S’abonner au mag
  • Lorient
  • Portrait du vendredi

Sur un air de Bamba

Par Julien Faure et Enzo Leanni

Incandescent depuis ses débuts en Ligue 1, Mohamed Bamba, nouvel attaquant de Lorient, présente le parcours atypique par excellence. Formé en Côte d'Ivoire, il s'est fait la main en Israël puis en Autriche, avant de faire trembler les défenses françaises. Déjà comeilleur buteur de la saison des Merlus, il ne compte pas s'arrêter en si bon chemin.

Sur un air de Bamba

Si vous avez le nez creux, votre attaque Mon Petit Gazon est aujourd’hui menée par le tube du début d’année en Ligue 1 : Mohamed Bamba, nouvelle recrue du FC Lorient. Pour les autres, étrangers à la Bundesliga autrichienne ou à la deuxième division israélienne, un seul match des Merlus en 2024 vous a sûrement fait prendre conscience de votre erreur de jugement. Avec cinq réalisations en seulement quatre rencontres, le phénomène de la Bambamania devrait dépasser les frontières bretonnes et investir l’ensemble du territoire français. Celui pour qui les enceintes de la Lavanttal-Arena, stade du Wolfsberger AC, crachaient « La Bamba » de Los Lobos, à chacun de ses buts, a déjà mis Israël et l’Autriche à ses pieds. Pour l’heure, c’est principalement le Moustoir qui est rapidement tombé sous le charme de l’un des deux seuls joueurs de Ligue 1, avec Kylian Mbappé, à compter plus de buts que de matchs joués cette saison.

Ses débuts tonitruants lui ont même permis de dépoussiérer une marque vieille de 50 ans, datant d’octobre 1973, lorsque Giora Spiegel était parvenu à inscrire un but lors de chacun de ses quatre premiers matchs dans l’élite française sous les couleurs de Strasbourg, contre qui Bamba a justement signé son doublé le week-end dernier (1-3). Petit clin d’œil de l’histoire, l’ancien buteur israélien a été l’entraîneur de l’Hapoël Rishon LeZion. S’il n’a jamais eu l’Ivoirien sous ses ordres, c’est bien dans ce club de deuxième division que l’attaquant s’est fait les dents face au but. Déraciné de sa Côte d’Ivoire natale à 18 ans, après avoir été formé au Bouaké FC où il n’a jamais intégré l’équipe première, le jeune Bamba arrive en Israël sans parler le moindre mot d’anglais. Roei Zrihan, son coéquipier chez les U19 puis en équipe première, se souvient d’un vestiaire rigolard face à la difficulté du nouveau venu, mais tout de suite plus docile une fois les crampons chaussés. « Il est hyperactif, bouge tout le temps devant. Sa principale qualité est vraiment son placement, il arrive à prendre tous les ballons grâce à ça », rejoue le défenseur central, refusant toujours d’avouer avoir déjà été dribblé par celui qui est resté son ami malgré son départ.

La politique de l’Autriche

Amit Musseri, le compère de Zrihan dans la charnière et capitaine de l’équipe fanion, concède aussi sa fascination pour le placement de l’avant-centre. « Il sait aussi très bien conserver le ballon en s’aidant de son corps, ajoute celui qui a marqué son seul but de la saison dernière sur une passe du néo-Lorientais. Je ne suis vraiment pas surpris de ses débuts en France parce que c’est un attaquant qui peut jouer dans les meilleures équipes d’Europe. Il travaille très dur pour ça et a une grosse confiance en lui. » Après deux premières saisons en dents de scie où son club évite la relégation au prix d’un barrage en 2021-2022, Mohamed Bamba se révèle lors de l’exercice suivant en atteignant la barre des 20 buts, dont 14 sur la seule phase retour, recevant le prix du meilleur buteur de D2 israélienne. Sa première moitié d’année 2023 lui permet de s’envoler vers l’Autriche l’été dernier.

Avec la data, on s’est rendu compte que c’était le deuxième attaquant, avec un joueur de Salzbourg, à créer le plus d’opportunités dans la surface adverse en Autriche.

Aziz Mady Mogne, coordinateur du projet sportif à Lorient

Situé à Wolfsberg, en Carinthie, aux frontières avec l’Italie et la Slovénie, petite ville de 25 000 habitants, le Wolfsberger AC n’a rien d’un géant du championnat autrichien. Montés en première division pour la première fois de leur histoire en 2012, « Die Wölfe » (traduisez « Les Loups ») font leur petit bonhomme de chemin en Bundesliga depuis un peu plus de dix ans désormais. Suiveur privilégié du club et journaliste pour le Kleine Zeitung, quotidien régional autrichien, Philip Edlinger se souvient d’un joueur « pas très à l’aise balle au pied et qui avait du mal à s’intégrer dans le système de jeu de Manfred Schmid » à ses débuts, qui ont nécessité « deux à trois semaines d’intégration ». Malgré six petits mois passés en Autriche pour Bamba, Edlinger est pourtant catégorique : « C’est un phénomène. » Auteur de 8 buts et 4 passes décisives en 17 matchs sous le maillot des Loups, Mohamed Bamba a fait « ce qu’on attendait de lui, marquer des buts et en donner », dixit le journaliste.

Une efficacité symbolisée par des réalisations face à certaines des grosses écuries du championnat, Salzbourg et LASK, qui ont fini par faire tourner les têtes. « Évidemment, d’autres clubs plus gros ont commencé à poser des questions, se rappelle Edlinger. Où est-ce que Wolfsberg a trouvé ce gars ? » Rapide et toujours dans les bons coups offensivement, Bamba fait rapidement son trou, au point d’être parmi les joueurs les plus dangereux du championnat, comme nous le rapporte Aziz Mady Mogne, coordinateur sportif du projet sportif de Lorient : « Avec la data, on s’est rendu compte que c’était le deuxième attaquant, avec un joueur de Salzbourg, à créer le plus d’opportunités dans la surface adverse en Autriche. » Débarqué en Bundesliga autrichienne « grâce à des vidéos qu’a vues le coach Schmid » dans un club qui « n’a même pas de scout », Bamba a pu passer un nouveau cap dans sa progression fulgurante, sans oublier de remercier ceux qui l’ont aidé sur ce chemin : « Il est très reconnaissant envers le club. […] Bamba est toujours en contact avec Schmid, il lui a souhaité son anniversaire dans la semaine. »

Une maman à Paris, une aubaine pour Lorient

Un lien fort tissé avec son coach, qui ne s’attendait d’ailleurs pas à le voir partir. « Quand on contacte son agent début janvier, le club nous a dit que ce n’était pas possible, qu’il était intransférable, avec plutôt un départ cet été, souligne Aziz Mady Mogne. On a essayé plusieurs formules, le prêt, le prêt payant, le prêt avec option d’achat, on a vu que ce n’était pas possible. » Mais tout bascule lorsque la cellule de recrutement lorientaise remarque vers la fin janvier que sa mère vit à Paris depuis plusieurs années et que le joueur souhaite se rapprocher d’elle depuis un moment. « À partir de là, on a réussi à actionner les bons leviers avec son agent pour que ça puisse se faire », raconte le coordinateur des Merlus. Un coup de maître qui permet de boucler ce transfert et qui mène les deux parties à un début d’idylle en Ligue 1. Celui-ci n’étonne qu’à moitié Guy Demel, qui l’a côtoyé lors de son unique sélection avec les U23 ivoiriens face à l’Irak : « Je ne suis pas surpris de son évolution, mais c’est quand même un petit exploit de marquer autant dès le début, ce n’est pas rien, c’est loin d’être ridicule. »

Mohamed Bamba double buteur face à Strasbourg.
Mohamed Bamba double buteur face à Strasbourg.

S’il insiste sur la nécessité de « continuer comme ça », Demel se montre serein : « C’est quelqu’un qui ne rechigne pas au travail, qui aime bosser, qui prend chaque séance d’entraînement comme une opportunité de travailler et de parfaire son football. » Sans oublier de s’appuyer sur ses points forts, qui ont ravivé la flamme lorientaise lors du mercato hivernal. « Ce n’était pas une cible prioritaire au mois d’octobre, parce qu’on jouait avec un autre système et qu’on était plutôt à la recherche d’ailiers », concède Aziz Mady Mogne. Mais Régis le Bris a revu ses idées après une première partie de saison préoccupante et a réfléchi à un nouveau système. De quoi réhabiliter Bamba et son profil séduisant d’attaquant polyvalent. « Le coach l’a observé et à tout de suite vu que ça correspondait à sa recherche et à sa demande », avoue le membre de la cellule de recrutement lorientaise. Un changement de système bienvenu, qui met en exergue ses qualités intrinsèques.

Monsieur générosité

Étonnant avec et sans ballon, l’attaquant au mètre 85 bouge les défenses grâce à ses courses. Après la rencontre de dimanche, Lucas Perrin et Abakar Sylla, défenseurs strasbourgeois, ont dû essorer leur maillot à force de tenter de rattraper, en vain, cet avaleur d’espaces. Comme ses anciens coéquipiers en Israël peuvent en attester, le placement de Bamba est souvent juste. « Régis Le Bris était focus sur la vitesse et la profondeur, détaille Mady Mogne. Le fait qu’il marque des buts et qu’il soit décisif dans les 30 derniers mètres, c’est un bonus qu’on a découvert en regardant plus loin dans l’analyse. » Un bonus non négligeable puisqu’il est déjà le comeilleur buteur de l’équipe cette saison, avec Romain Faivre parti cet hiver. « Généreux dans la profondeur », dixit Le Bris en conférence de presse, l’Ivoirien l’est également en défense, en mettant à profit ses trois poumons lors de chaque salve de pressing. Guy Demel rejoue le match contre l’Irak en novembre dernier : « Il occupait la pointe de l’attaque. Même s’il avait marqué, je retiens qu’il était capable de presser la défense adverse à lui tout seul. Il met toujours beaucoup de volume dans ses efforts et permet de libérer des espaces à ses coéquipiers. »

Voir les filets trembler, c’est trop bien, j’aime ça.

Mohamed Bamba

Pas avare d’effort, il reste avant tout un buteur né et le montre parfaitement depuis son arrivée dans le Morbihan. Deux jours après son transfert, l’avant-centre ouvrait déjà son compteur face au Havre (3-3) et manquait de déchirer son nouveau maillot grâce à ce but libérateur dans le temps additionnel. « Voir les filets trembler, c’est trop bien, j’aime ça », exprimait le garçon timide. Sur le front de l’attaque, il se révèle bien plus sûr de lui – tout comme lors des parties endiablées de FIFA avec ses coéquipiers de l’Hapoël Rishon LeZion. Après avoir arpenté les terrains ivoiriens, israéliens ou autrichiens, Mohamed Bamba semble s’être acclimaté à la vitesse de l’éclair à la Ligue 1. « En France, je me rends compte que ça va bien plus vite qu’en Autriche, mais ça va le faire », soufflait-il à Ouest-France, conscient de la difficulté de la tâche. Après avoir fait suer quatre charnières différentes, le jeune Ivoirien attend la défense à trois du FC Nantes. Derrière, le calendrier sera plus corsé, pour une équipe qui vient de sortir la tête de l’eau, avec six des sept premiers du championnat à affronter sur les douze dernières journées. Là encore, le buteur saura relever le défi. Après tout, la prochaine CAN n’est pas loin, et s’il veut avoir l’opportunité de briller avec les Éléphants, il serait bien inspiré de faire résonner « La Bamba » dans tout l’Hexagone.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Julien Faure et Enzo Leanni

Tous propos recueillis par JF et EL, sauf mentions.

Articles en tendances
11
Revivez Manchester City - Real Madrid (1-1)
  • C1
  • Quarts
  • Manchester City
  • Real Madrid
Revivez Manchester City - Real Madrid (1-1)

Revivez Manchester City - Real Madrid (1-1)

Revivez Manchester City - Real Madrid (1-1)
10
Revivez la qualification de l'OM face à Benfica (1-0)
  • C3
  • Quarts
  • OM-Benfica (1-0, 4-2 TAB)
Revivez la qualification de l'OM face à Benfica (1-0)

Revivez la qualification de l'OM face à Benfica (1-0)

Revivez la qualification de l'OM face à Benfica (1-0)
21
Revivez Lille-Aston Villa (2-1)
  • C4
  • Quart de finale retour
  • Lille-Aston Villa
Revivez Lille-Aston Villa (2-1)

Revivez Lille-Aston Villa (2-1)

Revivez Lille-Aston Villa (2-1)
41
Revivez la victoire du PSG contre Lyon (4-1)
  • Ligue 1
  • J30
  • PSG-Lyon
Revivez la victoire du PSG contre Lyon (4-1)

Revivez la victoire du PSG contre Lyon (4-1)

Revivez la victoire du PSG contre Lyon (4-1)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Lorient

Logo de l'équipe Nice
29 Evann GUESSAND (ogcn) - 04 DANTE (ogcn) during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Gymnaste Club Nice and Olympique de Marseille at Allianz Riviera on October 21, 2023 in Nice, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
29 Evann GUESSAND (ogcn) - 04 DANTE (ogcn) during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Gymnaste Club Nice and Olympique de Marseille at Allianz Riviera on October 21, 2023 in Nice, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
Pronostic Nice Lorient : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Nice Lorient : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Nice Lorient : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Mohamed Bamba