S’abonner au mag
  • France
  • Blois Foot 41

François Jacob : « Me mettre la FFF à dos ? Rien à foutre »

Propos recueillis par Thibault Julien

La Fédération française de football via le FAFA (Fonds d’aide au football amateur) subventionne à hauteur de 50 % les clubs amateurs faisant l'acquisition d'un minibus 9 places Volkswagen. François Jacob, président du Blois Foot 41, a lui investi dans un véhicule Renault à cause de la pénurie de pièces de la marque allemande. Conscient de l’impossibilité de parvenir à l’obtention de ces aides financières, l’homme âgé de 65 ans appelle au pragmatisme de la FFF et espère tout de même obtenir un soutien financier.

François Jacob : « Me mettre la FFF à dos ? Rien à foutre »

Qu’est-ce qui vous a amené à acheter un minibus Renault ?

En septembre, j’ai contacté le concessionnaire Volkswagen qui m’a confirmé qu’il ne pouvait pas fournir de minibus neuf avant début 2024. Notre club est déjà propriétaire de quatre véhicules, dont deux obsolètes. Nous devons poursuivre notre mission : à savoir transporter les jeunes dans de bonnes conditions de sécurité. J’ai donc pris le parti d’acheter un véhicule Renault et qui nous a été livré début mars 2023. On ne va pas se mentir, les marques françaises sont moins chères que les étrangères. Pour un véhicule neuf Volkswagen, un club doit investir 50 000 euros. La 3F participe à hauteur de 50 %, soit 25 000 euros, à travers les aides de la FAFA. La région Centre-Val de Loire a subventionné le BF41 avec une enveloppe de 10 000 euros. On doit donc ajouter une somme de 15 000 euros.

Un contact avec la FFF a-t-il déjà établi ?

J’ai contacté plusieurs acteurs comme Antonio Teixeira, le président de la ligue Centre-Val de Loire que je connais bien. Mais aussi Mathilde Desjonquières, député MoDem de la première circonscription du Loir-et-Cher, qui a fait une lettre au ministère des Sports, transmise à Philippe Diallo.

La FFF a des sous pour emmener tous ses salariés au Qatar à la finale de la Coupe du monde. Elle peut payer le licenciement de Corinne Diacre à prix d’or. Personnellement, je considère que notre argent devrait être dépensé d’une meilleure façon.

François Jacob, qui en a plein le coffre

Avez-vous reçu le soutien d’autres clubs ?

Oui, j’ai reçu le soutien de pas mal de monde, notamment lors de la finale de la Coupe régionale, le dimanche 30 avril (entre les réserves de Blois et de Chateauroux, victoire 2-1 du BF41, NDLR). Il y avait beaucoup de monde qui était venu assister au match. J’ai pu faire connaître mon combat en collant le slogan « Véhicule non cofinancé par la FFF car pas de marque Volkswagen ». Thierry Pronko, le président du Vierzon FC, m’a été d’un grand soutien. C’est une connaissance de longue date et c’est lui qui a partagé plusieurs clichés sur les réseaux sociaux de son club. Nous sommes même d’accord sur le sujet. Il ne pouvait pas déclencher les hostilités, car c’était un ancien concessionnaire Citroën, aujourd’hui à la retraite. Il me disait : « Si j’attaque moi, je vais être considéré comme quelqu’un qui est juge et partie. » Moi, je n’ai attendu personne pour le faire.

Qu’est-ce que vous reprochez à l’institution ?

Je reproche à la FFF de ne pas prendre en compte cette situation exceptionnelle pendant la période concernée. Je lui demande de revoir sa copie afin que le bon sens soit la règle. La FFF a des sous pour emmener tous ses salariés au Qatar à la finale de la Coupe du monde. Elle peut payer le licenciement de Corinne Diacre à prix d’or. Personnellement, je considère que notre argent devrait être dépensé d’une meilleure façon. Notre État, qui subventionne la FFF, nous recommande d’acheter français. Donc c’est ce que j’ai fait.

N’avez-vous pas peur des répercussions ?

Je sais que j’aurai gain de cause. Peu importent les conséquences, je joue toujours pour gagner. Plein de personnes me disent que je vais me mettre la FFF à dos. Je n’en ai rien à foutre de me les mettre à dos. Je suis affilié à la fédération depuis mes 14 ans, j’en ai aujourd’hui 65. L’objectif n’est pas de se braquer, mais qu’on soit en phase avec ce pourquoi on est engagé. Notre association doit assurer ces statuts : donner la chance à tout le monde de pratiquer le football, à tous les enfants, filles ou garçons.

Dans cet article :
Dans cet article :

Propos recueillis par Thibault Julien

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
03
Live : Lyon-Lens (0-2)
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe Olympique Lyonnais
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens (0-3)
Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
Takefusa KUBO of Real Sociedad and Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and Real Sociedad de Football at Parc des Princes on February 14, 2024 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Takefusa KUBO of Real Sociedad and Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and Real Sociedad de Football at Parc des Princes on February 14, 2024 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Blois