S’abonner au mag
  • Arabie saoudite
  • Al Nassr

Aboubakar quitte Al Nassr pour faire de la place à Ronaldo

Par Alexis Billebault
Aboubakar quitte Al Nassr pour faire de la place à Ronaldo

L’attaquant camerounais Vincent Aboubakar ne poursuivra pas sa carrière en Arabie saoudite avec Cristiano Ronaldo. Le capitaine des Lions indomptables n’a pas été conservé par Al Nassr, afin de libérer une place d’un joueur étranger pour pouvoir accueillir CR7. Avant de quitter Riyad, le meilleur buteur de la dernière CAN en a profité pour tacler le Portugais.

Le chèque qu’il s’apprête à déposer sur son compte en banque n’a semble-t-il pas suffi à l’apaiser totalement. Vincent Aboubakar (30 ans) est visiblement contrarié par la décision des dirigeants d’Al Nassr de se séparer de lui. L’ancien attaquant de Lorient et du FC Porto, lié au club de Riyad par un contrat de trois ans courant jusqu’au 30 juin 2024, a été prié de faire ses cartons afin de permettre à Al Nassr d’engager Cristiano Ronaldo. Il a aussi profité du micro tendu par le média turc NTV Spor pour adresser un message de bienvenue personnalisé au Portugais, qui ne sera donc jamais son coéquipier : « J’ai toujours pensé que Lionel Messi était meilleur que Ronaldo, et après m’être entraîné avec Ronaldo, je me suis rendu compte que j’avais raison. »

Bell : « Je ne comprends pas sa déclaration sur Ronaldo »

C’est dit, ce n’était pas forcément indispensable, et Joseph-Antoine Bell n’a pas très bien saisi la réelle utilité de cette déclaration de son compatriote. « Je ne comprends pas bien pour quelle raison Aboubakar a fait cette déclaration. C’est injustement inamical envers Ronaldo, qui n’est pour rien dans la décision du club saoudien de se séparer de lui. Ronaldo n’est pas arrivé en disant qu’il fallait se séparer d’Aboubakar », s’étonne l’ancien gardien de but des Lions indomptables. « Au Cameroun, les gens lui témoignent de la sympathie, car son honneur est quelque part atteint, mais cette déclaration sur Ronaldo n’était pas nécessaire. Venant de la part d’un homme réputé humble et discret, ça a un peu surpris », confirme Jean-Samuel Biyong, journaliste à la CRTV. « Je ne pense pas qu’Aboubakar parle arabe, mais il doit quand même comprendre un peu l’anglais. Il était supposé connaître les dispositions du championnat saoudien sur le nombre de joueurs étrangers autorisés par club. Et donc savoir qu’il était potentiellement susceptible de ne pas être conservé par Al Nassr », reprend Bell.

Au moment de la signature de Cristiano Ronaldo, outre Aboubakar, six autres joueurs étaient sous contrat avec la formation de la capitale saoudienne : le gardien colombien David Ospina, les défenseurs Álvaro Gonzalez (Espagne) et Ghislain Konan (Côte d’Ivoire), les milieux Pity Martinez (Argentine) et Jaloliddin Masharipov (Ouzbékistan) et l’attaquant brésilien Talisca. « Il n’était pas illogique que le club se sépare d’un attaquant pour faire de la place à Ronaldo, un autre attaquant », poursuit Bell. Et plutôt que Talisca, auteur de 31 buts depuis son arrivée dans le golfe Persique en juin 2021, c’est Aboubakar qui a été choisi. « Franchement, à sa place, je ne me prendrais pas la tête. Il avait choisi l’Arabie saoudite pour gagner de l’argent. Je suppose qu’il avait un bon contrat à Al Nassr, et que ce club, qui dispose visiblement de moyens importants, va lui filer un beau chèque pour compenser ce départ anticipé. Il aura eu ce qu’il voulait », intervient Patrick Mboma. L’ancien attaquant des Lions ne s’inquiète pas vraiment pour « le moral d’Aboubakar, son compte en banque ou son avenir sportif ».

Mboma : « Je ne m’inquiète pas pour lui »

Évidemment, au Cameroun, où Aboubakar, meilleur buteur de la dernière CAN (8 buts) et qui a permis à sa sélection de battre le Brésil (1-0) lors de la Coupe du monde au Qatar, jouit d’une belle cote de popularité, on aurait aimé que le capitaine des Lions cohabite avec Ronaldo. « Depuis qu’il évoluait en Arabie saoudite, on ne suivait pas trop ses performances, car ce n’est pas un championnat qui passionne les foules ici. Mais quand Ronaldo a signé à Al Nassr, les Camerounais étaient contents à l’idée de voir le capitaine de la sélection évoluer à côté d’un des meilleurs joueurs du monde. Ils se seraient forcément un peu plus intéressés à la Ligue saoudienne. Aujourd’hui, ils sont un peu déçus, car cela n’arrivera pas », reprend Bell. Mais ce départ anticipé de Riyad, accompagné d’un chèque lesté de plusieurs zéros, va probablement permettre à Aboubakar de reprendre le fil de sa carrière européenne, puisque le Beşiktaş Istanbul (Turquie), où il a évolué en 2016-2017 et 2020-2021 et a laissé un bon souvenir, semble prêt à l’accueillir.

Retour probable au Beşiktaş

Et c’est pourquoi Mboma affirmait un peu plus tôt ne pas s’inquiéter une seule seconde pour l’avenir sportif de son cadet. « Aboubakar a fait une très belle CAN, une bonne Coupe du monde, il a marqué quelques buts en Arabie saoudite et il n’est pas si âgé (31 ans le 22 janvier prochain, NDLR). Il va logiquement faire l’objet de quelques sollicitations. On parle de Beşiktaş, mais je pense qu’il doit avoir d’autres propositions. Sincèrement, ce départ d’Al Nassr sera une bonne opération pour lui, sportive et financière. » Plus les heures passent, et plus le Camerounais, qui ne coûtera pas un euro en indemnité de transfert, semble se rapprocher du Beşiktaş, et s’éloigner de Manchester United, où son nom a circulé ces derniers jours, sans que la fiabilité de l’intérêt supposé des Red Devils soit confirmé. Mais l’ombre de CR7 planera sur cette opération si elle doit voir le jour : en effet, Manchester United souhaite engager le Néerlandais Wout Weghorst, actuellement au Beşiktaş, afin de remplacer le quintuple Ballon d’or. Et les Stambouliotes voient en Aboubakar le digne successeur du géant batave.

Dans cet article :
Pierre-Emile Højbjerg, en français dans le texte
Dans cet article :

Par Alexis Billebault

À lire aussi
Articles en tendances

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus C. Ronaldo

Logo de l'équipe Portugal
HAMBURG - Cristiano Ronaldo of Portugal during the UEFA EURO 2024 quarter-final match between Portugal and France at Volksparkstadion on July 5, 2024 in Hamburg, Germany. ANP | Hollandse Hoogte | MAURICE VAN STEEN   - Photo by Icon Sport
HAMBURG - Cristiano Ronaldo of Portugal during the UEFA EURO 2024 quarter-final match between Portugal and France at Volksparkstadion on July 5, 2024 in Hamburg, Germany. ANP | Hollandse Hoogte | MAURICE VAN STEEN - Photo by Icon Sport
Ronaldo, dernier Cri

Ronaldo, dernier Cri

Ronaldo, dernier Cri