Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
  1. // Année 2019
  2. // Bilan

Top 10 : Punchlines de 2019

On a sélectionné les meilleures punchlines de 2019. Sortez le gilet pare-balles, ça défouraille ! Cette année, les bastos ont troué Audrey Pulvar, DC Comics et même la Coupe de la Ligue.

10 - Jean-Michel Aulas


La Coupe de la Ligue vit cette saison son baroud d’honneur avant de disparaître. Qui se souvient que l’Olympique Lyonnais a soulevé le trophée en 2001 ? C’était grâce à un but de Patrick Müller au bout de la prolongation en finale face à l’AS Monaco (1-2 a.p.) - la classe ultime étant que Lyon soulève le trophée avec un patch des barres « Lion » sur le maillot. Ingrat, Jean-Michel Aulas a fait pipi sur la coupe en janvier dernier dans L’Équipe… après l’élimination de son équipe de l’édition 18-19 : « Je ne veux pas décrier la Coupe de la Ligue parce qu’on dira que je le fais parce qu’on s’est fait éliminer par Strasbourg, mais c’est vrai que c’est quand même une coupe en bois ! »

9 - Roberto De Zerbi

"Tu sais comment ça se passe avec une poupée gonflable ? Tu pars avec et puis..."
Si la vie vous pousse un jour à choisir entre le corps et le cœur, un homme peut vous aiguiller : Roberto De Zerbi. Et il sera alors temps de relire ce passage dans l’interview publiée sur notre site en novembre dernier : « Un président qui met de l’argent et qui en perd, ça montre que ce n’est pas seulement un sport. C’est de la passion. Si on n’a pas cette passion en nous, nous sommes juste des poupées gonflables. Tu sais comment ça se passe avec une poupée gonflable ? Tu pars avec et puis... Bref, la poupée gonflable n’a pas d’émotion. »

8 - Zlatan Ibrahimović

Zlatan a une idée certaine de sa personne et une certaine idée des adieux. Le 13 novembre dernier, il annonçait son départ du Los Angeles Galaxy en postant un photomontage de lui face à la ville californienne, avec ce message : « Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu. Merci @lagalaxy de m'avoir fait sentir vivant à nouveau. Pour les fans de Galaxy - vous vouliez Zlatan, je vous ai donné Zlatan. De rien. L'histoire continue... Maintenant, retournez regarder le baseball »


7 - Coco Basile

"C’est très beau, Paris. Mais c’est difficile pour nous, les Argentins, de vivre à l’étranger. On ne s’y habitue pas."
L’Argentin Coco Basile, 75 ans, reste le seul entraîneur de l’histoire à avoir eu sous ses ordres à la fois Maradona et Messi. Dans un entretien qu’il nous a accordé et à retrouver dans le SO FOOT #167, il parlait de ses passions : le foot, le whisky et aussi l’hygiène des parties génitales et de l’anus : « Paris, quand j’y vais, je monte à Montmartre pour prendre des photos du Sacré-Cœur. Là-bas, il y a des toilettes publiques partagées entre hommes et femmes. Ça ne peut arriver qu’à Paris ! Et puis dans ces toilettes, il n’y a pas de bidet ! Nous, on ne peut pas se passer des bidets. C’est très beau, Paris. Mais c’est difficile pour nous, les Argentins, de vivre à l’étranger. On ne s’y habitue pas. Nous, nous sommes des fils de pute… »

6 - Gareth Bale

Il y a les joueurs qui vont au bras de fer pour se barrer et ceux qui au contraire veulent absolument rester dans leur club, contre la volonté de l’entraîneur et de la direction. C’était le cas de Gareth Bale l’été dernier. « Il me reste trois ans de contrat. S’ils veulent que je parte, ils devront me payer 17 millions d’euros par saison. Sinon, je resterai ici. Et si je dois jouer au golf, je le ferai  » , aurait-il confié à ses coéquipiers, selon Radioestadio, en mai dernier. Finalement, le Gallois est resté au Real Madrid et il continue de jouer au golf. Un génie.



