932 et le lancement du championnat de France. Arrivé au Paris Saint-Germain en 2013, Marquinhos en est désormais à 30 trophées remportés avec le club parisien après la victoire du PSG en Coupe de France face à l’Olympique lyonnais (2-1) qui, lui, compte 25 titres majeurs dans son histoire. Le défenseur brésilien, qui est déjà devenu le joueur le plus capé de l’histoire du PSG plus tôt dans la saison, égale ainsi le record de Marco Verratti qui a, lui aussi, gagné 30 titres avec Paris. Mais Marqui – qui devrait dépasser Verratti l’an prochain – peut tout de même se targuer d’être, avec 7 trophées, le joueur le plus titré de l’histoire de la Coupe de France. Et ça, ce n’est pas Kylian Mbappé, qui a joué son dernier match avec Paris, qui va lui enlever. Malheureusement pour l’OM, la Coupe Gambardella remportée en lever de rideau face à Nancy ne compte pas dans le classement des trophées.


Le dindon de la farce du week-end

En s’imposant à Brentford lors de la dernière journée de Premier League (2-4), Newcastle pouvait avoir le sourire : en finissant à la 7e place, les Magpies se qualifiaient pour les barrages de la Ligue Europa Conférence. Moins bien que la Ligue des champions qu’ils disputaient cette année, mais toujours mieux que rien. Oui mais voilà, cette qualification n’était pas encore automatique puisqu’il fallait que Manchester City remporte la FA Cup contre Manchester United qui a fini la saison à la 8e place de Premier League. Newcastle avait de quoi être serein, les Red Devils – qui ont mangé 3-0 et 3-1 contre City cette saison en championnat – s’étaient inclinés en finale l’an dernier face à leur grand rival. Sauf que parfois, les miracles existent, et contre toute attente, Man U a remporté la 13e FA CUP de son histoire et permis aux potes de Bruno Fernandes de se qualifier pour la Ligue Europa, reléguant ainsi Chelsea (6e de PL) en C4 et Newcastle hors de l’Europe.


Les larmes du week-end

Du titre à la relégation en passant par les places européennes, il n’y avait pas le moindre suspense au classement en Liga lors de l’ultime journée. L’heure était donc aux hommages. Et notamment à Madrid où Toni Kroos disputait son dernier match en carrière au Bernabéu après avoir annoncé sa retraite à l’issue de la saison. Si l’Allemand a encore une finale de Ligue des champions et un Euro à disputer avant de raccrocher les crampons, il a tout de même déjà lâché quelques larmes au moment de sa sortie sous les applaudissements de tout un stade. Des larmes, Alexander Sørloth aussi en a peut-être lâché quelques-unes au moment de sa blessure après 15 minutes de jeu contre Osasuna. Car le Norvégien, auteur d’un quadruplé face au Real Madrid une semaine plus tôt, se voyait bien finir meilleur buteur de Liga. Sauf que ses 23 réalisations n’ont pas suffi, puisqu’en ouverture de cette 38e journée, l’Ukrainien Artem Dovbyk a claqué un triplé lors de la victoire de Gérone contre Grenade (7-0) pour finir la saison avec 24 caramels. Qu’il profite, car la saison prochaine, le Kyks compte bien s’adjuger le trophée.


Le sauveur du week-end

À Bordeaux lors de la saison 2021-2022, M’Baye Niang a connu la descente en Ligue 2 avec les Girondins. À Auxerre lors de la saison 2022-2023, M’Baye Niang a connu la descente en Ligue 2 avec l’AJA. Alors, au moment d’être prêté en janvier dernier par Adana Demirspor à Empoli, alors 19e de Serie A, l’ancien Caennais a cru qu’il allait faire la passe de trois. Sauf qu’il en a visiblement eu marre de son statut de chat noir et a voulu enfiler la cape du sauveur. Et après avoir déjà marqué le but de la victoire au bout du temps additionnel face au Torino en avril dernier (3-2), M’Baye Niang (6 buts en championnat) a récidivé lors de l’ultime journée face à la Roma. Une frappe à bout portant à la 93e minute qui permet à Empoli de se sauver in extremis en Serie A pour le plus grand malheur de Frosinone qui reprend l’ascenseur dans l’autre sens pour retourner en Serie B. De son côté, M’Baye Niang se demande avec quel club il jouera le maintien la saison prochaine.


Le triomphe du week-end 

En 2002, le Bayer Leverkusen s’était déjà imaginé faire le triplé Bundesliga, Coupe d’Europe, Coupe d’Allemagne. Sauf que tout ne s’était pas passé comme prévu, puisque Leverkusen avait échoué à 1 point de Dortmund en championnat – après avoir pris 4 points lors des 4 dernières journées –, s’était incliné face à Schalke 04 en finale de Pokal et avait subi la loi de Zinédine Zidane en finale de Ligue des champions. Vingt-deux ans plus tard, le Bayer Leverkusen n’a pas non plus réussi à faire le triplé après avoir été dominé par l’Atalanta en finale de Ligue Europa. Pour autant, les hommes de Xabi Alonso – déjà sacrés champions – ne se sont pas écroulés en finale de Coupe d’Allemagne face à Kaiserslautern malgré une mi-temps jouée en infériorité numérique. Ils peuvent remercier Granit Xhaka qui a envoyé une belle praline pour permettre à Leverkusen de faire un doublé bien mérité. Et désormais, plus personne ne les appellera Neverkusen.


Le retraité du week-end

Qui dit fin de saison dit derniers matchs en carrière pour tous les joueurs qui ont décidé de prendre leur retraite. Et parmi eux, on retrouve Leonardo Bonucci, qui a vécu une dernière saison compliquée avec un passage manqué à l’Union Berlin et une fin de parcours pas forcément meilleure du côté du Fenerbahçe. Remplaçant au coup d’envoi contre Istanbulspor, le défenseur italien peut tout de même se targuer d’avoir eu une meilleure fin que Sylvain Kastendeuch, puisqu’il quitte le monde pro avec une victoire 6-0. Mais pas avec un nouveau titre, puisqu’il n’y a pas eu de miracle pour le Fener, qui devait espérer une défaite de Galatasaray pour être sacré champion. Sauf que les potes de Mauro Icardi – auteur d’un doublé – ont préféré s’imposer à Konyaspor et décrocher un 24e titre national. Bonucci, qui a déjà gagné 9 championnats dans sa carrière, devrait s’en remettre.


Et aussi :

  • Southampton retourne en Premier League après sa victoire contre Leeds en finale de play-off. À eux d’éviter de faire comme les 3 promus de ce début de saison qui sont tous retournés en Championship.
  • L’Europe a le Real Madrid, l’Afrique a Al Ahly qui s’est imposé face à l’Espérance de Tunis en finale de la Ligue des champions africaine. C’est le 12e sacre dans la compétition du club égyptien, le 4e depuis 2020. On peut envoyer Harry Kane là-bas pour faire une expérience ?
  • Hernán Crespo est champion d’Asie. Entraîneur d’Al-Aïn, l’Argentin a éliminé l’Al-Nassr de Cristiano Ronaldo, a mis fin à l’invincibilité d’Al-Hilal, puis a retourné Yokohama en finale (défaite 2-1 à l’aller et victoire 5-1 au retour) pour permettre au club émirati de conserver sa couronne en Ligue des champions asiatique.
  • Le FC Porto a légèrement sauvé sa saison en remportant la Coupe du Portugal face au Sporting. L’effet André Villas-Boas ?
  • Wayne Rooney aurait pu commencer sa carrière de coach sur un banc prestigieux, comme bon nombre d’anciens grands joueurs. Sauf qu’il a préféré un autre chemin : Derby County, DC United, Birmingham City et désormais Plymouth qui vient de finir 21e de Championship.
  • Stéphanie Frappart regrette probablement d’avoir accepté d’arbitrer la finale de la Coupe de Grèce entre le Panathinaïkos et l’Aris FC. Elle a dû quitter la pelouse sous escorte policière pour éviter un affrontement avec des membres de l’Aris FC visiblement mécontents de la défaite. Et encore, le match se jouait à huis clos.
  • Le Celtic s’offre le doublé championnat coupe après sa victoire face aux Rangers en finale de Coupe d’Écosse. Et sinon, il y a d’autres clubs en Écosse ?
En direct : Pologne - Autriche (0-0)

Par Steven Oliveira

À lire aussi
12
Revivez le match Slovaquie - Ukraine  (1-2)
  • Euro 2024
  • Gr. E
  • Slovaquie-Ukraine
Revivez le match Slovaquie - Ukraine (1-2)

Revivez le match Slovaquie - Ukraine (1-2)

Revivez le match Slovaquie - Ukraine (1-2)
Articles en tendances
01
Revivez Autriche-France (0-1)
  • Euro 2024
  • Gr. D
  • Autriche-France
Revivez Autriche-France (0-1)

Revivez Autriche-France (0-1)

Revivez Autriche-France (0-1)
00
Revivez le nul entre les Pays-Bas et la France  (0-0)
  • Euro 2024
  • Gr. D
  • Pays-Bas-France
Revivez le nul entre les Pays-Bas et la France (0-0)

Revivez le nul entre les Pays-Bas et la France (0-0)

Revivez le nul entre les Pays-Bas et la France (0-0)
Logo de l'équipe France
Les notes des Bleus
  • Euro 2024
  • Gr. D
  • Pays-Bas-France (0-0)
Les notes des Bleus

Les notes des Bleus

Les notes des Bleus
01
Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)
  • Euro 2024
  • Gr. E
  • Belgique-Slovaquie
Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)

Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)

Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)
22
Revivez le match Croatie - Albanie  (2-2)
  • Euro 2024
  • Gr. B
Revivez le match Croatie - Albanie (2-2)

Revivez le match Croatie - Albanie (2-2)

Revivez le match Croatie - Albanie (2-2)
10
Revivez Espagne-Italie (1-0)
  • Euro 2024
  • Gr. B
  • Espagne-Italie
Revivez Espagne-Italie (1-0)

Revivez Espagne-Italie (1-0)

Revivez Espagne-Italie (1-0)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine