Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Barcelone-Liverpool
  4. // Effet papillon

Pourquoi la remontada contre le PSG va permettre à Luis Suárez d'éliminer Liverpool

Le 8 mars 2017, Luis Suárez faisait de nouveau mal au Paris Saint-Germain en participant à cette fameuse remontada en huitièmes de finale de C1 (6-1). Un match qui aura de grandes répercussions sur l'Uruguayen qui restera quasiment muet en Ligue des champions depuis cette date. Malheureusement pour Liverpool, Luis Suárez va se remettre à l'endroit durant cette demi-finale. Explications.

  • Suárez participe grandement à la remontada face au Paris Saint-Germain

  • Battu 4-0 en huitième de finale aller de Ligue des champions face au Paris Saint-Germain, le Barça croit pourtant dur comme fer à une possible remontada. C’est en tout cas le message de Luis Suárez avant la rencontre : « Il faut s’auto-convaincre de renverser cette situation. Deux premiers buts dans les premières 20 ou 45 minutes peuvent changer l’humeur des gens. » Homme de parole, l’Uruguayen n’a même pas besoin de trois minutes pour ouvrir le score et lancer l’opération remontada. Un penalty provoqué dans les arrêts de jeu plus tard et voilà que le Barça n’est plus qu’à un but de l’exploit. But qui viendra de Sergi Roberto. Mais personne n’est dupe, les grands héros de cette remontada se nomment Neymar et Luis Suárez.

  • Suárez décompresse en vacances à Ibiza

  • Si le Barça n’a finalement remporté "que" la Coupe du Roi à l'issue de la saison, Luis Suárez ne s’est tout de même pas privé pour partir quelques jours en vacances. Et c’est à Ibiza, en compagnie de Lionel Messi et de Cesc Fàbregas, que l’Uruguayen se repose. Et fait bouger son popotin sur le dancefloor. Pendant que Messi dort paisiblement, Luis et Cesc s’en vont rendre visite à David Guetta au Pacha. Présent dans l’établissement, Marco Verratti aperçoit son bourreau et discute avec lui de cette remontada. Suárez le charrie un peu, et Marco lui confie que Thiago Silva et Marquinhos ont réalisé un rite vaudou dans le vestiaire à la fin de la rencontre. Et leur requête fout des frissons à Luis Suárez : « Si Neymar ne signe pas au Paris Saint-Germain cet été, la carrière de Luis Suárez est terminée. À chaque fois que Luis Suárez marquera en Ligue des champions, le malheur s’abattra sur le Barça. »

  • Suárez fait partir Neymar à Paris

  • Pas insensible à la superstition, Suárez croit dur comme fer à ce que lui a dit Marco Verratti. Ce que l’Uruguayen ne sait pas, c’est que l’Italien en était à sa troisième bouteille de whisky et à sa cinquième ligne de cocaïne au moment du récit. Un récit que le milieu du Paris Saint-Germain ne se rappelait même pas avoir tenu quelques heures plus tard, à son réveil. Peu importe, le message a été entendu. Revenu de vacances, Luis Suárez discute avec Neymar, toujours dans l’hésitation concernant son départ. Et si tous les joueurs du Barça font des pieds et des mains pour garder le Brésilien, Suárez, lui, le pousse vers la sortie à coups de « Ici c’est Messi la star » , « À Paris tu auras tous les regards sur toi » , « Il faut que tu partes pour gagner le Ballon d’or » . Bingo, Neymar no se queda et quitte le Barça pour signer à Paris.

  • Suárez teste la véracité de la malédiction

  • La saison 2017-2018 débute, et Luis Suárez fait du Luis Suárez en collectionnant les passes et les buts. Du moins en Liga. Car en Ligue des champions, l’Uruguayen a trop peur de marquer un but et causer du malheur au Barça. Une stratégie qui fonctionne puisque malgré son mutisme, les Catalans terminent premiers de leur groupe – devant la Juventus – et passent l’obstacle Chelsea en huitièmes. Arrive alors la Roma en quarts de finale. Le match aller se passe sereinement pour le Barça qui mène 3-1 au Camp Nou à la 85e minute de jeu. C’est le moment que choisit Luis Suárez pour tester le sort jeté par Thiago Silva et Marquinhos. Conscient que rien ne peut arriver au Barça lors de cette rencontre, Luis Suárez s'en va battre Alisson. Durant six jours, l’Uruguayen se dit qu’il n’a pas été malin de croire Marco Verratti puisque tout va bien pour les Catalans. Jusqu’à ce match retour où la Roma effectue cette fameuse romatada et colle un violent 3-0 au Barça. Luis Suárez se rend à l'évidence : « Verratti disait donc vrai. Plus jamais je ne marquerai en Ligue des champions. »


  • Luis Suárez raconte tout à Lionel Messi

  • Durant l’été 2018, Luis Suárez décide de tout balancer à son ami Lionel Messi : les propos de Verratti, la vente de Neymar, le but contre la Roma. Pas vraiment convaincu par cette malédiction, l’Argentin décide tout de même d’envoyer Ousmane Dembélé en taupe pour récolter des informations auprès de Presnel Kimpembe, présent, lui aussi, à cette fameuse soirée de l’été 2017 au Pacha. Entre deux bouteilles de vodka à Miami, Presko lâche le secret et balance la farce à Dembélé. Ni une, ni deux, l’ancien ailier du Stade rennais raccourcit ses vacances pour tout dire à Lionel Messi. Sauf que la Pulga lui demande de se taire. Messi s’en va alors retrouver son ami Suárez et lui confie que Kimpembe a confirmé la thèse de la malédiction. Le but de l’Argentin est simple : profiter des caviars de Suárez et marquer tous les pions de son équipe et ainsi reprendre le trophée de meilleur buteur de Ligue des champions. Trophée que n’a pas lâché Cristiano Ronaldo depuis six saisons.

  • Suárez fait une saison blanche en C1

  • Convaincu par Lionel Messi de la véracité du sort jeté par Marquinhos et Thiago Silva, Luis Suárez refuse de marquer le moindre but en C1. Il n’y a qu’à regarder de plus près son match face à l’Olympique lyonnais (0-0) pour comprendre que l’Uruguayen fait exprès de tout rater. Comment expliquer sinon ses innombrables ratés alors qu’il va mettre K-O le Real Madrid à lui tout seul en Coupe du Roi dans la foulée (0-3) ? Désireux tout de même de faire gagner le Barça, Suárez ne s’interdit pas de faire des passes décisives. Ni de faire preuve d’imagination. Conscient qu’il ne peut pas marquer un but, il décide alors de pousser Luke Shaw à dévier sa frappe dans ses propres filets lors du quart de finale aller (0-1). Ainsi, le but est considéré comme un CSC et les Catalans peuvent être peinards.

  • Barcelone et Liverpool se quittent bons amis à l’aller

  • Lors de la demi-finale aller de Ligue des champions face à Liverpool, Luis Suárez reste dans son rôle. C’est d’ailleurs lui qui offre un caviar à Lionel Messi pour l’ouverture du score. Vingt-cinq minutes et un but de Sadio Mané plus tard, le Barça est en difficulté dans son Camp Nou. Jusqu’à cette 85e minute. Trouvé par Jordi Alba, Suárez oublie la malédiction le temps d’un instant. Heureusement pour lui, son coup de tête rebondit sur la barre transversale avant de revenir dans ses pieds à trente centimètres des cages. L’Uruguayen ayant retrouvé ses esprits, il envoie une mine au-dessus, passant ainsi devant Eric Maxim Choupo-Moting au classement du plus gros raté de la saison. Hué par le Camp Nou, l'avant-centre se lâche en zone mixte à l’issue du match nul 1-1 : « Si le public savait tout ce que je fais pour lui depuis deux ans... J’ai faim de buts et c’est difficile de ne pas pouvoir marquer. Mais je ne peux pas, c’est comme ça. Il faut savoir se sacrifier pour le bien de son équipe. » Un message énigmatique que personne ne comprend vraiment. Devant son écran de télévision, Marco Verratti, une clope à la main et une autre au bec, retrouve le sourire après la finale de Coupe de France perdue contre Rennes.

  • Lionel Messi se blesse lors de la demi-finale retour

  • Le match retour à Anfield est un véritable cauchemar pour le Barça. Mohamed Salah a claqué un doublé en première période et Lionel Messi reste au sol après un tacle de Dejan Lovren à un quart d’heure du terme de la rencontre. Au moment de laisser sa place à Malcom, la Pulga appelle Suárez et lui confie qu’il n’y a pas la moindre malédiction. Que tout ceci n’était qu’une farce.


  • Suárez qualifie Barcelone et se venge

  • Les mots de Lionel Messi font l’effet d’une bombe chez Luis Suárez. Trahi par son ami, l’Uruguayen se sent bête d’avoir gâché deux saisons de Ligue des champions. C’est donc un Suárez enragé qui offre un brin de suspense en envoyant une frappe de trente-cinq mètres dans la lucarne d'Alisson. Avant de marquer d’un joli coup de boule et de terminer son récital par un penalty, qu’il a lui-même obtenu, dans les arrêts de jeu. Luis Suárez enterre définitivement son ancien club et met fin à près de quatre ans sans le moindre but à l’extérieur en C1. Libéré de ce poids, le natif de Salto ne s’arrête plus de marquer et claque un nouveau triplé en finale face à l’Ajax Amsterdam (3-1). Dans la foulée, Suárez s’en va disputer la Copa América avec l’Uruguay. Au Brésil, il en profite pour régler ses comptes avec Thiago Silva et Marquinhos en demi-finale (3-0, un doublé et une passe décisive pour lui). Avant de s’occuper de Lionel Messi en finale (3-0, triplé de Suárez). Tandis que Messi est raillé pour avoir perdu une nouvelle finale avec l’Argentine, Suárez, lui, fait ses valises et retourne à Liverpool. Là-bas, l’Uruguayen continue d’empiler les buts et soulève le Ballon d’or 2019, au nez et à la barbe rousse de Lionel Messi.

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



    Dans cet article


    Hier à 11:46 EXCEPTIONNEL : 10€ offerts sans sortir la CB + 100€ remboursés en CASH sur votre 1er pari Hier à 11:15 Nouveau Bonus ParionsSport : 100€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 10 juin seulement !
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 11:30 Un arbitre inscrit un but... et le valide ! 32 Hier à 10:30 Le sublime enchaînement d'Adnan 4