5 - Franck Ribéry

Pour bien commencer 2019, Franck Ribéry s’est envoyé une côte de bœuf chez Salt Bae, le restaurateur/influenceur turc. Mais pas n’importe laquelle : celle-ci était recouverte de feuilles d’or et coutait plusieurs centaines d’euros. En voyant passer l’info, l’ex-directrice éditoriale des Inrocks, Audrey Pulvar, n’a pas pu s’empêcher de lâcher son tweet démago : « Monsieur @FranckRibery si vous ne savez pas quoi faire de votre argent, il reste plein de causes à financer et soutenir dans le monde entier. » Sauf que si Audrey Pulvar n’est pas très fan d'une côte de bœuf dorée, elle est quand même très gauche caviar, et ça n’a pas échappé à Francky qui a déterré un dossier (sur le site de Rivarol, ironiquement) : « je m’adresse à Audrey Pulvar ou Madame "Je fais ce que je veux de mon argent", avec une paire de lunettes à 3000 euros aux écailles de tortue, j’espère qu’elles vous permettent d’entrevoir un meilleur avenir professionnel que celui de la pseudo-journaliste que vous êtes actuellement.  »

4 - José Mourinho

L’échange se déroule lors de la première conférence de presse de José Mourinho en tant qu’entraîneur de Tottenham, le 23 novembre dernier :
- « Quand vous étiez à Chelsea, on vous a demandé si vous pouviez venir chez les Spurs un jour, vous aviez répondu : " jamais, j'aime trop les fans de Chelsea ". Qu'est-ce qui a changé ? »
"C’est ma nature, je suis un homme de club. Mais un homme de beaucoup de clubs."
- « C’était avant que je sois viré ! (…) Comme je dis souvent en plaisantant dans chaque club où je vais, j’arrive, je porte le pyjama du club et je dors avec. Je travaille et je dors, j’alterne entre le survêtement et le pyjama et vous les confondez l’un et l’autre. C’est ma nature, je suis un homme de club. Mais un homme de beaucoup de clubs. »

3 - Patrice Evra

D’abord, il y a eu ce tir de sommation sur Instagram après le 8e de finale aller remporté 2-0 par le PSG à Old Trafford : « Attention à la remontada quand même car vous êtes des grands experts [...] Ici c’est pas Paris, c’est "Champions League winner". » Puis, il y a eu le match retour au Parc des Princes et la qualification arrachée par Manchester United à la 94e minute (1-3). Posé à l’arrière d’une berline, l’Uncle Pat’ a sorti la sulfateuse : « Paris, vous êtes des PD ! Ici, c’est les hommes qui parlent. On a mis l’équipe D, on vous a réglés. Les petits qui ont joué, c’est eux qui nettoyaient mes chaussures. Ils ont même pas encore de sperme. »


2- Diego Maradona

"C’est quoi le maillot ? Le maillot, tu dois le sentir, la concha de tu madre "
Au bout d’un parcours branlant, l’Argentine a atteint les demi-finales de la Copa América 2019. Complètement défoncé, Diego Maradona avait sorti sa plus belle analyse tactique sur la chaîne argentine TyC Sports après la défaite de l’Albiceleste contre la Colombie (0-2) au premier tour : «  Tu te rends compte que même les Tonga peuvent nous battre. Notre prestige, on l'a construit en mettant des coups. Rappelez-vous quand on est partis du Pérou et qu'ils avaient pété notre bus. Et que reste-t-il de tout ça ? C’est quoi le maillot ? Le maillot, tu dois le sentir, la concha de tu madre !  »

1 - Valence CF

En mars dernier, la firme DC Comics, maison d’édition qui publie notamment les aventures de Batman, a déposé une plainte contre Valence CF, dont le blason du centenaire est beaucoup trop proche, selon eux, du logo du Chevalier Noir. Du côté des Blanquinegros, pas question d’allumer les projecteurs pour implorer la rescousse d’un justicier : interrogé par le pure player El Confidencial, un officiel du club espagnol a sorti son joker : « Quand le club a commencé à jouer avec une chauve-souris sur son écusson, ils chassaient encore le bison aux États-Unis. »


Bonus : Les Paotred du Tarun

La scène se déroule au bord du terrain lors du derby des Chapelles, à l’occasion du Vrai Foot Day, la journée dédiée au foot amateur. Au micro, Gwenaël, le secrétaire adjoint et CM de la Chap’ du Morbihan, présente la fiche technique de Maël Kervarrec, défenseur central de son club : « Il a une descente que j’aimerais pas remonter à pied ! »



Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

PUTACLIC! Carlos Valderrama signe à Nogent-Le-Rotrou ! 16 Hier à 14:40 Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! cet aprem 7 Hier à 12:00 Philadelphie et Jamiro Monteiro régalent en MLS 6 Hier à 11:00 15 000 ours en peluche en tribunes pour soutenir les enfants atteints du cancer 6
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE